Pierre Calmard : L’avenir du marketing et de l’homme

pubart-calmard-Pierre-CalmardPierre Calmard est fondateur et CEO de la société iProspect. iProspect propose à ses clients des solutions à la fois simples, unifiées et complètes en marketing digital.

Pierre Calmard est également un philosophe post digital de talent et il a écrit le livre “L’homme à venir”.

=======================

UNE CONFÉRENCE PASSIONNANTE, ENTHOUSIASMANTE ET TROUBLANTE À LA FOIS…

Le 19 novembre 2015, pendant ma formation MBAMCI e-marketing et e-business, Pierre Calmard est venu à l’Institut Léonard de Vinci pour nous parler de sa vision de notre présent et avenir. Sa vision futuriste concernant l’avenir du marketing, de la communication et des êtres humains m’a particulièrement fascinée. Sa conférence a été pour moi une véritable révélation et j’ai commencé à m’intéresser de plus près aux sujets du transhumanisme, de la biotechnologie et de la singularité.

Définition : La singularité est un concept selon lequel, notre civilisation pourrait disparaître un jour, au profit d’une technologie « supérieure ». Il s’agit du jour ou les robots surpasseront (peut-être) les humains pour les supplanter.

Stephen Hawking et Bill Gates voient en l’intelligence artificielle un danger pour la race humaine. Cliquez-ici pour lire l’article intitulé « Pourquoi Stephen Hawking et Bill Gates ont peur de l’intelligence artificielle »…

Suite à cette conférence, j’ai écrit à Pierre Calmard pour lui dire que je serais particulièrement heureuse de pouvoir l’interviewer. Il a gentiment accepté ma proposition et j’ai eu la chance de pouvoir lui poser mes propres questions, mais aussi celles de quelques étudiants de ma promotion MBAMCI 2016. Ma vidéo est disponible sur notre chaine Youtube MBAMCI.

UNE INVITATION À CROIRE EN NOUS

Pierre Calmard nous invite à ne jamais renier ce que nous sommes et ce en quoi nous croyons. Il nous incite à toujours donner du sens à ce qui existe. Pour lui, le renoncement c’est le début de la mort ! Pierre Calmard croit en l’ACTION. Pour lui, ne pas bouger, c’est mourir.

Pierre Calmard ne prétend pas détenir LA vérité. Il l’affirme lui-même, celle-ci n’est jamais certaine et personne ne la détient. Mais il tente du mieux qu’il peut, de nous apporter sa vision du monde, très personnelle et intéressante.

transhumanisme-interview-pierre-calmard

L’HOMME À VENIR

Pour Pierre Calmard, dans un avenir plutôt lointain, nous allons tous disparaître pour devenir une nouvelle espèce d’êtres humains. Le terme “êtres humains” ne sera alors plus vraiment approprié pour nous définir, comme Pierre Calmard nous l’explique en répondant à la question 6 de mon interview.

Pour Pierre Calmard, l’homme à venir sera un mutant biotechnologique. Selon lui, nous aurons tous demain, des hyper-individualités ultra développées.

Ne pas confondre individualisme et individualité : L’individualisme c’est faire preuve d’égoïsme. L’individualité, c’est prendre ses responsabilités.

L’homme à venir selon Pierre Calmard, sera un homme hybride :

