Paris surfe sur la vague du Transport 3.0

Voitures volantes, bus sans conducteur et nouveaux modes de transport collectifs et collaboratifs : les transports du futur débarquent!

Londres, Barcelone ou Berlin, les grandes métropoles se mettent à l’heure de la mobilité urbaine intelligente et flexible. De nouveaux modes de transport apparaissent et de vieux moyens qui ont fait leur preuve se transforment. La preuve en texte et en image au travers de la présentation de nouveaux véhicules et offres de transport qui changeront peut-être votre regard sur la mobilité à Paris !

La SeaBubble : la plus futuriste

Vous rêviez de pouvoir vous déplacer sur la Seine autrement qu’en bateaux-mouches ou bateaux-taxi ? Eux ils rêvaient de faire voler des bateaux… et comme les rêves deviennent parfois réalité, voila que vont être expérimentées d’ici l’été les premières SeaBubbles !
 .
.
Développée par le skipper Alain Thébault, et son associé suédois Anders Bringdal, la SeaBubble est une navette électrique destinée au transport de personnes sur des plans d’eau (fleuves, lacs, ports ou marinas). A mi-chemin entre voiture et avion, cette navette de 4 places est capable de se déplacer en survolant la surface de l’eau. Grâce à des lames qui s’appuient sur l’eau, les foils, et à des hélices immergées permettant d’atteindre une vitesse suffisante (à partir de 11 km/h), la SeaBubble est la première voiture capable de voler sur l’eau !

Une invention qui a séduit la mairie de Paris, qui souhaite être la première ville équipée de cette innovation.

Concernant la mise en test, les discussions entre les nombreuse parties prenantes (Voies navigables de France, port autonome de Paris, brigade fluviale de la préfecture de police…) sont en cours. Finalement après l’annonce de premiers tests en public en mars, c’est plutôt juin qui serait envisagé, probablement à l’occasion du salon Viva Technology.

La Navette autonome : déjà en cours d’expérimentation

Déjà déployée dans plusieurs sites à travers la France et le monde, les navettes autonomes 100% électriques ont le vent en poupe ! Et les acteurs français en ce domaine sont bien placés alors cocorico !
A Paris c’est la startup EasyMile qui depuis janvier offre aux parisiens la possibilité d’emprunter sa navette autonome qui relie la gare d’Austerlitz et la gare de Lyon.

J’ai même pu la tester pour vous de retour du Salon JFD17 (Journée de la Femme Digital 2017) qui se tenait à la Cité de la Mode et du Design, à deux pas du pont Charles de Gaulle.

Après quelques minutes d’attente, on monte : 6 places assises et 2 debouts. Un membre du personnel RATP est avec nous et nous explique le fonctionnement de l’engin : les trajets sont préalablement définis, le véhicule se réfère à ce trajet grâce au GPS, les roues sont munies de capteurs qui stoppent la navette en cas d’obstacle.
Nous étions nombreux ce jour là à vouloir l’emprunter. Et tous agréablement surpris par la sensation de sécurité et finalement quand même un peu excités pour avoir pris, il faut bien le dire pour chacun de nous pour la 1ère fois, un véhicule sans chauffeur.
Verdict ? Je vous retranscris telles quelles les remarques de mon fils :
« oui mais bon que vont devenir les chauffeurs s’il n’y a plus besoin d’eux pour conduire ? »
Certe mais c’est une très belle évolution technologique et les usages sont quand même très limités pour l’instant.
« non mais quand même les gens, ils peuvent pas marcher ?!? »
Ok pour le moment elle ne circule pas bien vite (15 km/heure) et sur une courte distance. Mais c’est un test et les champs d’application sont très nombreux.
Moralité… la vérité sort toujours de la bouche des enfants ?? Blague mise à part, allez-y vite avant le 7 avril, c’est gratuit et non stop de 14h à 20h.

Cityscoot : le choix du scooter sans contrainte

Après velib’ et autolib’, voici le scooter électrique en libre-service : Cityscoot. Vous les avez peut-être déjà remarqué silloner les rues de Paris, ces scooters blancs et bleus complètent à merveille l’offre de transport vert et individuel pour les parisiens.

« Vous pouvez prendre et déposer un scooter à l’intérieur de la zone de restitution. Les scooters sont géolocalisés en permanence. » Bertrand Fleurose, CEO & fondateur de Cityscoot

Super pratique, grâce à l’application l’usager géolocalise un scooter, le réserve et reçoit un code de déverrouillage pour le scooter en question. Après utilisation il le stationne sur une place 2 roues de son choix dans la zone de restitution. Autre avantage très intéressant, l’utilisateur n’a pas à se préoccuper de la recharge de la batterie, les équipes Cityscoot s’en occupent.

