touDu 10 au 12 février, les technologies Microsoft ont eu lieu au Palais des Congrès de Paris pour les Techdays. Cette nouvelle édition des Techdays a mis fin aux ordinateurs fixes de nos domiciles et a ouvert un monde d’objets connectés, de mobilité, de cloud et de big data. Bien que cette nouvelle édition était plus tournée sur le nouveau système d ‘exploitation Windows 10, de petites nouveautés ont fait leur apparition lors des Techdays.

Skype apprend la langue de Molière

Notamment lors de la Keynote de clôture, menée par Bernard Ourghanlian (Directeur Technique & Sécurité de Microsoft France), avec la démo du service de traduction Skype Translator. Après les démos effectuées en anglais et en espagnol sur les éditions précédentes, Skype Translator en version alpha a testé notre belle langue de Molière, une première mondiale.

La démonstration a été réalisée par deux responsables deMicrosoft, Bernard Ourghanlian et l’autre basé à Seattle. On a pu le constater lors de cette démonstration que Skype Translator est rapide et possède un vocabulaire assez riche, mais encore loin d’un produit fini qui puisse être utilisé au quotidien. Car lors du direct, il a ainsi entendu « prix » à la place de « Paris », « tonton » au lieu de « ton temps » et « mes bras » au lieu de « mémorable » comme vous pouvez le constatez sur la vidéo ci-dessous :

 

Comment cela fonctionne ?

Skype Translator fonctionne sur le principe même du machine learning (« apprentissage machine » ou « apprentissage automatique »). Elle effectue une opération en trois étapes:

  • Retranscription des paroles de chaque interlocuteur en texte via un moteur de reconnaissance vocale
  • Traduction par Microsoft Translator
  • Lecture par synthétiseur vocal

 

googlevsskype

Google Traduction vs Skype Translator

Selon le New York Times, Google devrait prochainement améliorer son application de traduction afin de permettre de reconnaitre automatiquement les langues parlées et d’en retranscrire automatiquement le contenu écrit.

Actuellement, Google Traduction permet de traduire des textes dans 90 langues et même de bénéficier de traductions vocales pour certaines d’entre elles. Une prochaine mise à jour de l’application devrait permettre de reconnaitre si une personne parle un langage relativement populaire et ainsi en faire instantanément une transcription écrite. L’application pourrait également être capable de traduire des panneaux et pancartes d’informations présents dans la rue, quelle que soit leur langue.

Google revendique d’ores et déjà quelques 500 millions d’utilisateurs actifs de son application Traduction dans le monde, à travers toutes ses plateformes. A terme, toute cette technologie pourrait très bien être implantée directement dans Android par exemple.

 

Skype Mature

Skype Translator, un manque de maturité ?

Skype Translator est encore en version alpha et n’est pas encore capable de contextualiser les propos pour détecter d’éventuelles incohérences mais le résultat reste surprenant malgré les désagréments techniques inhérents à la démonstration en direct et les bruits parasites dans la salle.

Pas plus d’information sur la date de disponibilité comme le précise Bernard Ourghanlian : « Skype translator sortira quand il sera prêt. Pour que l’outil soit adopté par tous, il doit être utilisable par le plus grand nombre. On est dans une logique de Machine Learning ici et l’amélioration est constante. ». L’éditeur attend donc que la plateforme gagne en maturité puisque les deux technologies partagent des supports communs (reconnaissance vocale, compréhension du sens des textes, etc), supports faisant un usage intensif du Machine Learning.

Plus de 40 langues seront intégrées à la messagerie instantanée, sur différents types de terminaux, car l’idée est de permettre aux internautes de communiquer entre eux, quelle que soit leur origine. Skype Translator reste pour le moment disponible en version bêta en anglais, espagnol et français uniquement avec Windows 8.1 sur invitation, disponible en cliquant ici.