  • Multi-connecté : Il est possible, selon Pierre Calmard, que nous aurons un jour la possibilité de faire implanter une puce ultra perfectionnée dans le corps de nos futurs enfants. Cette puce serait implantée avant la naissance et pourrait permettre de vivre entre 200 et 300 ans. Choisirez-vous alors de connecter votre enfant ? Choisirez-vous d’être connecté vous-même ?
  • Pluri-communautaire : Il est probable que l’avenir nous offrira une vie davantage axée sur l’aspect communautaire et collaboratif.
  • Supra-intelligent : Il est possible qu’un jour, notre cerveau organique sera doté d’une intelligence artificielle augmentée. Cependant, pour Pierre Calmard, l’Intelligence Artificielle, dans le sens « non naturelle » n’existe pas, comme il nous l’explique en répondant à la question 10 de mon interview.
  • Immortel : Pierre Calmard pense qu’un jour, nous serons peut-être immortels. Actuellement, dans le domaine de la santé, des cellules vivantes sont manipulées pour tenter de guérir les maladies et faire reculer la dégénérescence cellulaire. Nous allons de plus en plus passer d’une médecine curative à une médecine prédictive. Grâce à la Nanotechnologie, des particules nanométriques pourront être injectées dans notre corps pour s’attaquer aux cellules malades (type cancer) avant de s’autodétruire. Il est probable qu’un jour, les nanotechnologies prendront le contrôle sur notre corps.
  • Pluri-sexuel : Il est probable qu’un jour, nous auront la possibilité d’inventer et de modeler notre propre sexe. Que diriez-vous de pouvoir ressentir sexuellement la même chose qu’une femme/un homme ? Il est possible également, que nous pourrons changer la couleur de notre peau, de nos cheveux, etc.

Tout cela peut faire peur au premier abord, mais Pierre Calmard exprime cette évolution d’une manière très sereine, douce, progressive et rassurante. Ce n’est probablement pas une évolution que nous connaîtrons, nous autres êtres humains du 21ème siècle, tout comme les milliards d’années qui séparent l’homo habilis et l’homme moderne ne leurs ont jamais permis de se rencontrer. Pour plus d’informations sur notre évolution pendant la préhistoire, vous pouvez visiter mon site d’histoire du monde.

evolution-homme

Les 7 clés pour l’individu :

  1. Entame ta ré-évolution : Notre responsabilité en tant qu’êtres humains est la ré-évolution. Nous devons accepter d’évoluer de manière drastique et forte. Nous devons nous réinventer plutôt que de lutter contre l’évolution. Nous devons nous adapter tout en mettant de côté ce que nous avons appris jusqu’à présent. Nous pouvons nous révolter, mais nous devons le faire de manière positive et constructive. Malheureusement, nous devons aussi accepter que cette grande évolution occasionne des pertes humaines. Il faut savoir qu’en même temps que l’industrialisation, la population a toujours diminué (moins de naissances). Notre monde s’autorégulera d’une manière ou d’une autre que nous le voulions ou non, que nous l’acceptions ou pas. Pierre Calmard nous parle de ce phénomène naturel en répondant à la question 8 de mon interview. Quelle démarche pouvez-vous faire pour vous adapter dans ce monde-là ? Comment pouvez-vous réfléchir par vous-même tandis que vous êtes bombardé d’informations et que vous devez faire un tri drastique ? Le salut ne viendra pas d’ailleurs, mais de votre propre cerveau.
  2. Chéris ton désir : Depuis des milliers d’années, nos désirs sont « castrés » pour faire régner un certain ordre social ou pour répondre à des préceptes religieux. Hors, réfréner nos désirs peut devenir réellement problématique si un jour nous devons vivre 500 ans. Imaginez qu’au bout de 100 ans vous vous ennuyez parce que vous n’avez ni le droit d’éprouver, ni la possibilité d’assouvir vos désirs ? Que nous vivions 80 ou 500 ans, nous devons dès maintenant entamer un processus pour accepter et assumer nos désirs. Nous devons davantage nous orienter vers la question « Comment j’entretien mon désir de vivre ? » Plutôt que “Comment je restreint mon désir ? ».
  3. Aime tes enfants : Nous devons être capable de donner les bonnes armes à nos enfants, afin qu’ils puissent vivre au mieux dans le monde de demain.
  4. Apprends à apprendre : Nous devons passer d’un monde où nous apprenons aux autres à un monde où nous leur apprenons à apprendre. Il est plus important aujourd’hui, d’être capable de savoir où trouver la bonne information, comment la décoder et lui donner un sens. Le monde appartient aux décodeurs, aux personnes qui savent simplifier et vulgariser.
  5. Sois toi-même : Nous sommes de plus en plus enfermés dans une schizophrénie permanente, perdus entre ce que nous sommes et ce que nous voudrions être. Nous devons apprendre à nous accepter tel que nous sommes et à être nous-mêmes.
  6. Vise l’Amour universel : Beaucoup d’œuvres de science-fiction ou de mythologie dessinent un monde futuriste chaotique, fait de confrontations entre les humains et des races hostiles. « La Guerre des mondes » par exemple, est l’une des premières œuvres qui confronte l’humanité et une race extraterrestre hostile. Nous nous représentons souvent notre monde du futur dominé par des robots. Hors, pour Pierre Calmard, notre monde va aller vers davantage de pacification et de bienveillance parce que nous allons avoir une conscience améliorée. Nietzsche dit que tout ce qui vit à la volonté de dominer, mais la première chose à dominer est nous-même.
  7. Doute de tes convictions : Nous devons sans cesse nous challenger pour ne pas rester sur nos acquis. Il est important d’avoir le désir d’apprendre pour nous nourrir de nos propres doutes.

