Le Saviez-Vous ?

  • 1/3 des travailleurs français sont victimes du stress numérique
  • 88 c’est la moyenne de mails reçus par jour au travail !
  • 221 c’est le nombre de fois que l’on consulte notre smartphone dans une journée

On constate aujourd’hui que l’omniprésence du numérique dans nos environnements de travail, ordinateurs, smartphones, objets connectés qui nous conduisent à être disponible tout au long de la journée finissent par aggraver l’état de santé des salariés qui manifestent un état de stress élevé allant jusqu’au burn-out.

 

 

« Être ultra-connecté nous déconnecte »

Entre le ping-pong infernal de notre smartphone à notre ordinateur, les avalanches de mails reçus et dans un monde qui nous noie d’informations circulant toujours plus vite, les nouvelles technologies et les effets du multi-tasking rendent notre cerveau de plus en plus fragile. Le danger de cette surcharge informationnelle est inquiétant et les sollicitations permanentes pourraient à terme endommager notre mémoire, d’ailleurs quand vous aurez lu cet article vous l’aurez déjà oublié ! Inutile de nos jours de s’efforcer à retenir les choses puisque notre smartphone le fait pour nous !

Selon M. Schwartz, PDG de The Energy Project et auteur de Be Excellent At Anything, nous avons franchi la limite de notre capacité à gérer efficacement toute l’information qui nous parvient. Il compare le cerveau en surcharge numérique (et la mémoire de travail en particulier) à un verre d’eau qui déborde.

« C’est comme si on versait de l’eau dans un verre toute la journée, alors tout ce qu’il y avait au sommet doit s’écouler à mesure que l’eau descend. Nous perdons constamment l’information qui vient d’arriver – nous la remplaçons constamment, et il n’y a pas de place pour conserver ce que vous avez déjà obtenu. C’est une expérience très superficielle ; vous n’avez que ce que vous avez en tête pour le moment. Et il est difficile pour les gens de métaboliser et de donner un sens à l’information parce qu’il y a tellement de choses qui leur arrivent et qu’ils sont tellement attirés par cette information. Vous finissez par vous sentir submergés parce que ce que vous avez, c’est une quantité infinie de faits sans pouvoir les relier en une histoire significative. »

Cette utilisation compulsive des appareils multimédia prend de plus en plus d’ampleur, l’hyperconnexion est devenue un vrai phénomène de société.

Comment limiter les risques ?

Il faut être conscient d’une chose, cette technologie nous est tombée dessus si vite que nous n’avons pas tous su apprendre à nous en servir avec la mesure nécessaire. Confusion entre vie professionnelle et vie privée, sentiment d’urgence et manque de discernement, peur de manquer l’information, mauvaise gestion des mails, tout un ensemble de mauvaises pratiques qui conduisent les individus à un état d’épuisement nerveux et de stress.

La loi El Khomri a introduit dans le code du travail le droit à la déconnexion entré en vigueur le 1er janvier 2017.

Cependant à la lecture du texte rien ne dit sur ce qu’il faut faire et comment cela peut être fait, tout juste oblige-t-elle les entreprises à trouver un accord avec les syndicats ou à défaut mettre en place une charte, disons que cette loi à tout de même le mérite d’exister et à protéger juridiquement le collaborateur en cas d’abus.

Même s’il est plébiscité par 62 % des salariés, l’enjeu du droit à la déconnexion tient surtout à nos usages qui ne sont aujourd’hui pas régulés.

Nous sommes entrés dans une économie de l’intelligence, comportons-nous comme tel, accordons-nous des moments de pauses, rangeons nos outils le temps d’un instant, privilégions les contacts humains, et enfin soyons responsables de notre propre santé !

Je vous invite à regarder le documentaire sur Arte riche en enseignement sur notre cerveau et le stress Numérique

Sources :

 

  1. https://start.lesechos.fr/actus/digital-technologie/les-francais-et-le-numerique-en-7-graphs-6876.php
  2. file:///D:/Lisa/T%C3%A9l%C3%A9chargements/Eleas-enqu%C3%AAte-pratiques-num%C3%A9riques-2018-Contact-presse.pdf
  3. https://www.tecmark.co.uk/blog/smartphone-usage-data-uk-2014