S’il y a bien un domaine où l’objet connecté est roi, c’est le sport!

Objets connectés au service de la performance

Depuis quelques années déjà, les objets connectés partagent le quotidien des sportifs de haut niveau. A l’entraînement, ils apportent un œil impartial et des données objectives pour améliorer un geste et atteindre la perfection. Grâce au boom des nouvelles technologies, la mesure de la performance dans la pratique de son sport est aujourd’hui à la portée de tous.

Sarah Daninthe, deux fois championne du monde d’escrime, explique : « Quand on sait que la victoire peut se jouer à quelques millièmes de secondes, chaque outil est bon pour améliorer ses performances ».

téléchargement

Dès 2013, Raphaël Nadal a lancé le mouvement avec sa raquette intelligente signée Babolat. Celle-ci enregistre le nombre de coups droits, de revers, leur puissance, etc. La moitié de l’équipe de France de football et un tier du XV de France portent des capteurs connectés de la start-up française Mac Loyd. Ils permettent autant de localiser les joueurs sur le terrain avec un signal GPS que de repérer une faiblesse dans la jambe d’un sportif et prévenir une potentielle blessure.

Quelques chiffres

Le cabinet de recherche américain Gartner estime à 20.8 milliards le nombre d’objets qui seront connectés en 2020. Entre 2015 et 2016, on anticipe aussi que 5.5 millions de nouveaux objets seront connectés quotidiennement, augmentation de 39% par rapport à 2015 ce qui représente 1,6 milliard d’objets connectés.

Les besoins ne sont pas les mêmes selon le niveau de pratique mais vous pourrez constater que les objets connectés sportifs s’adaptent à tous les niveaux et à tous les sports. Aujourd’hui, on peut suivre son activité sportive avec des bracelets connectés, des capteurs dans la poche, des chaussettes connectées et même grâce à des masques de ski et t-shirts connectés.

Je vais vous présenter rapidement quelques nouvelles technologies dans la pratique de trois sports que je connais le plus (Triathlon) : natation, cyclisme et course à pied

Nagez 2.0

Lien vers les objets connectés en natation 2.0

Instabeat est un dispositif qui vient se fixer sur vos lunettes de piscine, afin de vous permettre de suivre votre performance en temps réel. A l’aide de capteurs, vous obtenez la distance parcourue, le nombre de calories brûlées, et également votre rythme cardiaque. L’interface de récolte des données (via usb) est également très agréable, et vous permet même de programmer une séance d’entraînement personnalisée.

Roulez 2.0

Speed force est un vélo intelligent doté d’un ordinateur interne alliant cyclisme et intelligence. Le vélo est entièrement travaillé et électrique, d’un GPS, d’un coaching en temps réel, d’une autonomie de 40 heures et vous permet de recevoir appels et messages importants.

Le cyclisme est un sport où les performances à mesurer sont importantes, très puissant sur les longues distances le sportif est aussi confronté aux paramètres extérieurs (drafting, vent, pluie, dénivelés, géolocalisation, visibilité sur route…) , et physiques (nombre de calories brûlées, distance parcourue, l’activité musculaire, la fréquence cardiaque, l’accumulation l’hydratation…)

Lien vers Speed force vélo intelligent

Courez 2.0

Stridalyzer-Poster

Stridalyzer sont des semelles connectées qui vous indiquent la distance parcourue, la vitesse et le nombre de calories. Là où le produit se démarque des bracelets pour la course à pied, c’est qu’il analyse en temps réel les points de pression que vous exercez. Cela vous permet de savoir si vos mouvements sont bons et si vos chaussures sont adaptées pour votre type de course. Quand votre foulée est mauvaise, l’application vous indique via vos écouteurs quel pied est en défaut et pourquoi, afin que vous puissiez le corriger en temps réel.

Lien vers semelles connectés

Exploitation de la data

L’exploitation de la data avec des logiciels, des applications devient plus rentables que la production d’objets connectés en elle même. Marché porteur dans le secteur sportif. Nike par exemple abandonne les objets connectés pour se concentrer sur l’exploitation des données et performances sportives.

Les conventions internationales précisent que les hébergeurs de données doivent se conformer à la législation des pays dans lesquels ils sont implantés.Ce qui laisse une grande marge de manœuvre aux nombreuses sociétés situées en dehors de l’Europe, là où les règles sont plus souples. De plus, s’il existe des conditions très restrictives sur l’utilisation des données personnelles de santé, les informations liées au sport sont considérées comme relevant du « bien-être » et échappent à une législation plus contraignante.

Start-up PIQ

Pour finir, je vous présente la Start-up suisse PIQ créée par le français Cédric Mangaud qui vient de boucler une première levée de fonds de 5,5 millions de dollars notamment auprès du taïwanais Foxconn. Elle va lancer une gamme de produits connectés permettant l’analyse des mouvements et performance en partenariat avec de grandes marques de sport.

Les salons à suivre en 2016

IOT World 23 et 24 mars 2016
Wearable 15/16 mars 2016
SIDO 2016 salon des objets connectés à Lyon
Salon mondial Body et Fitness, mars 2016 Paris – Porte de Versailles
Salon E-commerce 12/14 septembre 2016
SALON DU RUNNING : du 31 mars au 2 avril 2016
Enova 14/15 septembre 2016 Salon des technologies et services électroniques
I novia Salon des nouvelles technologies et entrepreneurs Strastbourg ⅚ octobre 2016

Voilà c’est terminé mais vous pouvez me retrouver:
Sur mon blog personnel en cours de rédaction Lien vers mon blog
Sur mon Twitter @Tornadojj1
Sur ma page Facebook Sport bien être santé
Sur mon dashboard Scoopit Iot Scoopit
Sur mon tableau Pinterest sport bien être santé

Sportivement 🙂

Jessica