Transformation digitale : par quoi commencer ? 3 principes simples et efficaces

La transformation digitale est un sujet qui suscite autant d’inquiétude et de peur que d’attente et d’opportunité. Certains comme Aurélie Jean aiment dire que la transformation digitale est finie » alors que d’autres comme le cabinet Deloitte dans son étude sur l’économie numérique pensent que « la France n’en est qu’aux prémices de sa transformation digitale ». Qui croire ou plutôt comment se faire sa propre opinion et surtout comment gérer la transformation digitale lorsque l’on y est confronté en tant que dirigeant ou salarié ?

La transformation digitale plus forte que la révolution industrielle

Ce qui est partagé par la plupart des acteurs économiques aujourd’hui c’est en tout cas que la transformation digitale n’est pas un effet de mode. C’est une mutation comparable à celle de la révolution industrielle qui a profondément modifié notre manière de produire et de consommer. Elle est même certainement encore plus puissante pour 2 raisons :

  1. D’une part, elle pénètre toutes les strats de la société. Toutes les classes sociales, tous les territoires, toutes les générations, tous les secteurs d’activité… Force est de constater que dans le domaine digital tout le monde est concerné. Même si certains restent encore frileux, inquiets voire réfractaires, son adoption n’est qu’une question de temps et d’accompagnement pour qu’elle soit généralisée. Pour preuve cette étude publiée par idealo (comparateur de prix du groupe Axel Springler) qui montre que les 65 ans et plus achètent quasiment autant sur internet que les 18-24 ans. Au Royaume Uni les plus âgés consomment même plus que les jeunes.
  2. D’autre part, la transformation digitale subit un phénomène d’accélération du fait de son appropriation massive par chacun d’entre nous, obligeant ainsi les entreprises à s’adapter pour répondre aux attentes de leurs propres clients. La transformation digitale est ainsi à la fois poussée par les entreprises qui l’adoptent et tirée par les attentes des consommateurs qui la demandent. L’étude Deloitte sur l’économie numérique montre que 65% des français réalisent des achats en ligne alors que seulement 1 PME française (<50 salariés) sur 8 vend sur internet.

La question n’est donc plus est ce que je dois avoir une approche digitale mais plutôt comment puis je intégrer la dimension digitale dans mon activité ? Alors, comment s’y prendre ? Comment démarrer ?

transformation digitale article principes

Comment aborder sa propre transformation digitale

La transformation digitale est encore aujourd’hui trop présentée comme un concept complexe et technique nécessitant des expertises pointues. Au contraire c’est surtout l’affaire de tous au sein de l’entreprise et elle nécessite avant tout pragmatisme et bon sens. Ce n’est pas le domaine de quelques « sachants » détenteurs d’un savoir ou d’une formule magique permettant de transformer l’entreprise. C’est au contraire une discipline transverse qui au sein de l’entreprise, quelle que soit sa taille, doit associer tous les territoires, toutes les générations et toutes les directions.

“La transformation digitale n’est pas le domaine de quelques “sachants” détenteurs d’un savoir ou d’une formule magique permettant de transformer l’entreprise”

Ainsi, les outils et techniques digitaux ne doivent pas être vus comme un objectif. En aucun cas la mise en place d’une BDD, d’outils collaboratifs ou de gestion de projet en mode agile ne sont une fin en soi. Ce ne sont que des moyens à mettre en place (ou pas) pour aider à atteindre un objectif qui doit avant tout être fédérateur compréhensible et acceptable par tous.

3 principes à mettre en action dès aujourd’hui

Voici donc une proposition de trois actions simples pour démarrer sa transformation digitale dès aujourd’hui :

  1. Identifier un projet business concret
    La 1ère chose à faire est d’identifier un projet business concret. Pas un projet de transformation flou et générique, ni d’implémentation d’outils nouveaux mais simplement un projet comme toute entreprise en a naturellement et qui sera le support d’une expérimentation digitale. Cela peut par exemple être de tester un nouveau canal de vente, d’améliorer son service client ou encore de développer un nouveau produit ou service. Le but n’est pas de vouloir transformer toute l’activité de l’entreprise d’un coup mais de le faire modestement sur une partie de son activité voire même sur une activité nouvelle à développer.

