Tech for Good : le « pourquoi ?  » avant le « comment ? « 

Les Tech for Good : de quoi parle-t-on ?

Les Tech for Good regroupent les acteurs utilisant la technologie et le digital comme un levier au service du bien commun et de l’impact social. Elles répondent notamment aux 17 objectifs de développement durable définis par les Nations Unies.

17 ODD auxquels répondent les Tech For Good

Les 17 objectifs de développement durable définis par les Nations Unies

De manière plus globale, les « Tech for Good », rassemblent différents acteurs, principalement des entrepreneurs sociaux, des associations ou encore des chercheurs qui souhaitent mettre le digital au service de la résolution des problématiques sociales et/ou écologiques.

Les Tech for Good et le mouvement « Bring Unsexy Back » de la Silicon Valley

Cette tech pour le bien, ressemble fortement à un mouvement qui émerge de la Silicon Valley : « Bring Unsexy Back », car force est de constater que le social et l’humanitaire ont été souvent ringardisés, peu courtisés et vu comme « Unsexy » dans notre société. Ce « Bring Unsexy Back » met surtout en avant le besoin de revenir à une innovation utile, une Tech capable de résoudre des problèmes à grande échelle. C’est en cela que la Tech for Good est à prendre en considération et à suivre de près car elle est portée par des entrepreneurs ou acteurs engagés qui donnent une vision alternative de l’utilisation de la technologie et contrecarre avec les discours parfois alarmistes concernant l’IA, la Big Data, etc.

Tech for good : le « pourquoi » avant le « comment »

Si la technologie est inclusive, durable et permet de répondre aux défis sociaux actuels, il semble donc important de la soutenir et de la déployer. L’écosystème start-up est en effet en train d’évoluer et si le « comment » était avant la question principale que se posaient les start-up, c’est le « pourquoi » qui prend désormais de plus en plus de place dans la démarche des entrepreneurs. Simon Sinek, définit dans un des TedX les plus regardés de l’histoire, la démarche qu’adopte les grands leaders inspirants qui est de toujours commencer par définir le « pourquoi » et ce bien avant le « comment ». C’est exactement ce que font, selon moi, les Tech For Good.

Historiquement, les gains financiers et la recherche d’impact positif ne pouvaient pas être portés par la même structure mais les évolutions récentes et les différentes problématiques de financement permettent petit à petit de construire une autre voie, celle de l’économie à impact et la majorité des Tech for Good font partie de celle-ci. Cette économie n’a donc pas pour seul objectif le dégagement de bénéfices colossaux mais elle utilise ces bénéfices pour les réinvestir afin de générer plus d’impact pour la société et pour les personnes les plus fragiles ; le pourquoi ! Finalement, les Tech for Good c’est produire du sens pour générer de la valeur sociale. Dans cet article de Welcome to the Jungle, ce TedX de Simon Sinek est très bien résumé.

 

FEST : un mouvement regroupant les Tech for good

France Eco-Sociale Tech est un mouvement d’entrepreneur mettant l’innovation technologique et le digital au service des 17 objectifs de développement durable dont nous avons parlé précédemment. Lancée en 2018 par plus de 70 entrepreneurs et investisseurs de la Tech et la Science For Good, cette initiative est abritée par France Digitale et a pour ambition de fédérer l’écosystème afin de faciliter le rayonnement de celui-ci.

Les missions de FEST

Missions-Fest-Tech For Good

Les missions principales du mouvement Tech For Good – FEST

Un exemple de Tech for good : la robotique au service des enfants autistes

Dans le domaine de la santé, des start-ups utilisent des technologies innovantes pour accompagner les personnes malades. C’est notamment le cas de Leka, start-up française lancée par Marine et Ladislas qui ont eu l’idée de fournir un accompagnement éducatif aux enfants autistes grâce à la robotique.

Leka, est un robot rond, qui roule, change de couleur et aide les enfants trisomiques, polyhandicapés ou autistes à apprendre et à communiquer avec leur entourage. Les contenus développés avec des chercheurs et des experts de l’éducation spécialisée permettent à Leka de fournir un contenu de qualité associé à un robot interactif et ludique qui stimule et accompagne l’apprentissage des enfants en difficulté. En utilisant la robotique, Leka entend faciliter l’apprentissage des enfants ayant des troubles du comportement, favoriser la motricité et se positionne en tant que « médiateur » entre l’enfant et les parents. Plus qu’un support, il est un véritable outil d’interaction et stimule l’intérêt des enfants.

L’objectif de la start-up : « aider les enfants exceptionnels à vivre des vies exceptionnelles ! »

 

Les Tech For Good par leur capacité à commencer par le « pourquoi » favorise l’image d’un numérique « du sens » et montre que le digital et la technologie peuvent être un levier de l’innovation sociale et d’une économie positive. Espérons seulement que cela ne soit pas une mode mais le début d’un mouvement fort et collectif au service de l’intérêt général.

Si vous voulez découvrir d’autres exemples de Tech For Good, c’est par ici  : « Social Tech : le numérique au service des causes sociales » ou alors découvrez ma thèse sur le sujet très prochainement.

Par | 2018-10-06T09:41:31+00:00 mardi, 2 octobre, 2018|Catégories : E-commerce, Entrepreunariat & Startups, Tech|

À propos de l'auteur :

Responsable Marketing et Communication, disruptive et engagée chez @PositivePlanetF #MBAMCI #SocialTech #Tech4Good #ODD #ESS #InnovationSociale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.