Social tech : le digital au service des causes sociales et sociétales

– « Laura, Laura ? Oh Laura ? » demanda Edgar allongé sur son canapé devant la télé.                        – « Oui ? » répondit sa fille d’un air agacé alors qu’elle était en train de taper « Social Tech » sur son téléphone

– « Oh vous les jeunes toujours sur votre téléphone ou votre ordinateur. Bip bip bip mais vous ne vous parlez même plus ! Vous êtes enfermés dans votre monde et vous n’ouvrez même plus les yeux. C’est simple vous allez devenir une véritable génération d’individualistes » dit Edgar à sa fille.

( Toute ressemblance avec la réalité serait purement fortuite.)

– « Ecoute Papa, c’est vrai le monde est de plus en plus individualiste mais le digital n’y est pour rien ! Il est seulement le reflet de notre société. Tant que les gens seront généreux, le digital sera généreux, tant que les gens seront altruistes, le digital sera altruiste. Alors Papa, sache qu’il n’y a pas de digital individualiste : il y a une société individualiste ou une société altruiste et c’est à chacun de choisir ce qu’il souhaite pour l’avenir. »

CQFD

« Pour te le prouver, je vais te parler du numérique solidaire ou social tech, qui est l’utilisation d’outils digitaux innovants pour venir en aide aux populations les plus défavorisées. Contrairement à ce que tu pourrais penser, il y a de plus en plus de jeunes et de moins jeunes qui réinventent le quotidien pour aller vers plus de justice sociale et d’humanité.

Si tu veux bien couper la télé 2 minutes, je vais te parler de 3 projets et histoires solidaires qui sont devenus possibles grâce au digital.

 

Social tech, pour sensibiliser aux injustices

 

Par exemple, tu te souviens de Christian Page ? Mais si tu sais ce SDF ancien sommelier qui a tweeté en décembre 2017 contre les installations que la mairie avait mises sur les grilles d’air chaud où se posent parfois les SDF.

Ce tweet là 👇

 

Et bien grâce à ce tweet (qui a un peu ébranlé la mairie je t’avoue), deux jours plus tard les grilles étaient enlevées. Alors oui il aurait pu envoyer un courrier mais qui l’aurait lu ? Et quel aurait été l’impact ?

Pour faire simple, tweeter c’est comme une salle de classe où tu pourrais t’exprimer mais en étant concis et impactant. En fait, c’est un média sur lequel tu peux prendre la parole, en revanche au lieu d’avoir 20 élèves qui entendent ce que tu as à dire, là, potentiellement, tu as des millions de personnes qui peuvent voir ce que tu écris. »

– « Et donc ? », demanda son père, dubitatif.

– « Et donc ces mêmes personnes peuvent le relayer jusqu’à ce que ça tombe dans les oreilles des gens concernés et je t’assure que quand l’info est visible par tous, les décisions sont prises beaucoup plus rapidement », réagit Laura.

– « Prenons un exemple, si demain tu as un problème avec ta nouvelle télé tu peux interpeler ou contacter la marque directement sur ses réseaux sociaux et comme elle veut garder une bonne image elle t’accompagnera dans tes démarches. Avec le digital tu peux donc avoir le pouvoir.

Le digital et la technologie permettent également de créer de nouveaux services pour répondre à des besoins que l’on pouvait difficilement satisfaire sans le digital.

 

Social tech, pour aider les plus défavorisés

 

Par exemple, le service « DoNotPay » qui a été créé par un étudiant de Stanford. »

– « Le quoi ? »,  interpela Edgar qui semblait de plus en plus intéressé.

– « Do not Pay est un chat bot c’est-à-dire un robot qui peut parler avec toi de manière automatisée grâce à l’intelligence artificielle. C’est vrai qu’au début c’était pas très fluide mais désormais « les progrès faits en matière d’intelligence artificielle permettent de plus en plus « d’analyser » et de « comprendre » les messages. Ces intelligences artificielles sont même désormais dotées de capacités d’apprentissage.

 

Do Not Pay

Do Not Pay

 

Donc pour en revenir à nos moutons, DoNotPay a été créée pour aider les personnes ayant des problèmes administratifs (#PhobieAdministrative©Thomas Thévenoud).  Au départ, c’était pour aider les personnes à régler leurs amendes ou leurs contraventions mais c’est vite devenu le moyen idéal pour les sans-abri ou les réfugiés d’obtenir certaines aides sociales. En effet, grâce à ce chatbot, les démarches qui sont souvent fastidieuses deviennent simples, car c’est lui qui remplit tout pour toi. Bon ok, ce sytème n’est pas encore opérationnel en France mais une fois que le chatbot connaîtra les lois de tous les pays, toi aussi tu pourras être aidé par DoNotPay.

Je te donne encore un exemple sur la social tech et après je te laisse réfléchir.

Social tech, pour soutenir et former

 

Les « serious game » ça te parle ? En gros, c’est une activité qui combine une intention « sérieuse » avec des ressorts ludiques.

Cette méthode permet de faciliter la compréhension, l’apprentissage et l’engagement. Par exemple, tu connais les EHPAD ? »

– « Mouais, c’est là où tu m’enverras quand je serais vieux. », ironisa Edgar.

– « Mais non, je ne t’enverrai pas là-bas, Papa ! Mais c’est bien ça, ce sont des résidences pour personnes âgées dépendantes. Souvent, dans les EHPAD, les aides-soignant.e.s et les infirmier.e.s sont souvent débordé.e.s et n’ont plus le temps de créer des liens forts avec les résidents alors parfois ça tourne un peu à la panique. Donc pour soutenir le personnel, le groupe « Genious » a développé EHPAD’PANIC (#JeuDeMots) un serious game de formation pour le personnel en EHPAD. En formant mieux les gens et ce de façon ludique, on peut mieux faire passer des messages essentiels et ainsi améliorer les rapports humains. Tu veux voir ce que ça donne ? Regarde :

 

 

Tu vois, Papa, notre monde est digital et il le sera certainement de plus en plus. Cependant, maintenant, notre génération a les moyens d’agir pour le bien et peut choisir l’altruisme plutôt que l’individualisme. Choisir un digital qui fait du bien.

Bon, si après ça tu ne changes pas d’avis, je t’envoie à l’EHPAD 🙂 »

 

Par | 2018-03-09T23:57:38+00:00 dimanche, 11 mars, 2018|Catégories : Entrepreunariat & Startups, Tech|

À propos de l'auteur :

Responsable Marketing et Communication, disruptive et engagée chez @PositivePlanetF #MBAMCI #MarketingDigital #Audace #AdopteUnEntrepreneur #Associatif #SocialTech

Un commentaire

  1. MarieJo 11 mars 2018 à 12 h 56 min - Répondre

    Qu’il est frais cet article ! Qu’il fait du bien ! Merci Claudia !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.