 

Ubeeqo : l’autopartage au cœur des nouvelles tendances de mobilité urbaine

Un véhicule partagé remplace en moyenne sept véhicules en circulation (source Paris.fr), participant ainsi à l’effort en faveur de la réduction des gaz à effet de serre et des émissions polluantes.

Ubeeqo a lancé son appli mobile 3-en-1 qui rassemble son offre d’autopartage, la location de voiture et un service de VTC.

« Réservez une voiture dans la rue pour une heure ou plusieurs jours »

Cette solution très flexible est également très économique : vous réservez votre véhicule selon vos besoins et l’utilisation d’un service de véhicule partagé est moins onéreuse que de posséder un véhicule (assurance, entretien, stationnement…). De plus, Ubeeqo c’est déjà une centaine de véhicules en libre-service disponibles dans les rues de Paris.

L’enthousiasme autour des initiatives liées au transport urbain témoigne de la volonté des usagers de renouveler la mobilité en ville. Que ce soit par souci d’économie, par éco-responsabilité, ou simplement par praticité, la voiture individuelle est de moins en moins populaire.  Les nouveaux acteurs de la mobilité et de la technologie l’ont bien compris et offrent des services innovants aux parisiens en parfaite adéquation avec les usages récents liés à la mobilité.

Sources

By | 2017-03-19T12:23:00+00:00 dimanche, 19 mars, 2017|Categories: Business, Start-up|Tags: , , , |

À propos de l'auteur :

Après 15 ans d'expérience en #RetailBanking #Change #Communication je me spécialise dans l'e-business et l'e-marketing via le @MBAMCI. Particulièrement intéressée par #DigitalMarketing #IoT #Data #SmartCity, je tiens un blog sur ces sujets : http://digitalizeme.fr/

25 Commentaires

  1. Floman 19 mars 2017 à 19 h 42 min- Répondre

    Très bon article qui montre bien que notre société continue d’avancer, d’innover et que se tourner vers demain est encore et toujours la bonne solution. Un bon bol d’air frais dans cet environnement présidentiel qui fait étalage de pessimisme. Vivement demain !

    • Emmanuelle Petraud 20 mars 2017 à 10 h 01 min- Répondre

      Merci Floman pour ce commentaire très encourageant ! Oui il reste un monde de solutions innovantes à inventer/tester pour palier à la voiture individuelle en ville !

  2. Elsa Viardet Merlevde 19 mars 2017 à 23 h 35 min- Répondre

    Bravo pour cet article très intéressant et qui nous donne envie de découvrir ces nouveaux modes de transport « so smart city ». J’ai hâte de pouvoir tester la fameuse #seebubble … Avez vous entendu parler de la voiture-drone conçue par Airbus et dévoilée au salon de Genève ?

    • Emmanuelle Petraud 20 mars 2017 à 10 h 00 min- Répondre

      Merci Elsa, oui j’ai lu des articles sur cett voiture drone qui pour le coup ressemble vraiment à une voiture volante ! Par contre elle ne sera vraissemblablement commercialisée dans les 7 à 10 ans. Alors en attendant de vivre dans une cité à la Blade Runner ou 5e élément, réjouissons-nous de pouvoir tester la SeaBubble d’ici quelques mois 😉

  3. Farhad 20 mars 2017 à 20 h 03 min- Répondre

    Tellement hate de prendre le Sea Bubble sur la Seine! Un article qui donne espoir quant à la mobilité sur Paris. Plus il sera facile de se déplacer a Paris, plus les commerces en profiteront également!

    • Emmanuelle Petraud 21 mars 2017 à 11 h 10 min- Répondre

      Et de nouvelles formes de commerce également ! Les fleuves et cours d’eau ne sont pas assez exploités en France alors que nous en sommes très bien pourvus. Faisons preuve d’imagination et innovons !

  4. Sylvie 21 mars 2017 à 10 h 59 min- Répondre

    Super ! J’ai hâte d’essayer ces nouveaux moyens de transport. Merci de nous avoir partagé ces informations.

  5. Isabel 21 mars 2017 à 11 h 29 min- Répondre

    C’est génial ces nouveaux modes de transport qui devraient permettre de se déplacer de façon plus facile, agréable et, pour certains, écologique… Un autre moyen de redécouvrir Paris en ce qui concerne le SeaBubble…

  6. Alain 21 mars 2017 à 11 h 54 min- Répondre

    Très bon article sur les modes de transport du futur (proche).
    C’est déjà le futur, conjugué au présent.
    Je suis particulièrement attiré par le Cityscoot, qui offre une belle alternative de transport … mais m’interroge si on doit venir avec son casque ou s’il est fourni.
    Le Sea Bubble parait bien tentant également, en route à travers la Seine.
    Grand merci pour cette belle synthèse.

