Depuis des décennies les robots ont conquis le secteur industriel et le secteur automobile. Aujourd’hui grâce à l’intelligence artificielle (IA), la robotisation s’invite dans l’économie des services et également dans notre quotidien. Robot domestique, humanoïde, assistant virtuel… petit tour d’horizon de ces nouveaux compagnons de jeux et futurs collègues de travail.

 

Sophia, robot humanoïde et assistant conversationnel

Sophia, robot humanoïde

 

En octobre dernier, nous découvrions sur nos écrans, Sophia, un robot humanoïde modelé aux traits d’Audrey Hepburn.

Ce robot conversationnel a pour objectif d’après son créateur de s’occuper des personnes âgées mais ce robot a surtout défrayé la chronique en obtenant la nationalité Saoudienne et a créé la polémique.
Selon une partie de la communauté scientifique, le problème est que ce robot est présenté comme basiquement vivant et laisse croire que son IA lui permet de dialoguer de façon impromptue avec n’importe qui ». Le directeur des laboratoires de recherche en IA de Facebook Yann LeCun a d’ailleurs laissé éclater sa colère sur Twitter en dénonçant un « bullshit » complet et en critiquant les façons de faire des médias qui s’affichent avec Sophia et coupent ses erreurs et ses hésitations au montage dans leurs vidéos.

Selon LeCun, ces pratiques « contribuent à entretenir une mode dangereuse autour de l’IA, et cela crée des attentes totalement irréalistes dans le public et dans les médias sur l’état de l’art en IA. C’est malhonnête et destructeur. »

Cutii, le compagnon de vie des personnes âgées

Moins polémique et plus proche de nous, Cutii est un robot humanoïde, créé par la société française Yumii. Ce robot domestique doit apporter du lien social et pourrait devenir le compagnon de vie des personnes âgées.

Aujourd’hui, Cutii partage actuellement la vie de Mme Évelyne Gheysens, une pionnière, âgée de 68 ans. Cette femme est en effet l’une des premières personnes du genre humain à essayer de partager sa vie avec ce robot humanoïde.

Grâce à Cutii, Mme Gheysens peut contacter ses proches à tout moment, sans aucun effort. Elle peut aussi participer à des activités à distance comme des quiz historiques.

Cutii nécessite encore quelques réglages avant sa commercialisation en mai 2018.

 

En dehors du champ domestique, les robots débarquent dans nos entreprises. Alors assistants virtuels et robots comme futurs collègues de travail, mythe ou réalité ?

  • Aida est un assistant virtuel, tournant à l’IA et déployé en novembre 2016 au service client de la banque suédoise SEB. Pour l’ex directrice de SEB, « Aida est un complément du service client humain ». Aida doit décharger les conseillers de la plateforme téléphonique des tâches les plus simples et routinières. A terme, elle pourrait être intégrée à l’application mobile et au sein du portail de services bancaires (au-delà de la page d’accueil), voire proposée pour la clientèle des entreprises.

Aida, assistant virtuel

Démonstration de l’assistant virtuel Aida lors de l’assemblée générale des actionnaires, en mars 2017 (voir le passage à la 15e minute).

 

  • La ville de Nagoya au Japon a annoncé que des robots allaient être déployés au sein d’un hôpital afin de soulager le personnel de nuit.

 

Robot Toyota

Ainsi dès février 2018, quatre robots élaborés par Toyota se déploieront dans les couloirs du Nagoya University Hospital pour transporter des médicaments et des échantillons entre les étages du bâtiment.

Maison, travail, les robots sont bien parmi nous et ce n’est qu’un début. Présents sous différentes formes, ils effectuent différentes taches, et même s’ils sont loin de supplanter notre espèce, nous allons apprendre à cohabiter avec ces nouveaux «êtres » que sont Aibo, Amelia, Rooma, Sophia et les autres … To be continued …

Sources :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophia_(robot)
  • https://www.francetvinfo.fr/sante/senior/cutii-le-premier-robot-humanoide-commercialise-en-france_2551843.html#xtor=AL-67-
  • https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/ma-conseillere-bancaire-est-un-robot-746245.html
  • http://www.01net.com/actualites/ces-2018-beaucoup-de-robots-mais-pas-forcement-d-avancee-techno-1348024.html