La robotique, est-ce une opportunité ou une menace ?

  • Histoire et définition de la robotique :

Tout d’abord, la robotique se définit comme la science des robots. Il s’agit d’un domaine pluridisciplinaire, car on y trouve des aspects concernant l’informatique, la mécanique ou encore l’électronique. L’ origine du mot « robot »  est apparu pour la première fois vers 1920 dans une pièce de théâtre du tchèque K. Tschapek où il désignait de petits êtres artificiels à l’apparence humaine répondant parfaitement aux ordres de leur maître appelé « robota », ce qui signifie travail en tchèque.

Ensuite, d’un point de vue technique, un robot est une machine dotée de capteurs qui lui permettent de percevoir son environnement, et d’un système électronique ou informatique qui contrôle, au moins en partie, ce qu’effectue le robot en fonction de ce qu’il perçoit.

En pratique, cette définition recouvre une très vaste pluralité de machines. Par exemple, les bras articulés et programmables dans les usines automobiles, les aspirateurs qui font le ménage tout seuls, les robots ludiques et électroniques des magasins de jouets, ou les robots bio-mimétiques que l’on rencontre parfois dans les laboratoires de recherche.

En général, tous les robots ont trois types de composants :

  •           Un système de contrôle : tel qu’une carte contrôleur.
  •           Des capteurs : ils permettent de reconnaitre l’environnement du robot.
  •           Des actionneurs : ce sont les déclencheurs du robot, à partir des évènements intérieurs ou extérieurs au robot).

La-robotique-aide-soignantLA-robotique-serveur

 

  • Une évolution exponentielle ?

Entre le robot humanoïde, le robot chirurgien et le robot destiné à la recherche, la révolution des robots est bel et bien en marche et est présente dans tous les secteurs d’activité. De plus, le marché de la robotique, longtemps dominé par des utilisations industrielles et logistiques, commence à voir un changement en faveur de nouvelles applications grand public avec des robots de compagnie ou d’aide à domicile.

D’ici à 2017, 31 millions de robots de services personnels seront vendus dans le monde (source : Syrobo).

La-robotique-plantes
  •  Vers le remplacement des humains ?

Suite à l’expansion de la robotique, ce marché promet une évolution future de 20 % (source Xerfi).
On peut se demander si les robots vont nous remplacer ?

Les robots ne se limiteront plus aux tâches les plus manuelles et répétitives dans les usines ou les entrepôts. Ils s’invitent désormais dans tous les champs d’activité.
Bientôt, les voitures autonomes mettront d’accord taxis et voitures avec chauffeurs en supprimant le besoin d’un conducteur.

 

Par exemple, au Japon, un hôtel entièrement géré par des robots s’est ouvert. De l’humanoïde réceptionniste au robot groom qui porte les valises. On retrouve également des robots dans les restaurants capables de reproduire au geste près les recettes d’un grand chef.

 

Alors, les robots vont-ils nous mettre au chômage ?

D’après le cabinet Forrester :

Les robots ne vont pas nous voler tous nos emplois, mais vont transformer notre façon de travailler.
Par ailleurs, si l’automatisation entraînera la disparition de 16 % des emplois, elle créera aussi 9 % de nouveaux postes.

Selon une étude du Forum économique mondial (WEF), les robots toucheront “surtout chez les employés de bureau et les tâches administratives”. Cependant, de nouveaux emplois, très qualifiés, devraient aussi être créés, surtout “dans les maths, l’ingénierie et dans l’informatique”. Parmi les “nouveaux métiers” déjà créés, figurent les “Data Scientists” et les développeurs. Un grand nombre d’emplois n’existent pas encore liés à la robotique et au digital.
Par |2016-12-19T18:24:45+00:00lundi, 28 novembre, 2016|Catégories : E-Business|Mots-clés : , , , , , |

À propos de l'auteur :

#MBAMCI passionnée par le #digital, #IoT #SEO #Innovation #robot Linkedin : http://bit.ly/2i1DoAN
kayseri escort aydın escort denizli escort çanakkale escort bursa escort