Vous avez dû remarquer au fil du temps que de nombreuses plateformes de réseaux sociaux, ou de marques par exemple utilisent de plus en plus les supports vidéos notamment les vidéos courtes. Pourquoi ? Parce que cela permet de capter davantage notre attention. De plus, la vidéo permet d’humaniser le contenu, et nous, en tant qu’utilisateurs, nous préférons !

Selon Stéphanie Marius pour e-commercemag.fr, “au quatrième trimestre 2020, les messages vidéo sur Twitter ont crû de 26,7% (2), de 4,6% sur Facebook et de 5,9% sur Instagram.1

(2) Selon l’étude Avaya, 2021

Pourquoi la vidéo est un bon support ? 

Ne vous a-t-on jamais dit qu’une image vaut 1000 mots ? Alors imaginer l’équivalence pour une vidéo ? La vidéo est efficace, car elle demande peu d’effort et moins de concentration à l’utilisateur, et nous pouvons ainsi mettre davantage d’informations dans une vidéo que dans un long texte. Le support vidéo va au-delà des sens. Elles permettent de transmettre davantage d’émotions et touche plusieurs types de mémoires. En d’autres termes, le texte ne fait intervenir que la mémoire visuelle tandis qu’une vidéo pourra stimuler la mémoire visuelle ainsi qu’auditive. Si la vidéo est correctement ficelée, drôle, une bande sonore bien choisie, attractive ou bien encore un storytelling captivant, le support vidéo est une véritable clé pour capter une audience et lui délivrer un message. 

En termes de retour sur investissement, la vidéo est plus qu’indispensable aujourd’hui.

Selon une infographie Teester, “les vidéos génèrent 30% d’interactions en plus que les photos et deux fois plus de partages” De plus, “75% des internautes sont susceptibles de suivre la page d’une marque si elle contient des vidéos” et “42% des Français ont déjà fait un achat après avoir regardé une vidéo sur un social media”.2 La majorité d’entre nous préfère aujourd’hui regarder une vidéo que de lire des articles. 

L’abandon de la télévision pour l’ordinateur et le mobile

graphique-television-internet

Source : La fin du rêgne de la télévision, Statista 

Comme le montre le graphique réalisé par Statista3 le temps passé devant la télévision décroit en faveur du temps passé sur le smartphone et l’ordinateur. Cela veut simplement dire qu’il y a un changement de support pour regarder des contenus notamment vidéographiques. Selon une étude de 2016, Cisco prévoyaient qu’en 2020, la vidéo représenterait 82% du trafic internet ! On constate donc qu’il y a un réel changement d’habitudes au fil des années en défaveur de la télévision. Le smartphone est beaucoup plus facile d’accès et grâce à l’internet mobile qui se démocratise, nous avons toutes les informations et les contenus souhaités au moment voulu. Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin d’attendre de rentrer chez soi pour pouvoir visionner une vidéo.

Miser sur les vidéos sur Internet a donc un grand intérêt. Plus les personnes délaisseront la télé, plus elles iront sur des supports tels que le téléphone mobile ou l’ordinateur pour consommer de la vidéo, que ce soit des replays, des vidéos longues sur YouTube, du streaming tels que Netflix ou Amazon Prime, mais aussi les vidéos d’applications telles que TikTok ou Instagram. 

Aujourd’hui, YouTube, spécialisé dans la vidéo longue sur internet possède 2 milliards d’utilisateurs selon le Digital Report 2021 de WeAreSocial. Plus d’un milliard d’heures sont visionnées chaque jour, dont 70% sont visionnées sur mobile.4

L’inconvénient d’être davantage sur internet pour visionner du contenu est problématique dans un sens. Aujourd’hui, notre attention est stimulée et sollicitée par trop de contenus, on se lasse plus vite de ce que l’on regarde. Nous sommes dans l’attente constante de découvrir et passer à autre chose. Notre curiosité va parfois au-delà de notre attention.  

D’années en années, l’attention humaine baisse. En 2020, la moyenne de l’attention humaine est passée en dessous de celle d’un poisson rouge, ce qui est plus ou moins inquiétant. Nous serions passés de douze à huit secondes d’attention en moyenne. Celle du poisson rouge est estimée à neuf secondes.5 Le problème majeur  de la société actuelle est que nous voulons à tout prix s’adapter à cela : diminution du temps de vidéos, diminution de durée de musique, article de blog moins longs… tout est fait pour que les contenus soient adaptés à l’attention humaine. De plus, on souhaite être certains de les satisfaire jusqu’au bout sans qu’elles finissent par se lasser ou ne plus être concentré sur ce qu’on leur propose.

