Au fil des années, nos téléphones se sont remplis d’applications comme WhatsApp, Uber, Citymapper ou encore Amazon. Bien qu’elles soient pratiques pour notre vie quotidienne, elles nécessitent cependant de la place sur nos appareils et nous finissons par nous noyer parmi la tonne d’applications installées. En Chine, une entreprise de Télécom chinoise a réussi à créer une application, capable de réunir la majorité des fonctionnalités des applications citées plus tôt, en une seule et même application. Elle se nomme WeChat.

Cette messagerie compte aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs, et surprend ses utilisateurs tant par les fonctionnalités qu’elle offre que par sa capacité à renforcer la notoriété d’une marque en Chine. WeChat est désormais devenue l’application centrale dans la vie des chinois, mais aussi la porte d’entrée des entreprises au marché chinois.

D’une simple messagerie vers une révolution digitale

Au départ, WeChat a été développée par Tencent en 2011 dans le but de se détacher des échanges par SMS, qui étaient aussi difficiles à recevoir qu’à envoyer. Cette messagerie instantanée sur mobile connut rapidement un franc succès auprès des ménages chinois, étant donné que les réseaux sociaux existaient uniquement sur PC en 2010.

L’objectif étant atteint, Tencent ne voulait pas se limiter à ce succès. Le groupe souhaitait viser plus haut en envisageant de créer un écosystème propre à WeChat, et de faire de cette messagerie la seule application chinoise présente sur tous les Smartphones en Chine, afin qu’elle soit la seule à être utilisée du matin au soir.

WeChat adopte donc un business model différent des réseaux sociaux occidentaux, puisqu’elle se focalise uniquement sur les services, et ne loue pas d’espaces publicitaires comme le font Facebook, Youtube et Instagram.

Au fil des années, l’application mobile connaît une multitude de mises à jour et devient l’application à tout faire : messagerie, réseau social, paiement, e-commerce et jeux.

Grâce à son écosystème, WeChat atteint des chiffres records, devenant l’application sociale principale des chinois. En 2018, elle comptait :

  • Plus d’un milliard d’utilisateurs enregistrés, dont 626,6 millions d’utilisateurs actifs quotidiennement
  • 45 milliards de messages échangés par jour
  • 410 millions d’appels par jour
  • Un taux de pénétration de 92%
  • Plus d’un milliard de mini-programmes créés
  • 92% utilisateurs de WeChat Pay

Source : Dragon social et Fabernovel

Voici à quoi ressemble la vie quotidienne de deux utilisateurs de WeChat (Mamahuhu):

En 9 ans, WeChat s’est développée à une vitesse éclair, proposant aujourd’hui une palette de services et enregistrant une mine de données non négligeable sur une grande partie de la population chinoise. Cela s’explique par les échanges sociaux, les paiements quotidiens avec le WeChat Pay, les abonnements aux comptes des marques et bien d’autres facteurs. L’application mobile s’est bien inscrite dans le quotidien des chinois et souhaite aussi le devenir pour les entreprises.

Un outil indispensable pour les marques

Au-delà du social, WeChat dispose également de fonctionnalités liées au monde professionnel, comme le partage d’une carte de visite intégré dans le chat, l’ajout d’un contact professionnel grâce aux QR codes, le suivi des dépenses, la réservation d’un taxi ou encore l’achat d’un billet de train et de vol.

Étant devenue l’application sociale principale des consommateurs chinois, l’intégration de WeChat dans la stratégie de l’entreprise est fortement recommandée par toutes les agences de marketing digital en Chine. En effet, WeChat possède une mine de données sur chaque utilisateur, et cette dernière a développé de nombreuses fonctionnalités qui aident les entreprises à communiquer efficacement avec ses fans. On peut citer par exemple, les comptes officiels, le WeChat Store, le mini-programme.

  • Les comptes officiels WeChat pour le commerce

Pour être présent sur l’application, les entreprises doivent créer un compte officiel de leur marque. Elles ont la possibilité de choisir entre 3 types de compte :

Pour plus d’informations, vous pouvez lire les articles suivants : Lancer son business sur WeChat et Beginner’s Guide to WeChat for Business

  • Le WeChat Store

Si une marque désire vendre des produits, WeChat lui permet de créer un mini e-commerce grâce au service WeChat Store. Ce dernier propose aux entreprises disposant d’un compte officiel, un service d’e-commerce en plus à ses fans, grâce aux plateformes : Weidian, Youdian et Mengdian. Ils permettent à la marque de vendre une partie de ses produits sur son compte officiel. Cependant, le WeChat Store reste un service supplémentaire dans l’application, il ne peut pas être comparé à un site d’e-commerce comme JD.com.

Source : Medium, Marketing-China & Export2Asia

Pour aller plus loin, vous pouvez lire ces articles : WeChat Shops et Ouvrir son store

  • Les Mini-programmes

Le mini-programme est la touche d’innovation dont WeChat est fière. Il s’agit d’une mini-application  intégrée dans WeChat, qui permet aux utilisateurs d’accéder aux applications sans les télécharger. Elles restent néanmoins une version simplifiée des applications mères.

Ce service a réussi à séduire les marques en Chine, puisque le mastodonte enregistre 2,3 millions de mini-programmes créés depuis 2017, année de sa création.

Pour en apprendre davantage, je vous invite à consulter cet article et suivre ce mini tutoriel pour créer votre mini-programme.

En conclusion…

WeChat est devenu un outil puissant en Chine dans la communication, qu’elle soit utilisée par les ménages chinois ou par les entreprises. Elle a su se démarquer des réseaux sociaux occidentaux en évoluant vers une multiplateforme d’e-commerce, de réseau social et de jeux. La messagerie a ainsi apporté sa pierre à la Chine connectée et a pris une avance considérable sur l’Europe dans le service du B2C. En effet, elle est devenue un outil d’engagement indispensable qui permet aux marques d’être directement en contact avec ses fans.

Bien qu’elle savoure son succès dans l’empire du Milieu, l’application mobile tente en vain de se trouver une place en dehors de la Chine. D’après Matthew Brennan, lorsque WeChat a tenté de lancer sa version internationale en 2013, elle a essuyé de nombreux échecs car d’autres messageries mobiles dominaient déjà les marchés étrangers. On peut citer LINE au Japon, Kakaotalk en Corée du Sud, Facebook et WhatsApp en Europe et aux Etats-Unis.

Face à cette concurrence rude, WeChat trouvera-t-elle à l’avenir une stratégie efficace pour convaincre des pays à utiliser son application ? Ou inspirera-t-elle des applications mobiles étrangères à prendre exemple sur son business model ?

 

Source : WalktheChat/ Dragon Social/ Marketing-China/Export2Asia/Azoya Consulting/ Fabernovel/ Medium/ Connexions CCI France-Chine/ Mamahuhu/ voaafrique.