J’ai testé pour vous Péligourmet, nouvel acteur de la sharing economy et premier site de covoiturage de produits régionaux ! Une jeune start-up lancée en septembre dernier. Le concept est simple. Vous profitez d’un week-end en famille pour rapporter en ville les bons produits régionaux de vos producteurs et artisans préférés. Produits que les autres membres de la plateforme vous auront au préalable commandés et payés en ligne.

sharing - Péligourmet

Péligourmet, le covoiturage de terroir

Covoiturage de terroir

Péligourmet est donc une plateforme de covoiturage de produits régionaux. Qui vise à mettre en place un circuit-court collaboratif de distribution de producteurs et artisans. C’est une communauté de consommateurs où les membres profitent des bonnes adresses des autres membres.

– D’un côté, il y a les Pélicabs. Lorsqu’ils se rendent en région, ils proposent de rapporter un produit de terroir local dont ils ont connaissance et qu’ils recommandent à la communauté. Ils font les courses pour tout le monde et les déposent à leur retour dans un point relais.

L’un des fondateurs de Péligourmet, Titouan, que j’ai eu l’opportunité d’interviewer, me décrivait en ces termes les Pélicabs :

« Aujourd’hui, ce sont des personnes heureuses et fières de mettre en avant le patrimoine culinaire de leur région, au travers d’un ou plusieurs produits qu’ils affectionnent. Ils sont également dans une démarche d’entre-aide pour leurs producteurs préférés. C’est pour eux le plaisir de partager qui prime avec l’impression d’inviter les Péligourmets à leur table en leur rapportant des produits. »

– De l’autre côté, les Péligourmet auront au préalable commandé et réglé sur internet. Il n’auront plus qu’à aller récupérer les produits.

Bref, une nouvelle façon de consommer pour tous les gourmets de la communauté. Mais ce modèle de sharing n’est pas si neuf que cela, quand j’y pense. Je me souviens en effet de mon père dans les années 90 qui partait à Arcachon chaque veille de Noël pour rendre visite à mes cousins de la Teste. Il en profitait pour rapporter des huitres à la famille, puis aux amis de la famille. Les huîtres étaient beaucoup plus fraîches et bien moins chères achetées directement sur les parcs du bassin. Au-début, il refacturait le prix réel « pour rendre service », mais au fil des années, il s’était auto-octroyé une commission de 15% « pour rembourser l’essence » comme il se plaisait à me dire.

sharing - Fonctionnement de Peligourmet

Fonctionnement de Peligourmet

Du groupe Facebook à la start-up

« Péligourmet, c’est avant tout un groupe de copains amoureux de bonne bouffe, engagés pour la transition vers le mieux manger et le mieux vivre », indique Titouan.  « Tout a commencé lors de nos escapades dans nos provinces d’origine d’où on rapportait les produits de nos petits producteurs favoris. Je rapportais des rocamadours et des cannelés incroyables, Laure des galettes de pommes de terre de Pontivy, Jeremy du bon jus de pomme de Normandie, Bernat de la pata negra de Catalogne, Nadège des huîtres bretonnes… Ayant goûté le fruit défendu, nos proches commençaient eux-aussi à nous passer commande, puis les amis des amis, bref: le véritable effet boule de neige ! »

L’engouement des uns et des autres fut réel pour ce modèle de sharing.

« Nous avons d’abord créé un groupe privé sur Facebook : « les amis de Péligourmet ». Le groupe s’est rapidement élargi. Afin de faciliter tous ces échanges entre les baroudeurs, les gourmands, les citadins et les producteurs, nous avons lancé Péligourmet : la première plateforme de produits régionaux dénichés en direct par la communauté. C’est là que l’aventure a vraiment démarré ! »

Une offre toute récente, à étoffer

Le site est vraiment simple d’utilisation : il permet de croiser le type de produit recherché et le point de retrait le plus proche de son domicile.

sharing - Trouver un produit et un lieu de livraison

Trouver un produit et un lieu de livraison

Mais alors, que trouve-t-on sur Péligourmet ? Du fromage, de l’huile, du miel, des huîtres, du foie gras, des gâteaux, des tisanes, du vin, de la charcuterie, et bien plus encore. Bref, une offre qui, sur le papier, ne souffre d’aucune comparaison avec La Grande Epicerie de Paris.

Grand hic cependant : le concept est ainsi fait que si les Pélicabs n’ont pas de voyage planifié, les articles restent désespérément indisponibles. Un bouton permet malgré tout d’être alerté dès que le produit est disponible.

Le jour où j’ai testé le service, on pouvait en effet commander à peine une vingtaine de produits. Mais parmi eux, quelques belles trouvailles comme un fromage vegan, un pâté végétal, un tartare d’algues, du miel de sapin ou encore un pesto persil gingembre.

Bref, pas de quoi remplir ses placards, mais vraiment l’occasion de découvrir des produits introuvables et/ou dont on ne connaissait pas l’existence quelques minutes plus tôt. Et par la même occasion un moyen d’épater vos invités lors d’un apéro dînatoire par exemple.

Comment faire grossir l’offre ou l’éternelle question du modèle économique du sharing

« L’offre augmente chaque mois ainsi que le nombre de Pélicabs dans la communauté », précise Titouan. « Par ailleurs, nous proposons aux Pélicabs qui le souhaitent de percevoir une commission. »

En effet, s’ils le souhaitent, les Pélicabs peuvent choisir d’être indemnisés pour leur trajet. Le procédé est assez simple. Prenons par exemple ce RIESLING Fronholz 2015 du Domaine A. Ruff & fils. Il est proposé à 8€ sur le site du vigneron indépendant basé en Alsace. Mais il faudra compter entre 1 et 2€ de frais de livraison par bouteille. Une Pélicab le propose aux Péligourmets à 9,2€, ce qui est loin d’être un hold-up.

Une question se pose alors : les Pélicabs, des amoureux de la bonne gastronomie, désireux de la faire découvrir au plus grand nombre ? Ou uniquement des Agents Commerciaux grand luxe ? Les deux ne sont pas incompatibles selon moi, l’exemple de mon père en est l’illustration.

« Nous sommes en train de construire un système de points de fidélité et une gamification pour remercier les Pélicabs. Nous avons également pour projet de permettre aux Pélicabs des privilèges tel que l’accès prioritaire aux produits rapportés. »

Un suivi de commande efficace

Dès que la commande est effectuée, vous pouvez suivre la date de livraison prévue, et surtout échanger par mail et SMS avec le Pélicab.

sharing - Suivi de commande

Suivi de commande

Quand vous réceptionnez la commande, vous le confirmez et le Pélicab sera payé.

sharing - Confirmation de livraison

Confirmation de livraison

Pourquoi je recommande ce service de sharing

J’aime cette nouvelle façon de consommer, qui met en valeur les produits de notre si beau terroir. Au-delà de la démarche environnementale (c’est toujours plus sympa de remplir le coffre d’une voiture plutôt que de faire venir des camions sur Paris), Péligourmet permet d’accéder à des produits artisanaux qualitatifs à un prix juste, même s’il viennent de loin.

 

Découvrez ici le pitch des fondateurs :

 

On en parle aussi à Télématin :

 http://www.france2.fr/emissions/telematin/videos/conso_-_covoiturage_de_terroir__09-03-2017_1506477?onglet=tous&page=6