C’ÉTAIT MIEUX AVANT !

Il y aura toujours des personnes qui prôneront un retour à l’authentique. Hors, dans l’histoire du monde, aucune civilisation n’a jamais effectué un retour en arrière. Le mythe du retour en arrière, va un jour lui-même être dépassé. Nous risquons au contraire de devenir tous dépendant de ce que nous sommes en train de créer. Normalement, nous devrions avoir plus de facilité à accepter un écosystème pour lequel nous sommes à l’origine.

Pour ne pas nous laisser dépasser, submerger, noyer, envahir… nous devons prendre en main notre destin… MAINTENANT !

=======================

UN MARKETING DAVANTAGE ORIENTÉ VERS LE BONHEUR ET LA LIBERTÉ…

truman-show-realite-mondeLes êtres humains sont de plus en plus sensibles aux notions de bonheur et de liberté. C’est un état de fait qu’il est important de prendre en considération pour un marketing plus efficace. Steve Jobs l’a toujours compris, en axant tous ses produits sur l’interface et non sur la technicité.

Des sociétés comme Google, Apple, Facebook et Amazon (soit les GAFA), ont le pouvoir digital de changer le monde. Ils sont capables d’imposer leur modèle économique au monde car leurs promesses principales restent la liberté et le bonheur. Pierre Calmard apporte une théorie très intéressante à ce sujet en répondant à la question 9 de mon interview.

Pour Pierre Calmard, les acteurs qui veulent changer le monde en axant leurs démarches sur le côté financier/mercantile s’en sortiront toujours moins bien que ceux qui axent leurs démarches sur la notion du bonheur et de liberté.

COMPLEXIFICATION DE LA COMMUNICATION

Depuis la nuit des temps, l’art de la communication est difficile. C’est un travail sur lequel nous devons travailler en permanence à titre professionnel et personnel. Actuellement, notre monde subit une phase d’hyper-accélération liée à une complexification importante de la communication. Il reste encore beaucoup de choses à faire pour s’adapter à cette croissance permanente et cela modifie les stratégies marketing au sein des sociétés. Celles-ci doivent de plus en plus faire preuve d’ingéniosité pour diffuser le bon contenu ou la bonne publicité, au bon moment et à la bonne personne. Pour cela, la DATA doit être utilisée de manière intelligente et pertinente.

communication-le-chat

Les 7 clés pour le communicant :

