Tourisme et réalité augmentée: le voyage dans le temps selon Histovery

Dans un secteur saturé d’offres, la start up française Histovery innove en associant réalité augmentée et tourisme et invente le voyage dans le temps.

Qui n’a jamais rêvé de découvrir d’autres époques? La chose est désormais possible depuis que la start-up Histovery, grâce à la réalité augmentée, enrichit le secteur du tourisme de visites d’un nouveau genre.

Fondée en 2011 par Bruno de Sa Moreira et Edouard Lussan, Histovery compte aujourd’hui 15 salariés et a déjà équipé plus de 12 sites touristiques français* depuis sa création.

Leur ambition est de permettre au très grand public de redécouvrir la richesse du patrimoine culturel grâce à la réalité augmentée, dans le respect rigoureux des connaissances historiques: le Tourisme 2.0.

Des visites augmentées

Le concept est simple et pourtant étonnant: pouvoir découvrir et visiter un site tel qu’il était il y a plusieurs années, voire plusieurs siècles grâce à la réalité augmentée.

Equipé d’un Histopad, une tablette tactile interactive, il vous suffit de vous promener dans un lieu et de le pointer vers les murs, le paysage ou des objets pour découvrir leur passé, leur histoire, des lieux cachés ou encore la reconstitution d’une scène historique, ou des scènes de la vie quotidienne.

Par exemple ci-dessous, à Blois, où les visiteurs peuvent déambuler dans le château meublé et habité comme à la Renaissance, découvrir la charpente de la fameuse Salle des Etats Généraux, inaccessible au public ou bien encore participer à une chasse au trésor.

Visite en réalité augmentée du Château Royal de Blois grâce à l’Histopad

La promotion du patrimoine

Plus qu’une expérience riche et ludique, Histovery met en lumière notre patrimoine culturel et sait le rendre accessible au plus grand nombre.

Ce faisant il aide non seulement les sites touristiques à attirer plus de visiteurs mais également à engager leur transformation digitale, enjeu crucial et souvent difficile notamment pour les acteurs du secteur public.

Des données clients précieuses

Autre atout de poids pour les sites, l’Histopad leur permet de récolter des informations précieuses sur le parcours client comme le temps de présence dans les salles du bâtiment par exemple et donc de comprendre son comportement et d’améliorer ainsi la promotion auprès de nouveaux visiteurs.

Comment ça fonctionne

Basé sur la technologie Huawei, l’HistoPad fonctionne via bluetooth et balises disposées dans le bâtiment pour permettre la géolocalisation. 

Tablette, conciergerie, réalité augmentée
Histopad dans le Palais de la Conciergerie

Côté humain, une équipe pluridisciplinaire, combinant des expertises scientifiques, artistiques et techniques créent une visite clés en mains.

Côté business modèle

La start up prend en charge la totalité du financement et se place dans un schéma de concession. Soit l’HistoPad est proposé en plus de la visite et son prix est distinct de celui de l’entrée, ce qui fait reposer la rentabilité sur le taux de prise en main, soit son coût est intégré dans le prix d’entrée.

Et demain?

Travailler à l’international pour accélérer le développement de l’entreprise. En effet, aujourd’hui Histovery se heurte parfois à la lenteur des discussions avec les acteurs publics français.

Enrichir l’offre déjà existante en proposant de nouveaux parcours thématiques et ainsi fidéliser les visiteurs.

*Palais des Papes d’Avignon, Château de Chambord, Palais de la Conciergerie, Château Royal de Blois, Airborne Museum, Pic du Midi, Château de Fontainebleau, Château de Guillaume le Conquérant, Grévin Paris, Musée de l’imagerie d’Epinal, Domaine de Bois-Héroult, Château Rothschild.

Sources: www.histovery.com, Les Echos, La Tribune

Crédit photos/vidéos: ©Murray Campbell ©Histovery

Par |2019-01-07T10:02:59+00:00lundi, 7 janvier, 2019|Catégories : Entrepreunariat & Startups, Tech|

À propos de l'auteur :

Responsable Communication chez PARISCityVISION #MBAMCI #Communication #Marketing #Tourisme #Digital

Un commentaire

  1. Anne-Charlotte 7 janvier 2019 à 12 h 02 min - Répondre

    Bonjour Sabrina
    Merci pour cet article sur ce sujet, très intéressant (rédigé en plus sans fautes, ça fait du bien !).

    J’ai testé l’HistoPad à Blois l’été dernier. C’est un bon début: il m’a semblé qu’il est intéressant pour les touristes étrangers, car on ne peut afficher toutes les explications nécessaires à une bonne visite en de nombreuses langues sur les murs, si on souhaite que chacun apprenne des choses sans seulement s’extasier sur les couleurs de murs (Blois est chargé en couleurs) 😉

    Je suis un peu restée sur ma faim sur les contenus proposés en réalité augmentée : j’en aurais souhaité plus ! Parfois, ce sont juste des encarts illustrés avec une explication d’un événement important (l’assassinat du Duc de Guise par exemple). Des scènes animées avec des personnages et des dialogues constitueraient un vrai saut qualitatif. Mais c’est un début et l’effort est louable.

    Autre point, hardware : la tablette est un peu lourde, au bout de 2 heures de visite, ça pèse.

    Bravo au Château de Blois pour s’être lancé. Je serais curieuse d’en savoir plus sur les retours des clients en termes d’usage et sur les données de parcours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.