    Ce n’est en aucun cas une remise en question du modèle de fonctionnement actuel car de manière pragmatique qui irait mettre en risque toute son activité juste pour devenir « digital ».

  2. Impliquer les collaborateurs et les former
    Rappelons que la transformation digitale est un processus de mutation interne, il faut donc s’appuyer sur les ressources internes de l’entreprise pour l’opérer. Une erreur à ne pas commettre serait de penser que le simple recrutement d’un CDO (Chief Digital Officer) suffise pour que la transformation soit assurée. Bien entendu, l’arrivée de sang neuf, d’une expertise externe peut être utile mais ce n’est pas une personne aussi experte soit elle qui réussira à transformer seule toute une entreprise. Au contraire, elle sera souvent perçue comme une menace et augmentera les craintes et les peurs et donc inévitablement les résistances.
    Le monde « digital » se complexifie et s’accélère il faut donc du temps, de la conviction et de la pédagogie pour transformer une entreprise.Il s’agit d’un travail en profondeur avec toutes les composantes de l’entreprise. Là encore vouloir tout transformer tout de suite est totalement illusoire. Il faut commencer par petit groupe. Comme dans toute nouvelle initiative, il y a toujours des early adopters sur lesquels il est important de s’appuyer.

    La formation est un bon moyen de s’extirper du quotidien et de voir comment d’autres entreprises fonctionnent pour revenir la tête pleine d’idées à partager et à tester. Car là encore le digital doit être synonyme de partage et d’expérimentation.

  3. Adopter les outils vraiment utiles
    Le monde dans lequel nous vivons peut paraître complexe et sans aucun doute il s’accélère mais il est assez étonnant de voir que les outils développés dans le monde digital sont d’une simplicité parfois déroutante. Bon nombre d’outils n’ont même pas besoin de « mode d’emploi » et on apprend à les utiliser très simplement. Et la formation dont nous avons parlé plus haut lèvera les dernières réticences ou incompréhensions.
    Les outils sont indispensables car c’est grâce à eux que l’entreprise se transforme. Ils facilitent grandement la communication et les interactions entre les personnes. Encore une fois, ils n’ont pas besoin d’être déployés tout de suite dans toute l’entreprise mais uniquement auprès des personnes en charge du projet identifié.

    Dans la gestion de projet, la méthode agile et les outils comme Trello par exemple sont très simples à utiliser.


Il est donc primordial de ne pas considérer la transformation numérique comme un objectif en soi mais plutôt comme une conséquence d’une démarche engagée au sein de l’entreprise à partir d’un projet et d’un objectif business concrets. C’est pourquoi la transformation numérique est une démarche «
bottom-up » et non « top-down » et qu’elle se construit autour du fameux principe de Schumacher que nous pouvons reprendre ici à notre compte « small is beautifull ». C’est ensuite l’effet d’entrainement qui permettra à l’ensemble de l’organisation de se transformer car la transformation digitale est, comme son nom ne l’indique pas, avant tout une aventure humaine. Les outils et la technologie étant là pour supporter et démultiplier la force de l’humain.

Pour aller plus loin, voici quelques liens intéressants :

Crédit photos : Pixabay / Flickr

Par | 2018-03-05T12:24:24+00:00 vendredi, 23 février, 2018|Catégories : RH & Management|

À propos de l'auteur :

Professionnel de la #TransformationDigitale dans plusieurs PME et grands groupes. Actuellement en charge de l'innovation et du développement des nouveaux services au sein du groupe La Poste. Intéressé pour partager sur #innovation #DigitalMarketing #agile #management

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.