On estime que d’ici 2050, plus de deux tiers de la population mondiale sera concentrée dans les villes, ce qui aggrave les problèmes de la pollution, gestion des déchets, la consommation d’énergie, etc. Si on ne prend pas des mesures appropriées, la croissance démographique et économique aura un impact environnemental et social sans précédents.

En effet, la concentration de plus en plus forte d’individu en ville est à l’origine d’opportunités inédites, mais également de nouvelles difficultés dans la gestion urbaine. C’est pour cette raison qu’on entend parler de plus en plus du Smart City ou ville intelligente. Pourtant, elle n’est pas encore visible dans les rues de nos villes. Mais … c’est quoi une Smart City ?

Smart City est la vision globale d’une ville qui applique les TIC pour améliorer la qualité de vie et l’accessibilité de ses habitants et assurent le développement économique, social et environnemental durable dans le but d’une amélioration continue. Une ville intelligente permet aux citoyens d’interagir avec une approche pluridisciplinaire et en temps réel.

Selon une enquête menée par MarketsandMarkets aux États-Unis, ce marché passerait de 53,4 milliards en 2015 à 147,5 milliards de dollars en 2020.

Quand on parle de Smart City on prend les TIC comme son axe transversal ou la colonne vertébrale. Le développement des TIC permettra une meilleure gestion urbaine grâce à l’obtention et à l’analyse d’informations clés. Mais il pourrait difficilement fonctionner sans la collaboration continue et transparente entre les citoyens, le gouvernement et les entreprises privées. À cet égard, il est clair que la transparence dans l’utilisation de l’information et de la sécurité est un des défis le plus important dans l’avenir des villes intelligentes.

Mais sans doute le plus grand défi du Smart City n’est pas technologique, mais social. Comment se développer tout en essayant de minimiser la précarité économique et les écarts sociaux? Pour éviter une société fragmenté il faut transformer le citadin lui-même afin qu’il soit l’acteur central de la vie de demain. Il est alors essentiel de créer un mouvement, un état d’esprit « la volonté du citadin actif », qui permet au citadin de construire, vivre, interagir avec les autres et avec sa ville. La ville intelligente se définit, donc, comme celle qui lie le développement urbain au développement humain.

Caractéristiques des villes intelligentes

smart citiesLe rapport « Mapping Smart Cities dans l’UE » considère qu’une ville est intelligente si vous avez au moins une initiative qui répond à l’une ou plusieurs des caractéristiques suivantes: Intelligent Economy (Économie Intelligente), Smart People (Habitants Intelligents), Smart Mobility (Mobilité Intelligente) Smart Environnement (Environnement Intelligent), Smart Government (Gouvernement Intelligent) et de la Smart Life (modèle de vie intelligente).

Smart Environnement : Désigne la gestion de l’énergie, de l’eau et des réseaux d’assainissement, ainsi que la gestion des déchets solides urbains. La conservation de l’énergie et des ressources naturelles sont des domaines importants où nous devons agir pour assurer une bonne qualité de vie dans les villes. Les réseaux intelligents nous aident à réduire les dépenses d’énergie au niveau individuel et mondial.

Par exemple, la start up Stimergy a inventé une chaudière numérique : Internity, qui utilise la chaleur dégagée par les serveurs informatiques pour chauffer des bâtiments.

Smart Living : Désigne la connexion entre les citoyens et les services sociaux, administratifs et culturels. Les sections principales sont : la santé, la sécurité publique, la vie privée, le tourisme et la culture. L’utilisation de la technologie facilite la prestation des services publics.

Par exemple, la société de technologie Worldline a mis au point un réseau de soutien pour les personnes âges avec des objets  wearables. Les technologies développées permettent aux patients d’être surveillés et entretenus par des dispositifs tels que les montres intelligentes et capteurs connectés pour surveiller leurs signes vitaux. Ceux-ci sont recueillies et sont analysés en permanence par le personnel médical et de la santé à agir immédiatement si nécessaire.

Smart Mobility : Systèmes de transport intelligents et écologiques qui respectent l’environnement et la sécurité. Les plans de mobilité urbaine sont nécessaires pour résoudre les problèmes liés au transport et à la circulation dans les villes, réduire les émissions de gaz, la consommation d’énergie, …

Entre autres mesures, le véhicule électrique (EV) est parmi les options qui conviennent le mieux comme le véhicule  Navya, une navette 100% électrique, capable de rouler jusqu’à 45 km/h.

Smart Economie : Générer de nouveaux investissements basés sur le développement économique durable, l’ouverture aux marchés étrangers, l’innovation des entreprises et le commerce intelligent.

Smart Gouvernance : administration électronique et participation citoyenne.

Smart People : Formation et éducation dans les nouvelles technologies pour avoir une société intégrée et plurielle. L’accès du public à Internet dans les espaces publics, la promotion du télétravail et l’e-learning…

La startup Veniam propose par exemple un service de connexion WiFi dans la ville en intégrant des hotspots dans les flottes de véhicules, les taxis, les bus, etc.

La ville est en constante évolution, le modèle de gestion est en plein changement et cela vient juste de commencer… La ville de demain ne rêve plus de la science-fiction. Elle est désormais à portée de main. Mais va-t-elle répondre aux besoins des générations d’aujourd’hui sans compromettre les générations de demain?

Pour plus d’informations cliquez ici.