Technologie haptique ou toucher le futur du doigt

[title size= »1″ content_align= »center » style_type= »default » sep_color= »#ffffff » margin_top= » » margin_bottom= » » class= » » id= » »]

Technologie haptique

ou toucher le futur du doigt

[/title][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »]

La technologie haptique c’est quoi ?

Imaginez un écran de tablette ou de smartphone : du sable apparaît, ou de l’écorce, ou une fourrure. Votre doigt touche l’écran : ce n’est plus la surface froide et sans aspérité que vous ressentez, mais bien la texture de chacune de ces matières. Vous touchez du doigt les technologies haptiques ou force touch in english.

L’haptique qui étymologiquement veut dire le toucher, permet une interaction sensorielle entre le réel et le virtuel, entre l’écran et le bout du doigt ; mais pas seulement avec le bout du doigt, cela peut marcher avec toutes les parties de votre corps… j’ai bien dit toutes…

Les technologies haptiques sont pour le moment beaucoup utilisées pour ressentir un contact lors d’une manipulation d’objets virtuels en 3D et existent déjà de manière minime sur les trackpad des Macbook pro et sur Iphone 6S. Mais à court terme, ces technologies combinées aux images de synthèse et autres entourages 3D, nous plongeront dans des univers virtuels explorables à l’aide de nos cinq sens. En comparaison aux systèmes visuels et auditifs actuels, les dispositifs haptiques permettront à la fois de percevoir et d’agir sur son milieu.

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »10″ margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique[/imageframe][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique[/imageframe][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique[/imageframe][/one_half]

Les utilisations de cette technologie

Les utilisations de cette technologie sont multiples, de l’automobile, aux musées en passant par la pornographie et l’accessibilité aux personnes handicapées, cette technologie va chambouler notre perception de l’écran et de notre rapport entre virtuel et réel.

[one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »]

Vroum Vroum !

Dans le domaine de l’automobile Bosch a conçu et présenté au CES 2016 un écran tactile utilisant la technologie haptique. Révolutionnaire ?

Dans le concret oui quand même… Lorsque l’automobiliste appuie sur les touches affichées sur cet écran, il va ressentir la même sensation qu’avec un vrai bouton, comme dans notre bonne vieille Super 5. Ceci va lui permettre de reconnaître rapidement les différentes applications de la voiture telles que la navigation, la radio, le téléphone etc… Et tout ça sans avoir à regarder l’écran, juste au touché.

Le conducteur a moins besoin de quitter la route des yeux et cela améliore sa sécurité.

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »10″ margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= »http://static.moniteurautomobile.be/imgcontrol/images_tmp/clients/moniteur/c680-d465/content/medias/images/news/16000/800/90/bosch-interface-haptique-01.jpg » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique automobile[/imageframe]
[/one_half][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »10″ margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique disney[/imageframe]
[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »]

Disney Research

De son côté Disney a beaucoup investit dans cette technologie à travers son centre de recherche Disney Research. Le cerveau et maître des lieux du laboratoire, l’Einstein du retour de force c’est Ali Israr. Et derrière son bureau et ses 1000 écrans et autres connectiques, il travaille sur différents projets dont un algorithme de rendu qui permet de restituer des variations de surfaces sur les écrans quand le doigt passe dessus.

Cet algorithme, léger et facilement applicable s’adapte sur des images statiques ou des images fixes. Si vous avez toujours voulu caresser une méduse sans vous piquer ou jouer à Indiana Jones en grattant un fossile sans vous salir, c’est le moment !

Pour découvrir les autres projets de Disney Research c’est ici: https://www.disneyresearch.com

[/one_half][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »10″ margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique braille phone[/imageframe][/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »]

Ère digitale ? Je suis là !

La technologie haptique a aussi un intérêt croissant dans le domaine de l’accessibilité des personnes handicapées et en particulier pour les personnes malvoyantes pour qui le monde numérique reste encore compliqué d’axé voir fermé.

L’arrivée du « braille phone project » de l’indien Sumit Dagar a été la première porte ouverte aux non voyants dans l’ère des Smartphones.

Basée sur la technologie haptique, ce téléphone permet à l’utilisateur de ressentir ce qu’il y a à l’écran que ce soit de l’écrit, des images ou encore de la vidéo.

Voir le Blog officiel de Sumit Dagar

[/one_half][one_half last= »no » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »]

Interdit aux -18ans…

Enfin le plus croustillant pour la fin, l’industrie pornographique toujours à l’affut de nouvelles technologies a également développé différents outils pour augmenter toujours plus son nombre de spectateurs(trices) ou utilisateurs(trices).

Avec des objets connectés utilisant la technologie haptique vous pourrez bientôt ressentir et de « manière synchronisée » les différentes cabrioles et prouesses physiques des acteurs et actrices pornographiques.

Ainsi, la société kiroo : https://www.kiiroo.com/ a développé des accessoires masturbatoires connectés pour homme et femme. Ces objets comme l’espère Glider le directeur de Badoink, société spécialisé dans les films pornographiques en VR, permettront à leurs utilisateurs de sentir en temps réel la contraction d’un vagin ou les va-et-vient d’un phallus et tout ça toujours synchronisé avec le film. Elle est pas belle la vie virtuelle ?….

[/one_half][one_half last= »yes » spacing= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » hover_type= »none » link= » » border_position= »all » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= »10″ margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique porno[/imageframe]
[imageframe lightbox= »no » lightbox_image= » » style_type= »none » hover_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ animation_offset= » » hide_on_mobile= »no » class= » » id= » »] technologie haptique porno[/imageframe][/one_half]

Conclusion

Cette technologie naissante ouvre un grand champ des possibles et en particulier dans le domaine du marketing digital. On peut espérer ainsi que dans un futur plus ou moins proche sur une eboutique lambda, l’utilisateur aura la possibilité de toucher le textile de son futur pull en laine ou encore de caresser le cuir de son futur canapé.

Comme disent les anglais : « Sky is the limit ! »

Et comme disait Pierre Dac :« Il est beau le progrès et quand on pense que la police n’est pas fichue de l’arrêter… »

Par | 2016-01-25T12:54:45+00:00 mercredi, 20 janvier, 2016|Catégories : E-Business|Mots-clés : , , |

À propos de l'auteur :

- Etudes de cinéma à l’ESRA entre 2000 et 2003. - Création d'une association avec d’autres étudiants de mon école dans le but de réaliser une série de courts métrages dans le cadre d’une structure semi-professionnel où chaque étudiant est à un poste spécifique. - 2003-2007 je travaille pendant 5 ans en postproduction, comme assistant monteur, monteur et chargé de post-production pour différentes structures comme Marathon production, Télé images ou encore la Parisienne de l’image - 2007 je crée avec deux associés la société de production de films d'animation : Melting Productions. Producteur créatif, je suis animé par la volonté de marier l’humour et la réflexion dans les projets que je défends et aussi d’amener une différence de ton dans le monde de l’animation Baigné et nourri par la culture de l'animation américaine des années 90 (Daria, les Simpsons, Futurama, Beavis and Butt Head...), j'ai envie, avec mes différentes productions, de me positionner sur le marché comme un nouvel entrant capable de proposer des séries d'animation aux univers bien particuliers, voir décalés.