L’eSport, peu de formations pour une discipline en pleine expansion

Inconnu pour une grande partie de la population mondiale il y’a encore quelques années, le sport électronique est aujourd’hui sur le devant de la scène et connait un engouement très fort, notamment auprès des jeunes. Il reste cependant difficile de s’imposer dans ce domaine et d’en faire son métier, car peu de formations existent.

Le sport électronique, au même titre que le sport traditionnel, est basé sur la confrontation entre plusieurs joueurs ou plusieurs équipes au sein d’une discipline (au sein d’un jeu vidéo pour l’eSport), avec l’objectif de remporter des trophées ou de gagner des compétitions. Ces affrontements sont précédés d’entraînements et pour arriver à devenir professionnel il faut suivre des formations.

Alors que dans le sport, de nombreux moyens financiers et structurels sont mis à disposition  pour permettre aux jeunes joueurs de faire carrière dans la discipline de leur choix, nous remarquons qu’en ce qui concerne le sport électronique, il n’y a que très peu de voies permettant d’evoluer dans ce domaine. Cette absence de support peut être un réel frein auprès des jeunes joueurs qui doivent souvent se débrouiller seul dans leur apprentissage.

C’est à Nantes, début 2016, que la première école dédiée au sport électronique vu le jour en France. Ce centre de formation  avait pour objectif de former des futurs joueurs mais également toutes les professions liées de près à cette discipline. Cependant cet institut a très rapidement été dénigré par un certain nombre d’étudiants sur les forums qui reprochent un manque de professionnalisme de la part de l’enseignement ou l’insalubrité des locaux allant même jusqu’à caractériser cette école d’arnaque.

The Esport Academy, premier institut de formation lié au sport électronique, situé dans la banlieue de Nantes

The Esport Academy, premiere école de sport électronique

Bien que ce premier exemple concret de formation fut une déception, d’autres établissements ont ouvert par la suite dans certaines villes de France, comme par exemple à Mulhouse ( le Power House Gaming) ou plus connu le Paris Gaming School au sein de la capitale. Ce dernier quant à lui ne propose des formations que pour des futurs joueurs professionnels et non pour les autres métiers de la discipline comme commentateur, technicien, organisateur ou coach .

Ces écoles ont un coût, près de 10 000 euros, ce qui ne décourage pas les étudiants à venir s’inscrire. On compte en effet pas loin de 3 000 candidatures pour l’école eSport de Paris.

Une salle de formation de Paris Gaming School qui forme des jeunes joueurs d'e-sport

Une salle de formation de Paris Gaming School

En plus des différents instituts spécialisés dans le sport électronique, nous remarquons que certaines écoles de commerce ou d’informatique privées  proposent à leur tour dans leurs programmes, des branches « eSport ».

La principale question qui reste en suspens, concerne la capacité pour de jeunes joueurs de niveau amateur à pouvoir évoluer dans l’eSport.

Des clubs de sports électronique locaux ont été développés dont notamment « La Source » à Lyon qui est un lieu de rencontre et d’apprentissage autour de l’eSport. L’objectif d’après les créateurs de cet espace est d’informer sur leur activité et rassurer les parents des jeunes joueurs  qui peuvent avoir des préjugées ou des inquiétudes à ce sujet. Mais en ce qui concerne le domaine public, aucune initiative n’a encore été mise en oeuvre pour l’apprentissage  de jeunes joueurs d’eSport.

La mairie de Paris travaille à ce sujet puisque la mise en place d’un espace pour le sport électronique a été cité par les citoyens Parisiens dans la liste des propositions du budget participatif.
Ce projet pourrait voir le jour très prochainement et un montant d’un million d’euro serait alloué pour ce dernier.Ce lieu pourrait alors servir d’accueil pour des compétitions ou des événements et soutenir l’évolution de pratiques et technologies innovantes.

 

Bien que le sport électronique soit aujourd’hui reconnu officiellement en France , nous nous rendons compte que très peu de centres de formation existent pour faire évoluer les jeunes passionnés de ce domaine, que ce soit dans le secteur privée ou public. Cela peut s’expliquer par la réticente de certaines institutions qui douteraient de la pérennité de cette discipline et n’oseraient pas investir dedans, voyant l’eSport  comme un phénomène de mode ou un simple passe temps.

 

Par | 2017-10-06T13:18:11+00:00 vendredi, 6 octobre, 2017|Catégories : E-commerce|

À propos de l'auteur :

Chargé de Marketing Digital / #MBAMCI Student / Passionné par le Football & l'E-Commerce