Val Thorens, station reine de l’innovation

Val Thorens a été élu meilleure station de ski du monde en 2016 lors des World Ski Awards qui se sont déroulés samedi 19 novembre à Kitzbühel (Autriche). 1 600 000 votes internet de 85 pays ont été comptabilisés.

C’est la 3ème fois que la station des 3 Vallées remporte ce trophée, ainsi que le titre de meilleure station de ski Française pour la 4ème année consécutive. Un succès qui n’est pas dû au hasard…

 

Live united, ensemble pour réussir

En 2010, après que la parole ait été donnée aux clients pour s’exprimer sur la station, Val Thorens décide de prendre en main son futur en planifiant un plan d’actions ambitieux de plus de 839 millions d’euros sur 10 ans. Naît alors le slogan Live united, conscient que c’est ensemble et tous unis que la station la plus haute d’Europe atteindra ses objectifs : réinventer l’hospitalité et les expériences de glisse.

Un vaste plan d’actions est alors mené autour de :

  • l’hébergement, avec la construction et la rénovation d’hôtels
  • l’installation et la modernisation de nouvelles remontées mécaniques
  • la création de nouvelles expériences sur le domaine skiable, comme la méga-tyrolienne longue de 1,3km qui relie 2 sommets au-dessus de 3000m ou encore la fun slope, un parcours ludique de 900m
  • et enfin l’innovation grâce au digital !

 
Le décor (hivernal) est posé, découvrons maintenant comment Val Thorens utilise le digital pour une expérience client au top.

 

Ski Flux, le bison futé des pistes

C’est une nouveauté 2016 et une première en France : Ski Flux est installé sur certaines parties du domaine et sert à informer les skieurs de la fréquentation des pistes en temps réel, grâce à des capteurs installés sur les pistes. L’intérêt pour les skieurs est de pouvoir choisir l’itinéraire le plus confortable grâce à des écrans géants installés en amont des pistes.

 

L’information en temps réel sur les pistes

Le service des pistes de Val Thorens mise aussi sur la sécurité des skieurs avec l’équipement des pisteurs d’appareils d’information en temps réel. « Un système précurseur sur des pratiques qui seront généralisées d’ici 3 ou 4 ans » prévient Benjamin Blanc, directeur du service des pistes de la Vallée des Belleville.

 

Le selfie extensible

6 spots 3 Vallées Selfie sont répartis cet hiver sur le plus grand domaine skiable du monde (1 spot sur Val Thorens) et permettent de réaliser un selfie d’un nouveau genre. La technologie de ces boîtiers photo permet de dézoomer sur le portrait et fait apparaître le paysage en format XXL. Effet waouh garanti ! Il suffit juste d’être en possession d’un smartphone et de l’application dédiée pour déclencher la selfie cam et de récupérer sa photo quelques instants plus tard.

 

Le plan des pistes en 3D

Autre innovation lancée par Les 3 Vallées, un nouveau plan numérique des pistes en 3D le plus détaillé du monde : Les 3 Vallées en 3D by FATMAP. Fini le « vieux » plan des pistes en 2D…

 

Un site web mobile first basé sur le content marketing

Avec plus de 5 millions de visites par an, valthorens.com est devenu en 5 ans le site leader des stations de skis françaises.

Pour 2016, le site web fait (encore) peau neuve et met en avant la production de contenu en capitalisant notamment sur la communauté de Val Thorens. L’interface est centrée sur l’instant et le contexte, avec des contenus enrichis en continu par le collectif de blogueurs de Val Thorens.

Et place au mobile ! L’expérience de navigation se veut fluide car identique depuis un ordinateur, un mobile ou une tablette, personnalisable et contextualisée selon la météo, la saisonnalité, l’heure de la journée et la géolocalisation de l’utilisateur.

Pour innover dans le marketing de contenu, Val Thorens s’associe en 2016 à la start-up grenobloise Enlaps pour créer des time-lapses tout au long de l’année et des saisons grâce à Tikee, premier boîtier au monde autonome et connecté.

 

Une stratégie social media gagnante

Avec une présence sur Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Google+, Pinterest et Flickr, la communauté de Val Thorens totalise plus de 400 000 fans sur les réseaux sociaux. Et avec un terrain de jeu aussi fabuleux et des événements chaque semaine, on ne peut que s’émerveiller du contenu posté par les community managers.

Le marketing de contenu associé aux réseaux sociaux génère un fort engagement, ce qui génère ensuite de la recommandation et de la conversion. Facebook était en 2012 la 5ème source de trafic pour valthorens.com ; vu la notoriété de Facebook aujourd’hui, Val Thorens consacre certainement encore plus d’importance au réseau.

Val Thorens, social wall
Social wall présent sur la page d’accueil du site valthorens.com : les posts YouTube

 

Et sur les pistes, du WiFi !

Val Thorens a été la première station de ski à proposer du WiFi sur les pistes en 2011, en tout cas près des gares de remontées mécaniques. Pour quelle raison ?
La station avait compris l’importance du mobile ; le skieur prend plaisir à partager son expérience sur les réseaux sociaux, l’application mobile permet de trouver ses amis sur les pistes mais aussi de comparer ses performances et de voir l’itinéraire effectué.

Seulement voilà, la clientèle de Val Thorens est à plus de 60% étrangère et le roaming coûteux ; pour les skieurs français, les forfaits 3G ridicules (quelques centaines de Mo tout au plus) de l’époque pouvaient être rapidement engloutis par l’application. La solution fût donc d’équiper la station en bornes WiFi ; à ce jour Val Thorens est équipé de 18 zones de WiFi gratuit.

 

L’innovation, ça a du bon

On comprend mieux pourquoi Val Thorens a été récompensé d’un 3ème trophée de meilleure station de ski du monde lors des World Ski Awards 2016 à Kitzbühel ; toutes ces innovations, qu’elles soient digitales ou non, ont conduit à un haut niveau de satisfaction client et à un attachement marqué avec la station. Une liaison fusionnelle qui perdure tout au long de l’année grâce aux réseaux sociaux… Bravo Val Tho !

 

World Ski Awards 2016

Par |2016-12-01T21:19:20+00:00jeudi, 1 décembre, 2016|Catégories : E-Business|

À propos de l'auteur :

J'ai découvert l'informatique personnelle dans les années 80 avec Amstrad, Atari et Commodore. Le Basic a été ma première langue étrangère. Webmaster depuis 2001, j'ai suivi l'évolution du digital et j'ai vu émerger de nouvelles professions. J'ai souhaité me spécialiser dans le digital marketing et le e-commerce en suivant le MBA MCI.
kayseri escort aydın escort denizli escort çanakkale escort bursa escort