Silvers et maison connectée, une nouvelle histoire d’amour

Comme la couleur de leurs cheveux l’indiquent, les « silvers » sont les retraités à la chevelure « argentée » et représentent la population de 60 ans et plus (environ 15,6 millions de retraités en France) plus communément appelée les « seniors ». Autonomes, fragilisés ou dépendants, un juste milieu est maintenant possible pour les aider à vieillir mieux tout en étant assisté et connecté. A l’ère où le digital fleuri, quelles sont les technologies mise à leurs dispositions?

J’ai construit ma maison comme un jouet et j’y joue du matin au soir.
Pablo Neruda
Artiste, Diplomate, écrivain, Homme politique, Poète (1904 – 1973)

La détresse de nos silvers

Les seniors sont divisés en trois catégories:
Représentation des 3 générations de seniors (silvers)

Réalisé par Manuel THENARD

En fonction de leur catégorie, ils sont plus ou moins actifs. Ne voulant pas quitter leur maison pour aller en EHPAD ou en maison de retraite, les silvers peuvent se retrouver isolés générant l’inquiétude de la famille. Disposant également d’une autonomie décroissante, il devient difficile pour eux de se servir de l’équipement ménager qui n’est plus adapté à leur l’usage.

Tous ces paramètres peuvent provoquer un danger psychologique (sensation de solitude) et/ou physique (chutes et blessures) chez la personne âgée.

Rassurer et accompagner nos Seniors

Conscient des dangers qui rodent autour des seniors, il faut penser à changer leur cadre de vie sans pour autant les effrayer et bouleverser radicalement leur vie. Le but reste d’embellir leur quotidien, de prolonger leur autonomie et d’éviter une situation d’isolement en maintenant des liens sociaux avec l’extérieur. Mais comment est-ce possible? Regardons autour de nous, nous vivons l’essor du digital par le biais de l’intelligence artificiel, des progrès de la robotique, de la communication via les réseaux sociaux et de l’amélioration constant de l’expérience utilisateur.

Que peut-on faire avec toute cette technologie en progrès permanent pour servir nos silvers?

Maisons connectées

La maison connectée a pour but de rendre la maison intelligente et de faciliter le déplacement et les besoins.
Ne plus avoir à réfléchir et ne pas trop forcer grâce à l’intelligence artificielle est la mission que s’est lancée bien des entreprises pour pousser les limites de la technologie associer à l’habitation.
Mais que peut faire une maison connectée?
    • Observer et anticiper

Utilisant une technologie munie de caméras ou de capteurs, le senior est observé afin de déterminer le moment où il a besoin d’aide. Des sources d’information (data) sont créés pour connaître ses habitudes et réagir en cas de danger. Pour les déplacements nocturnes dans l’habitation, plus besoin de chercher à l’aveugle l’interrupteur pour allumer la lumière, il suffit de poser le pied au sol ou de bouger dans une pièce pour que des lumières illuminent le parcours ou la pièce en fonction des déplacements et sans pour autant être agressif pour les yeux. Cela évite de se blesser en se cognant et permet de prévenir d’éventuelles chutes.
Le réfrigérateur a également des yeux, il observe les habitudes et averti lorsque les courses sont nécessaires. Plus intéressant encore, il détermine à quel moment le senior a besoin de s’hydrater car la fréquence de consommation en fonction de la température est étudiée.
    • Réguler

Se fragilisant au cours des années, les silvers sont d’autant plus affectés par les changements de température. C’est pour cela qu’il faut veiller à ce que la température soit à tout moment bien paramétrée. Comment faire? C’est pourtant simple, en positionnant des capteurs dans toutes les pièces, la température est mesurée en temps réel et le chauffage de la pièce est ajusté. L’intérêt est double car l’habitation est chauffée utilement et économiquement.
Les portes, les fenêtres et les stores peuvent également se fermer et s’ouvrir automatiquement en fonction de la luminosité extérieure.
    • Sécuriser et alerter

Les portes et les fenêtres sont gérées pour se verrouiller automatiquement. Les intrusions sont des facteurs angoissants pour la famille et le retraité. La maison connectée permet de rassurer le senior. C’est pour cela que les caméras et capteurs jouent un rôle clé dans la détection de personnes étrangères à l’habitation et de la signalisation de toute tentative d’intrusions. La famille et les voisins (ou tout autre personne dans la liste des personnes à contacter) sont avertis immédiatement d’une anomalie et peuvent alerter les secours si il est estimé après visionnage des caméras qu’il y a un quelconque danger.

Robots d’accompagnements

Aidés à la maison via les maisons connectées, les silvers peuvent être dans une situation où ils se retrouvent isolés et délaissés sur le plan sociale.

Comment palier à cette situation? L’évidence serait de penser aux technologies innovantes reliant intelligence artificielle et robotique pour faire le lien entre communication et loisirs.
Mais comment séduire une génération en majorité technophobe? Pour répondre à cette question il faut revenir à la racine et se demander « de quoi ont vraiment besoin les seniors« . La réponse surgit assez vite: d’accompagnement. Une fois accompagné, le senior apprend à ne plus avoir peur de ces technologies sorti, à leur sens, du gouffre de l’enfer.
Le robot d’accompagnement reste le plus adapté aux besoins du retraité. Il est mobile et permet d’être en contact permanent avec la famille et les amis (appels vocaux et vidéos). La navigation est intuitive et se fait principalement par la voix. Poser des questions et surfer sur internet vocalement est une expérience prenante pour les silvers et permet d’atteindre le but recherché: une ouverture vers l’extérieur.

Les activités proposées, que ce soit thérapeutiques (avec suivi du médecin) ou en loisirs, permettent de susciter l’éveil. Avec son robot d’accompagnement, plus le temps de s’ennuyer. Jeux, sport et communication remplissent aisément le temps libre. Tout est pensé pour satisfaire le silver: commande de repas, réservation d’une séance de sport, stimulation de la mémoire et amusement seul ou avec d’autres utilisateurs.

Quelles sont les craintes d’utilisation de ces technologies?

Des craintes sont également présentes qu’en à l’utilisation de ces technologies.

Ne va-t-on pas vers la déshumanisation? Le retraité ne deviendra t’il pas techno-dépendant?

A l’heure actuelle, tout est fait pour avoir le plus souvent que possible quelqu’un de réel de l’autre côté de l’écran. Parler de dépendance reste juste une appréhension car le risque principal pour le senior est la lassitude, c’est pour cela qu’il faut faire évoluer assez vite les outils proposés et intégrer de nouvelles fonctions.

Et demain?

Pour conclure, la maison connectée et le robot d’accompagnement sont des outils indispensables à l’accompagnement des seniors pour les aider à mieux vieillir. Mais ces technologies sont-elles uniquement réservées aux silvers lorsque l’on voit la génération « pas le temps« ? On peut se demander à quoi ressemblera la maison de demain?

Par |2019-02-22T13:38:24+02:00vendredi, 22 février, 2019|Catégories : Objets connectés / IOT, Tech|

À propos de l'auteur :

Étudiant #MBAMCI à l'Institut Léonard de Vinci. #DigitalMarketing #SEO #IA. Je suis fan de football et de nouvelles technologies #BonneHumeur

Un commentaire

  1. Velin 26 février 2019 à 14 h 10 min - Répondre

    Très bon travail. Idée à developper pour nos seniors.évidemment ces technologies seront utile aux handicapés et même à cette génération de gens pressés. Gagner du temps est essentiel aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

kayseri escort aydın escort denizli escort çanakkale escort bursa escort