Silicon Valley : Une semaine avec le MBAMCI au sein d’une Vallée pas comme les autres

« Learning expedition » à San Francisco avec le MBA MCI

Voilà déjà 6 mois que je respire, mange et dors digital ! Oui 6 mois remplis de cours, de rencontres, de challenges au sein du MBA MCI et cela se termine en apothéose avec une semaine dans la Silicon Valley à San Francisco. Cette ville empreinte de technologies, berceau des plus grandes entreprises « GAFA » et développeur de l’écosystème Startup, nous accueille et va nous transmettre toute son énergie !

siliconvalley-ecosysteme

Ecosystème de la Silicon Valley (image: Impulsion 2.0)

Des rencontres

San Francisco c’est une histoire de rencontres et d’échanges, le mot Networking fait partie de votre ADN lorsque vous êtes là-bas. C’est d’ailleurs l’un des premiers ateliers qui nous a été présenté : « Ici à San Francisco tout va vite, si vous disposez d’une occasion pour vous présenter à la bonne personne alors faites-le » c’est le principe de « l’elevator pitch » qui nous est mis en avant, soit 30 secondes pour un échange parfait !

Nous comprenons très vite l’importance du réseau, tout comme en France évidemment, si ce n’est que les américains sont plus familiers avec ces pratiques et donc plus réceptifs.

Nous avons été en contact avec beaucoup de travailleurs et d’entrepreneurs, français ou locaux qui ont partagé avec nous les sujets d’actualités, leurs expériences et leurs conseils. Cette ville et ses entreprises vous accueillent mais attendent aussi beaucoup de ses salariés.

Mix campus Google SF

Campus Google

Évidemment la grandeur des locaux de Pinterest, Air BnB ou encore l’époustouflant campus de Google nous en mettent plein les yeux mais cela nous montre surtout une façon de penser et de vivre le travail ici.

Tout est fait pour que vous aimiez travailler, que le salarié s’épanouisse dans son environnement et, bien sûr, délivre le meilleur de lui-même.

Que l’on travaille chez un géant des technologies ou que l’on développe sa propre structure, l’important est de montrer de quoi on est capable, faire preuve de volonté, vous n’êtes pas un CV mais une personnalité qui peut apporter de la valeur.

Le développement des startups commence à insuffler cet esprit en France, et l’on voit de plus en plus d’entreprises s’inspirer de ces méthodes de management.

 

 

« Never stop learning »

Une expression très présente, et tous convergent en ce sens, est « never stop learning » !

Nous continuons tous à apprendre des uns des autres, au travers de formations, d’évènements… Continuer à apprendre c’est aussi accepter que l’on ne sache pas tout et donc une preuve d’ouverture d’esprit, serait-ce là l’un des secrets de la réussite ?

Ainsi des espaces comme Parisoma proposent le mélange de startups dans ses locaux afin de favoriser les échanges, crée des évènements, des conférences ou autres masterclass et ainsi permettent aux idées de se rencontrer.

Parisoma et networking

Parisoma ouvre ses portes à tous évènements

 

Les forces

Je retrouve chez chacune de ces personnes une décontraction ou plutôt une facilité à transmettre leurs idées et développer des sujets parfois techniques comme le traitement de la data, l’évolution de l’IA et le machine learning…

Ce comportement est forcément lié à beaucoup de travail, mais aussi une façon plus simple de penser leur métier, la volonté de le faire comprendre et surtout l’environnement lui-même.

business-talentsEn effet, vivre à San Francisco et dans sa vallée, c’est baigner dans une « bulle » d’innovation et réflexion permanente. Toutes ces personnes se tirent littéralement vers le haut, partagent avec d’autres qui ont toutes leur pierre à apporter à l’édifice.

San Francisco draine les plus grands cerveaux, forme dans ses plus grandes universités (à l’instar de Stanford et Berkeley) et installe ici une logique gagnant/gagnant qui donne toute sa grandeur à cette ville.

 

 

 

Les Français de la Silicon Valley

Des Français expatriés ou nationalisés nous ont également partagé leur ressenti sur cette ville et cette vie.

Nous rencontrons des responsables de la French tech Hub (accélérateur de la croissance des sociétés françaises innovantes aux Etats-Unis) mais aussi les entrepreneurs Quentin Cotillard co-fondateur de ON Ward Agency et Jérémie Febvre fondateur de Sublime skinz  qui nous exposent leur point de vue :

  • Si un entrepreneur veut se développer ici, il doit s’adapter à la culture américaine.
  • Il y a clairement plus d’argent et tout va plus vite, il faut être sûr de soi, de son idée et de savoir la vendre.
  • Faire du business à l’américaine c’est savoir exprimer ce que vous faites, comment vous allez le faire, et la valeur que vous allez y apporter.
  • Dans cet esprit les français sont très appréciés, nous avons une culture qui permet de faire mieux que simplement vendre une promesse, nous savons délivrer des résultats et cela est reconnu !

 

The place to be ?

Enfin, nous posons cette question à la fin de nos rencontres : Pourquoi San Francisco est-elle The place to be ?

Pour 3 raisons principales, selon Louis Letoublon, directeur de Parisoma :

« C’est ici que se concentre le capital avec les VC, les talents qui viennent du monde entier et la culture de la prise de risque incluant l’acceptation de l’échec »

https://twitter.com/louisduroulle/status/980980910693613569

 

La rencontre d’experts est plus accessible : une expérience vécue par Baptiste Manson, fondateur du startup studio Matters :

https://twitter.com/louisduroulle/status/981424875377233922

Retrouvez toutes les réactions à cette même question via le reportage Twitter de Louis Duroulle @louisduroulle

 

La France prend-elle exemple ?

La France est également très inspirée par la Valley, elle a depuis longtemps développé des pôles similaires par exemple : Aerospace Valley, Sophia Antipolis, Inovallée, EuraTechnologie, ou le cluster Paris-Saclay et elle offre aux startups un écosystème favorable à leur développement, c’est le cas par exemple à Bordeaux et Nantes qui deviennent des Eldorados pour ces jeunes pousses.

San Francisco donne l’impulsion, c’est le lieu où la compétition se joue mais l’Europe et la France savent très bien s’adapter à cette mouvance !

 

Pour conclure

J’ai dépeint un beau tableau de SF mais cette ville a aussi ses travers. L’environnement peut vous amener rapidement au sommet et vous en faire chuter aussi vite, sans sécurité ou autres aides sociales dont nous sommes familiers en France. Le coût de la vie est également très cher et même si les salaires sont très élevés, les loyers, les frais tels que les assurances santé ou les frais liés à la scolarité sont extrêmement élevés et sont à prendre en compte dans ce choix de vie.

En tant qu’étudiants, nous avons profité d’une semaine enrichissante, avons fait le plein de rencontres formatrices d’entreprises GAFA et startups, de personnes passionnées et qui ont une réelle envie de le partager.

L’énergie de cette ville pousse vraiment à se dépasser, et même si l’on n’est pas entrepreneur il y a beaucoup d’exemples à suivre dans cette ville pour se forger une mentalité positive et de gagnant !

Prêt pour le voyage ?

Voyage MBAMCI devant Pinterest - SanFrancisco

Le MBA MCI chez Pinterest – San Francisco

 

Par | 2018-04-21T12:43:38+00:00 jeudi, 19 avril, 2018|Catégories : E-Business, Entrepreunariat & Startups|

À propos de l'auteur :

#MBAMCI #promo2018 - #digital #marketing #InboundMarketing #FoodTech #MobileMarketing #SEO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.