  1. Adopte la transparence : Il faut apprendre davantage à être en adéquation avec nos paroles et nos actes. Les grosses plateformes comme Facebook, Google, cherchent à numériser l’histoire humaine. C’est la vision qu’ils ont du monde « Post Humain » de demain et celle-ci nécessite que nous apprenions davantage à assumer nos réussites, nos faiblesses et nos échecs. En effet, Celles-ci sont de plus en plus visibles et affichées de par nos partages, nos publications, etc. Les anglo-saxons assument plus facilement leurs échecs que nous autres français. En France nous avons appris à les gommer et à les oublier. Avec Facebook nous ne pouvons plus effacer nos erreurs et nous devons donc apprendre à vivre avec. C’est normal que la CNIL et le gouvernement s’y intéressent, cependant le droit à l’oubli n’a en réalité aucun sens et c’est surement un combat perdu d’avance. Il faudrait mieux s’intéresser davantage à la gouvernance du numérique dans les pays.
  2. Assume tes responsabilités : Fait ce que tu dis, dis ce que tu fais.
  3. Réinvente ta “stratégie de communication” : C’est la fin du paradigme publicitaire tel que nous le connaissons. Les marques ne peuvent plus miser leur stratégie en ces termes : « Oublie le produit, je te fais rêver ». Aujourd’hui il est nécessaire de proposer des produits ou des services qui aient un sens pour le consommateur.
  4. Dépasse les frontières : La concurrence peut venir de n’importe où, il faut donc s’ouvrir à l’international.
  5. Digitalise ta mythologie : Il faut donner du sens au produit et à la façon dont il est utilisé. Sur une tablette ou un smartphone par exemple, la profondeur de contenu est différente de celle affichée sur un téléviseur. Nous n’utilisons pas de la même manière un téléviseur, un ordinateur portable ou smartphone. Ceci est à prendre en considération pour une stratégie digitale réussie.
  6. Maîtrise la DATA : Dire « MA data c’est MA data » est une erreur. La data se balade partout et nous ne pouvons pas la maitriser à notre niveau. Mais cela ne doit pas nous empêcher de l’utiliser de manière intelligente. La limite de la possession est en train de disparaître. Posséder SA data n’a pas de sens, posséder LA data en a un.
  7. Offre du bonheur : Le but de toute organisation est d’offrir du bonheur. Les marques qui réussiront demain sont celles qui sauront en offrir à leurs consommateurs. C’est un « concept » qui se perd et vers lequel il faut savoir s’orienter pour réussir.

=======================

QUELQUES MOTS SUR IPROSPECT

Pour Pierre Calmard, le bonheur des individus (donc de ses collaborateurs) est une des clé principale de la performance.

content-king-contenu-roi-citation

CONTENT MARKETING

Le Content Marketing est l’une des grandes priorités d’iProspect pour 2016 : La société souhaite placer le contenu au cœur de son business. Elle souhaite proposer à ses clients du “contenu intelligent”, efficace et personnalisé. Celui-ci sera orchestré et diffusé de manière à obtenir un rayonnement naturel important sur les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, etc.

Pour cela, iProspect vient de lancer le service “Intelligent Content”. Pour en savoir plus sur ce service de contenu intelligent, cliquez ici…

ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT

En France, nous sommes très conservateurs. Ici, tout est cloisonné et nous avons tendance à fonctionner/travailler en silo. Les choses se fluidifient un peu depuis ces dernières années, mais très lentement. iProspect souhaite accompagner et aider ses clients vers une transformation efficace et productive.

Définition : Travailler en silo c’est travailler chacun pour soi, séparé, sans communication entre les personnes et les services. L’inverse du travail en « silo » est le travail « transversal ». La transversalité permet de décloisonner les services et les compétences. Elle permet de mieux communiquer et de créer du lien entre les individus. Le travail transversal permet de s’orienter vers des objectifs communs et de mieux se coordonner pour les réaliser.

En France, nous sommes très cartésiens (relatif à René Descartes) : C’est à dire que nous avons l’esprit très rationnel, rigoureux et formaliste. Les anglo-saxons et les asiatiques ont un esprit très rationnel également, mais ils savent davantage exprimer leurs émotions. C’est un atout considérable pour communiquer de nos jours. En France, nous commençons à en prendre conscience, mais nous avons quelques difficultés pour passer à l’action. Pour y arriver, nous devons travailler ensemble dans le bon sens, c’est à dire avec plus d’échanges et de rencontres humaines. iProspect souhaite être de plus en plus proche du business de ses clients pour leur apporter le meilleur accompagnement au changement.

