Ubériser, cryptomonnaie, dark net, adulescence…font partie des 150 nouveaux mots qui vont entrer dans le Larousse en 2020. Mais sans divulgâcher la suite de l’article, c’est un autre terme qui lui aussi fait son entrée dont nous allons parler : slasheur

Vous l’aurez compris, je ne peux pas vous donner la définition exacte du Larousse car il n’est pas encore édité mais un slasheur, ou slasheuse au féminin, est une personne qui exerce plusieurs activités professionnelles en même temps. Ce nom provient du signe « / » , utilisé pour séparer les activités lorsqu’elles sont énoncées.
Finalement, même si le terme est nouveau, le concept lui-même n’est quant à lui pas vraiment récent. De tout temps, de nombreuses personnes cumulaient différentes activités professionnelles par obligation ou par envie.

Cependant, aujourd’hui plus qu’avant, cette façon de travailler est devenue un vrai mode de vie et avec l’évolution actuelle du monde du travail, les slasheurs ont de beaux jours devant eux.

Ce constat, Stéphane Silvi, cofondateur de Matchers, l’a bien compris aussi.
Pour lui, l’avenir réside en 3 mots : expérience, expertise et échange.

Et pour mieux comprendre sa vision, je lui ai posé quelques questions :

 ➡ Peux tu nous expliquer ce qu’est Matchers et comment vous est venue l’idée ?

Matchers une plateforme d’experts particuliers !
A nos yeux l’expertise nait de l’expérience. C’est pourquoi notre concept réside dans la mise à disposition de cadres salariés ou dirigeants d’entreprises qui seront amenés à fournir du conseil dans les domaines qu’ils maîtrisent, ceux pour lesquels ils ont une réelle expérience.

Cette idée vient de l’expérience personnelle de mon associé, Jean-Marie Dupré. A l’époque il occupait un poste de DRH et suivait en parallèle un Executive MBA à Paris Dauphine. Il a alors pris conscience que même avec une activité salariale en temps plein, il avait du temps à consacrer à des activités annexes.
Il était également régulièrement sollicité par des amis entrepreneurs pour des conseils. En les aidant, il s’est vite rendu compte que son expertise opérationnelle était un vrai plus pour les petites structures qui ne disposent pas de toutes les compétences en interne et qui ont besoin de réponses concrètes et pratiques. Son expertise lui permettait de proposer une solution rapide et efficace et de faire avancer rapidement le dirigeant l’ayant sollicité.

J’ai rencontré Jean Marie lors du Startup Week End 2018 de Montpellier (ndlr, dont ils ont été lauréat ! BRAVO !). J’ai tout de suite accroché au concept, que je pratiquais également de mon coté sans vraiment le nommer.
J’ai fait des études d’ingénieur qui m’ont conduit à travailler dans de grands groupes. J’ai développé des compétences mais aussi des méthodologies de travail au cours de ces expériences. De leur coté, mes parents avaient chacun un commerce. Même s’ils géraient très bien leurs affaires, en échangeant avec eux sur divers sujets principalement de gestion, j’ai pu leur transmettre les techniques acquises via mes expériences dans de grandes entreprises et parfaitement adaptables à leurs activités. Grâce à cela, ils ont pu gagner du temps et/ou de l’argent.

Et c’est précisément la mission de Matchers : Libérer les expertises des salariés en les valorisant au-delà des frontières de leurs entreprises dans le but de permettre aux petites structures de se développer.

Jean-Marie DUPRE & Stéphane SILVI - Fondateurs de Matchers


➡ Quelles sont les motivations et les freins des salariés aujourd’hui pour devenir de vrais slasheurs ? 

Les motivations sont variées et contrairement à ce qu’on pourrait penser, le complément de revenu que génère cette activité n’est pas la motivation principale. Plusieurs ressorts peuvent être activés parmi lesquels on retrouve notamment : le sentiment d’utilité (en aidant une petite structure à se développer), l’extension de son réseau pro, le challenge en sortant de sa routine professionnelle ou encore la valorisation de ses savoir-faire.

Les freins ? il y en a peu si ce n’est parfois la disponibilité ou la crainte vis à vis de leur employeur. Si le 1er est dépendant de chacun et peut dépendre des moments, pour le 2nd, nous assurons une assistance juridique par l’ analyse du contrat de travail.

Pour l’anecdote, nous préférons et souhaitons faire la promotion du terme « dasheur », dont nous revendiquons la paternité 😉. Si la barre oblique du clavier symbolise la séparation entre les activités, le trait d’union (« dash », le fameux tiret du 6) symbolise davantage le lien entre des activités, car il y en a toujours un quelque soit le type de « slashing ». Pour nos experts, le lien est évident, ils emploient avant tout leur expertise mais ils le font sous un format différent (conseil/accompagnement) et pour d’autres personnes (client et non leur employeur) sous un statut différent (entrepreneur et non salarié).
Mais laissons déjà le terme slasheur faire sa place !

 ➡ Avec Matchers, vous avez l’ambition de devenir la plateforme référente de mise en relation, mais comment trouvez vous vos experts ?  Comment peuvent-ils candidater ? Et comment  faites vous votre sélection pour s’assurer de leur expertise ?

Aujourd’hui, ce sont principalement eux qui viennent à nous après avoir entendu parler de notre service. Mais on ne parle pas de candidature et de sélection mais de conditions et qualification 😉 En effet, pour s’inscrire sur Matchers, deux conditions :
– disposer de compétences acquises à travers de réelles expériences terrain récentes
– avoir envie de transmettre, d’accompagner

Ensuite, nous qualifions ! Tout d’abord, par le nombre: nous considérons qu’un expert ne peut pas disposer de plus de 3 expertises.
Nous les incitons donc à choisir les domaines dans lesquelles ils s’estiment être le plus en maitrise. Puis, nous évaluons le niveau de chacune des expertises déclarées. Résultat, nous sommes en capacité de fournir un expert disposant à la fois d’un savoir-faire métier, croisé avec une connaissance spécifique de certains marchés ou secteurs d’activité pour être le plus pertinent possible pour l’entreprise cliente.

 ➡ Et aujourd’hui, où en êtes vous ?

Nous nous sommes lancés pleinement dans cette aventure il y a un peu plus de 6 mois. Il y a quelques jours, nous avons dépasser la barre des 100 experts inscrits sur la plateforme et nous pensons multiplier notre communauté par 10 d’ici la fin de l’année. Cela passera notamment par la communication autour de ce concept.
A ce propos, je te remercie de nous offrir cette tribune et j’en profite également pour inviter tes lecteurs à visiter notre site www.matchers.fr mais aussi à nous suivre sur LinkedIn !

Votre mission est de libérer les expertises, de mon coté, je te libère aussi !
Un grand merci pour tes réponses et beaucoup de succès à Matchers !!