L’ère du portefeuille électronique est-elle celle du paiement par mobile et assisterons-nous à la fin des portefeuilles en cuir et autres porte-cartes ? Quelle sera notre application préférée ?

L’ère du portefeuille électronique sera peut-être à l’image des habitudes du consommateur chinois et nous permettra peut-être d’entrevoir notre comportement futur, nous apprendrons sans doute à comprendre comment faire la bascule d’une plateforme de messagerie vers un outil incontournable qui permet de tout faire ou presque ! Discuter avec ses proches, réserver un taxi, réserver une bonne table dans un restaurant, commander la dernière paire de chaussures à la mode…  WeChat est la plateforme préférée des Chinois et elle est en constante évolution ! Pour en savoir plus sur cette application omniprésente dans le quotidien des chinois,  l’article d’Alain Rebuel.

Voici un aperçu de ses fonctionnalités :

Le portefeuille électronique-WeChat Pay

L’aire du portefeuille électronique, la fin des portefeuilles en cuir et autres porte-cartes?

En France où en sommes-nous ?

En 2010, 90% des français déclaraient qu’ils n’avaient aucun intérêt pour le portefeuille électronique, qu’en sera-t-il en 2018 et dans les années à venir ? Début 2017, 5 banques françaises ont lancé PayLib et les débuts sont très prometteurs.

WeChat Pay or not WeChat Pay?

Pour le m-commerce, faut-il choisir WeChat pour le marché Français? Quel serait l’intérêt pour les marques ?

En fait, on voit que la conversion à WeChat se fait par le secteur du tourisme dans lequel l’intérêt de toucher les consommateurs chinois ressort comme une évidence. Ainsi, AIR FRANCE propose un portefeuille électronique pour acheter ses billets d’avion, pour trouver l’information sur les vols et également pour gérer la relation client, la RATP s’y est également mise, les touristes chinois peuvent ainsi acheter leurs titres de transport à l’avance ou encore télécharger le plan du réseau !

Les sites touristiques eux-mêmes ont compris l’intérêt de communiquer sur WeChat, le Louvre, Le musée d’Orsay ou encore le Mont Saint-Michel ont été les premiers en Europe à communiquer sur le réseau Chinois. En revanche, toutes ces informations sont en chinois et non-accessibles aux consommateurs français.

Néanmoins, depuis peu WeChat Pay permet d’utiliser son portefeuille électronique pour effectuer ses achats aux Galeries Lafayette et au BHV, pour le printemps c’est AliPay qui est privilégié. UnionPay est le moyen de paiement choisi par le groupe Accor et Louvre Hôtels (Campanile, Kyriad, Première Classe…).

En conclusion, sommes-nous prêts à payer avec notre mobile en France ?

Cela reste encore à préciser car plusieurs acteurs se positionnent pour obtenir la part du gâteau la plus grosse possible, ils développent chacun leur solution comme : Apple Pay, Samsung Pay, Facebook Messenger, PayLib, Orange Cash ou LyfPay. Plus récemment, Google Pay rassemble les services de Google Wallet (fonctions de transfert d’argent entre particuliers) et de Android Pay (paiement dans les applications, sur le web et dans les boutiques). Trop d’acteurs sur le marché n’aide pas le consommateur français à se décider et à se rassurer. Abandonner la carte bleue ne sera donc pas chose facile et risque d’être un usage difficile à adopter si le paysage ne se précise pas un peu plus. Le règlement par mobile ne sera donc pas une pratique courante avant un certain temps… J’entends encore bien trop de personnes me dire « Je ne paye pas sur Internet, je n’ai pas confiance » ! Ces consommateurs doivent absolument être confortés sur les moyens de paiement par mobile et il faudra sans doute prévoir des modules de « formation » afin de démontrer le niveau de sécurité mis en place par le moyen de paiement proposé.

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger le livre blanc « LES PAIEMENTS MOBILES – BIEN PLUS QU’UN NOUVEAU MOYEN DE PAYER » Livre Blanc - Les paiements mobiles bien plus qu'un nouveau moyen de payer

Si la France souhaite permettre à ses consommateurs d’utiliser le mobile comme moyen de paiement,  il est indispensable que le marché se précise, peut-être que des alliances pourraient voir le jour afin d’apporter au consommateur français la réassurance dont il a besoin pour passer à l’acte d’achat directement sur son mobile, tous secteurs confondus !

Ou alors, verrons-nous le v-commerce s’installer plus rapidement que prévu et remplacer le m-commerce tout juste lancé ? Décryptage par Athena Steimberg ici.

Moi, je ne me sens pas tout à fait prête… Et vous ?
Pour mieux comprendre le fonctionnement du portefeuille électronique, rendez-vous ici

Je découvre Lydia l’appli qui change la vie ! Elle combine le paiement par mobile et les fonctionnalités des applications bancaires ! Au-delà du remboursement entre amis, cette application permet de gérer un compte, de disposer des cartes de paiement virtuelles… A découvrir, ici

Lydia-App-Quick-Start-Guide

Lydia App en 3 étapes simples

Sources:

Les Echos
Visual Capitalist
Solutions Micro Paiements
Le Petit Journal
Next Inpact
MBAMCI-wechat-omnipresent-dans-quotidien-chinois