Open Cloud Foundation : La solution du futur

A l’initiative d’OVH, un grand nombre de parties prenantes sur le marché du cloud ont créé l’Open Cloud Foundation. Au cœur de cette initiative, le désir d’établir un cadre normatif d’applications visant à garantir la liberté des choix commerciaux et de contrecarrer les stratégies de blocage dans le secteur du cloud.

L’industrie du cloud se développe de manière exponentielle, contribuant à la dissémination des services IT dans tous les secteurs. Bientôt, le modèle « as a service » s’appliquera à presque toutes les formes d’activité : de l’infrastructure, aux services, en passant par les plateformes. Beaucoup d’utilisateurs traditionnels des TI pourront ainsi compter sur une offre à forte valeur ajoutée, plus externalisée et industrialisée.

Nombre de données, d’algorithmes, de services seront amenés à être hébergés chez les fournisseurs de cloud. C’est là que se pose alors la question de la propriété des données, de leur contrôle, ainsi que du secret industriel et des avantages compétitifs. Ces aspects sont déterminants si l’on souhaite se prémunir contre l’inévitable effet silo. En parallèle, on assiste à la consolidation des fournisseurs de cloud (cf. Dell, HPE, IBM, Microsoft, Vmware, …) et à l’émergence de grands groupes (cf. Amazon, Google, Oracle, Azure, …), disposant de la capacité d’instaurer des normes en « vase clos », réduisant la liquidité du marché et la facilité d’utilisation. Les consommateurs doivent toutefois être en mesure d’élaborer leurs propres stratégies en combinant en simultané les offres de différents fournisseurs, tout en intégrant divers services à ceux déjà déployés sur site, en interne.

OPEN CLOUD FOUNDATION, TOUT LE MONDE EN PROFITERA

Pour garantir une croissance continue des entreprises, il est essentiel que le cloud soit ouvert. Ce qui permettrait aux clients de passer d’un fournisseur à l’autre et en offrant un accès aux fonctionnalités de la pile cloud (IaaS/PaaS/SaaS, et couches cognitives), les acteurs émergents seront en mesure de dynamiser l’innovation, à l’instar des grands groupes de cloud déjà établis. Tout le monde peut profiter des avantages d’un cloud ouvert.

« L’objectif est d’œuvrer pour un cloud ouvert, répondant à quatre valeurs essentielles : la réversibilité des données pour que le client soit libre de choisir son fournisseur et d’en changer, l’inter-opérabilité entre providers, la protection juridique des données, et la protection de la propriété intellectuelle des algorithmes développés pour un client », pointe Laurent Allard

Il est crucial que l’industrie du cloud et toutes ses parties prenantes travaillent ensemble à la rédaction de directives, afin de permettre une gestion pratique de cette problématique, dont le cadre, basé autant que possible sur les normes existantes, pourrait évoluer aussi rapidement que la technologie elle-même. Les normes manquantes doivent être identifiées, et le groupe de travail doit œuvrer à combler les fossés. Tandis que la portée doit être mondiale, il s’agit également de pouvoir se conformer aux processus réglementaires locaux (à titre d’exemple, la « Portabilité des données » dans le règlement relatif à la libre circulation des données récemment proposé par la Commission européenne).

Pour les promoteurs de l’Open Cloud Foundation, la question n’est plus « Faut-il aller vers le cloud ? » mais « Quel type de cloud voulons-nous ? »

L’Open Cloud Foundation a annoncé sa volonté de fournir un cadre garantissant l’ouverture du Cloud à la suite d’une table ronde réunissant des fournisseurs, des clients, des organismes de recherche et de réglementation. Un observatoire des pratiques sectorielles sera créé à cette fin. Tous les leviers disponibles seront exploités dans le but d’aider l’industrie du cloud à s’engager dans cette direction, par une approche collaborative. Chaque membre soutiendra à la fois les objectifs généraux de l’Open Cloud Foundation et prendra part à au moins un des groupes de travail. Par ailleurs, la première réunion de préparation a eu lieu à Paris en décembre 2017. Il est possible de prendre part à distance via une conférence en ligne afin d’optimiser les chances de participation.

En complément, je vous invite à regarder le replay du keynote d’OVH abordant le sujet de l’Open Cloud Foundation.

Par | 2018-07-29T09:16:38+00:00 vendredi, 27 juillet, 2018|Catégories : Conférences, E-Business, E-commerce, Web Analytics & Smart Data|

À propos de l'auteur :

#MBAMCI PT2018 | Digital Product Manager @ Ricoh Imaging | Social Media Consultant @anthropolike | #Football | #TransformationDigitale | #日本 | #東京

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.