=======================

Questions posées à Pierre Calmard lors de son interview concernant iProspect

logo-iprospect

Cliquez ici pour voir la vidéo complète de l’interview de Pierre Calmard

Question 1 : Qu’est-ce qui vous a motivé à créer iProspect ? (Début de la vidéo)

Question 2 (Bénédicte) : Quelle a été votre stratégie pour devenir en seulement 2 ans, l’un des leaders du conseil digital ? (1 mn 35)

Question 3 (Paola) : Pourquoi pensez-vous que nous allons vers la fin de l’ère publicitaire ? (2 mn 43)

=======================

Questions posées à Pierre Calmard lors de son interview concernant son livre “L’Homme à venir”

homme-a-venir-pierre-carlmardQuestion « transitoire » 4 (Louis) : Pourquoi, d’après vous, certains parlent de nouvel obscurantisme à l’heure où le numérique permet justement de démocratiser la connaissance ? (4 mn 43)

Question 5 : Qu’est-ce qui a fait que vous vous êtes un jour intéressé au sujet du transhumanisme et comment vous est venue l’envie d’écrire ce livre ? (6 mn 37)

Question 6 : Dans votre livre, vous parlez d’un nouveau monde absolument parfait dans lequel tous les êtres humains pourrons se forger une vie “parfaite” : Corps et sexe sur mesure, santé parfaite et bonheur ultime. Pensez-vous que l’être humain peut avoir conscience du bonheur s’il n’est jamais malheureux ? (9 mn 09)

Question 7 (Christophe) : Pensez-vous que l’intelligence augmentée permettra de faire disparaître les guerres ? (12 mn 09)

Question 8 (Tamara) : Cet avenir radieux que vous décrivez sera-t-il exclusivement destiné aux pays dits développés ? (15 mn 18)

Question 9 (Quentin) : Comment pensez-vous que la société pourra se protéger des dérives éventuelles visant le pouvoir et le contrôle ? (18 mn 10)

Question 10 : Par rapport à notre besoin constant de nous dominer les uns les autres, il se trouve que nous dominons de plus en plus la nature. Hors, elle n’a pas besoin de nous pour exister, mais nous avons besoin d’elle. Si nous la détruisons totalement, pensez-vous que nous pourrons vivre de manière entièrement artificielle ? (20 mn 45)

Question 11 : Connaissez-vous Enki Bilal ? Il a inventé le mot “Mécanuhumanimal” : Pour Enki Bilal, la planète va se révolter et se recomposer autrement pour redonner une chance aux humains. Il dit que de ce chaos naîtra une complicité entre l’homme, la mécanique et l’animal. Pensez-vous aussi que l’animal peut intervenir dans notre transformation du futur ? (23 mn 16)

Cliquez ici pour voir ma vidéo complète et écouter les réponses de Pierre Calmard

Enki-bilal-mecanhumanimal

=======================

LIVRES À LIRE POUR ALLER PLUS LOIN…

  • « L’homme à venir » de Pierre Calmard : A lire absolument !
  • « Le bonheur paradoxal » de Gilles Lipovetsky : Essai sur la société d’hyperconsommation.
  • « Le monde de Sophie » de Jostein Gaarder : Roman philosophique.
  • « La théorie des mèmes » de Susan Blackmore : Pourquoi nous nous imitons les uns les autres ? Qu’est-ce qui distingue les hommes des animaux ? Le langage ? La raison ? La conscience ? La créativité ? Et si la spécificité de l’homme, c’était avant tout son incroyable capacité à imiter ses semblables ?
  • « La philosophie pour ceux qui ont tout oublié » aux éditions Larousse : Présentation et analyse de la vie et de l’œuvre de près de 70 grands philosophes. Explications des œuvres les plus emblématiques, des principaux courants de pensées (l’écoles grecques, la philosophie orientale, le cynisme, l’épicurisme, le stoïcisme, le scepticisme, l’empirisme, etc.) et des principaux thèmes et concepts philosophiques (l’art, le bonheur, la liberté, la religion, la raison, la vérité, la morale, la société, le travail, etc.).
By | 2016-04-22T23:18:36+00:00 vendredi, 15 avril, 2016|Categories: Interviews de professionnels, Interviews professeurs MCI, Vidéos, VIP MCI|

À propos de l'auteur :

Je travaille dans le #Digital depuis 13 ans et je suis chef de projet Internet. Je follow cette année un #MbaMci #eMarketing, #eBusiness et je recherche un stage à San Francisco, New York, Londres ou Dublin.