Les applications de vidéos courtes

TikTok a su parfaitement trouver le type de support idéal pour cela : des vidéos courtes de 15 à 60 secondes. Plus les vidéos sont courtes, plus le risque de lasser l’utilisateur est faible. C’est également grâce à ce type de vidéos courtes que TikTok a su aussi bien performer notamment auprès des milleniales. On regarde une vidéo de 15-30 secondes sur TikTok, et on passe, on zappe, et on regarde une autre vidéo. Finalement TikTok nous propose des contenus courts, qui nous plaisent, impossible d’être lassé rapidement ! Ce qui explique qu’un utilisateur passe 52 minutes en moyenne par jour sur l’application et relance plusieurs fois dans la journée. Le temps de session de TikTok est largement devant ses concurrents. À titre d’exemple, la durée en 2018 d’une session sur TikTok était de 294 secondes, quant à Instagram, le temps de session était de 144 secondes et 80 secondes pour Snapchat.Avec son format de vidéos associé à son algorithme attractif, TikTok a su trouver les moyens pour nous concentrer : contenus courts + addictifs = équation parfaite. 

Suite aux phénomènes des vidéos courtes lancés par TikTok, de nombreuses applications ont vu qu’il y avait un réel potentiel à jouer sur ce terrain. 

applications-videos-courtes

Instagram a commencé par proposer du contenu vidéo par les publications classiques. Probablement, en voyant le marché de la vidéo en pleine expansion notamment sur les mobiles, Instagram a lancé ce qu’on appelle les IGTV. Ce sont des vidéos de 1 à 60 minutes. Encore une fois, rappelons que l’attention humaine est fortement réduite depuis ces derniers temps. Les vidéos courtes sont donc à privilégier. Ainsi, voyant l’engouement pour les vidéos courtes chez son concurrent TikTok, Instagram a également lancé son propre type de vidéos courtes : les Reels. Le principe est similaire à TikTok, des vidéos courtes de 15 à 30 secondes. (Pour en savoir davantage sur les Reels, n’hésitez pas à consulter l’article de Kenza Amazzal sur le blog du MBAMCI)

YouTube spécialisé dans la vidéo longue, a également développé Shorts. Shorts permet la réalisation de vidéos courtes de 15 à 60 secondes. YouTube commence seulement à développer ce type d’option sur sa plateforme. Elle est pour l’instant uniquement disponible officiellement en Inde et aux États-Unis.7

Snapchat a également développé à son tour un système de vidéos courtes avec Spotlight. Bien que Snapchat avait déjà commencé à intégrer en premier le système de “contenu court” notamment les stories de moins d’une minute, cette dernière a souhaité suivre l’engouement des vidéos courtes à son tour sous un format plus au moins similaire à TikTok. Spotlight permet la réalisation de vidéos courtes de moins de 60 secondes. J’ai pu comparer TikTok, Reels et Spotlight. Finalement, Snapchat ne propose pas encore des vidéos si qualitatives et adaptées à nos centres d’intérêts et/ou goûts, comme peuvent déjà le faire ses concurrents TikTok et Reels, grâce à leur algorithme respectif.

Finalement, tous les grands acteurs des réseaux sociaux ont compris les changements d’habitudes et s’y sont adaptés.

 La vidéo, c’est un plus, mais courte c’est encore mieux !




P.S. : Ma thèse portant sur TikTok, je vous retrouverai donc pour un troisième article pour en savoir encore plus à ce sujet ! 🙌🏼

SOURCES :

(1) Qu’espérer réellement des réseaux sociaux vidéo?, e-commercemag.fr

<https://www.ecommercemag.fr/Thematique/marketing-1221/Breves/esperer-reellement-reseaux-sociaux-video-357921.htm>

(2) Infographie / Vidéo et social média les chiffres à retenir en 2020, e-marketing & teester

<https://www.e-marketing.fr/Thematique/social-media-1096/Infographies/Video-social-media-chiffres-retenir-2020-350072.htm>

(3) La fin du rêgne de la télévision, Statista 

<https://fr.statista.com/infographie/9737/consommation-moyenne-medias-tv-et-internet-en-minutes/>

(4) Digital Report 2021, WeAreSocial

<https://wearesocial.com/fr/blog/2021/01/digital-report-2021-les-dernieres-donnees-de-notre-etat-des-lieux-du-digital-dans-le-monde#:~:text=En%202021%2C%20les%20utilisateurs%20de,ann%C3%A9es%20d’existence%20humaine%20combin%C3%A9e>

(5) La concentration : du poisson rouge à Thomas Edison, sciencehumaine.com

<https://www.scienceshumaines.com/la-concentration-du-poisson-rouge-a-thomas-edison_fr_38907.html>

(6) Chiffres Officiel TikTok, Présentation TikTok

(7) Premiers pas avec Youtube Shorts, Google

<https://support.google.com/youtube/answer/10059070?hl=fr#:~:text=Connectez%2Dvous%20%C3%A0%20YouTube%20sur%20un%20appareil%20mobile.&text=appuyez%20sur%20Cr%C3%A9er%20un%20Short,%C3%A0%2060%20secondes%20de%20vid%C3%A9o.>