    • Emmanuelle Petraud 21 mars 2017 à 12 h 09 min- Répondre

      Bonjour Alain, effectivement je n’ai pas précisé : le casque ainsi que des charlottes sont disponibles dans la selle des scooters. C’est effectivement un moyen de transport individuel très pratique et sans nuisance sonore, ni pollution !

  7. Karine 21 mars 2017 à 12 h 08 min- Répondre

    On en a revé petit, et maintenant grand voila que la concretisation est la pour demain!
    Merci pour ce bel article

    • Emmanuelle Petraud 21 mars 2017 à 12 h 26 min- Répondre

      C’est beau la Technologie 😉 et les rêves d’enfants aussi…

  8. Mav 21 mars 2017 à 12 h 18 min- Répondre

    Les articles sont tous très intérressant et montrent bien la grande productivité de nos start-up Française, ce qui laisse un bon espoir pour le futur!
    Merci pour ce condensé d’innovations des modes de transport, les résumés sont clairs et précis.
    Petite précision par rapport à la vidéo de Cityscoot, la zone de restitution des scooters est étendue à TOUT Paris aujourd’hui.
    Encore BRAVO.

    • Emmanuelle Petraud 21 mars 2017 à 12 h 29 min- Répondre

      Je reconnais bien là un grand utilisateur de Cityscoot ! Effectivement la vidéo date de quelques mois et aujourd’hui la startup a déployé plus de scooters sur une zone plus large : c’est beau le succés.

  9. Valerie 21 mars 2017 à 14 h 04 min- Répondre

    C’est très intéressant. Bravo Emmanuelle !

    • Emmanuelle Petraud 21 mars 2017 à 16 h 51 min- Répondre

      Merci Valérie 🙂

  10. Cypri1 21 mars 2017 à 14 h 44 min- Répondre

    Sympa, à noter aussi que depuis la COP21 on a la première compagnie de taxi au monde qui fonctionne à hydrogène, « Hype » -> zéro pollution.. On aura aussi bientôt des velib électriques et l’accès facilité aux batobus avec le pass Navigo, sans parler d’un projet de téléphérique urbain ! Vivement demain !

    • Emmanuelle Petraud 21 mars 2017 à 16 h 54 min- Répondre

      Merci Cypri1 pour toutes ces infos, j’ai maintenant la matière pour rédiger un second article sur le sujet ! Ce qui est intéressant c’est que tous les franciliens sont concernés par l’un ou l’autre de ces modes de transport, demain chacun pourra trouver à se déplacer selon ses préférences tout en restant respectueux de l’environnement.

  11. Anaïs Louis Chabanier 21 mars 2017 à 15 h 27 min- Répondre

    Bravo pour ce blog. Bonne continuation ! Personnellement, j’aimerais déjà que le métro, le bus, le tram fonctionnent mieux et qu’il soit plus propore !

    • Emmanuelle Petraud 21 mars 2017 à 16 h 57 min- Répondre

      En complétant et en diversifiant les modes de transport, on offre la possibilité aux usagers de désengorger les réseaux plus traditionnels donc par effet ricoché de peut-être en améliorer le fonctionnement… cross fingers 😉

  12. Frédéric Brun 21 mars 2017 à 23 h 16 min- Répondre

    Bonjour Emmanuelle, un article riche qui aiguise ma curiosité. J’ai hâte de voir un SeaBuble sur la scène et j’irai bien faire un tour de Navette autonome.
    Par ailleurs, je ne suis pas loin de penser comme ton fils 😉
    Bravo et très bonne continuation!

  13. Salin 22 mars 2017 à 10 h 36 min- Répondre

    Bravo et merci Emmanuelle pour cet article passionnant qui nous donne un aperçu de ce que sera la ville de demain. Au moins en seabubbles pas besoin de chercher une place de stationnement pendant 2h 😉

  14. Marie-Line 22 mars 2017 à 11 h 31 min- Répondre

    Bravo Emmanuelle pour ce bel article !
    J’ai hâte de prendre le Sea Bubble sur la Seine …

  15. Nicolas 23 mars 2017 à 11 h 14 min- Répondre

    bon article dans l’air du temps qui illustre combien le domaine des possibles est large en matière de mobilité urbaine et qu’au final la propriété de son véhicule sera bien vite démodée 🙂

  16. Tono 23 mars 2017 à 20 h 51 min- Répondre

    Je suis fan de la Seabubble. Mais en attendant, nous subissons tous le jours les conséquences d’un réseau de transport complètement obsolète… Il ne devrait pas sortir un 2ème volet de Blade Runner bientôt?

Laisser un commentaire