Les notifications sont-elles un frein à la productivité ?

Combien de fois êtes-vous interrompus dans votre travail au cours d’une journée ? Toutes les 12 min, soit 40% de plus que dans les années 50. Pourquoi sommes-nous souvent interrompus ? Les notifications. Nous en recevons des centaines et des centaines pour des services de messagerie, des applications métiers ou encore des applications personnelles. Les notifications sont-elles un frein à la productivité ?

Quels sont les avantages des notifications dans le cadre professionnel ?

Les notifications dites en push permettent de transmettre à l’utilisateur un contenu ciblé automatiquement sur l’écran de verrouillage même si l’application est fermée. Les éditeurs d’applications peuvent transmettre ces contenus grâce aux systèmes d’exploitations mobile comme Android ou IOS. Tous les systèmes d’exploitations proposent la fonctionnalité de notifications pour améliorer l’expérience utilisateur et faire évoluer leurs business en fidélisant leurs clientèles.

Maintenant, les notifications des applications internes aux entreprises permettent de simplifier la coordination entre les services. Par exemple, entre les commerciaux et le marketing pour l’envoi d’informations clients précises selon la localisation du commercial. Ainsi, les services communiquent plus facilement et instantanément, ce qui réduit les incompréhensions.

Evidemment, les notifications permettent de réduire le temps de lecture et de compréhension de l’information par un contenu remarquable. Comme chaque application a ses propres notifications, l’utilisateur reconnaît rapidement le type d’informations (comptable, avancement projet, communication interne, etc). Chaque utilisateur reçoit ainsi, un contenu personnalisé.

Benchmack des notifications 2016

 

Sources
Accengage
Benchmack des notifications 2016

Pourtant, les notifications permettent de sécuriser la transmission de l’information. Pour transmettre une notification à une personne qui ne fait pas partie de la liste de diffusion, cela demande un effort plus important à l’utilisateur. Alors en quoi les notifications peuvent-elles être un frein à la productivité ?

Pourquoi les notifications nous envahissent-elles dans notre travail?

Avec les nouvelles technologies, l’utilisateur souhaite être informé rapidement. De ce fait, 86% des utilisateurs les acceptent automatique, quelque soit l’application. Leur autorisation est davantage acceptée par les 18-34 ans, dont 30% donnent leur accord en permanence.  

Dans le monde professionnel, les notifications peuvent être perçues comme du spam si l’information est envoyée sur plusieurs canaux (mail, push mobile, oral). Les utilisateurs ne liront que partiellement les informations car ils recevront des informations inutilement en permanence. La compréhension de l’utilité de celle-ci sera donc biaisée et perçue comme une intrusion.

Les notifications parviennent à l’utilisateur tant qu’il ne les a pas désactivées ou désinstallé l’application. Mais seulement 23% d’entre eux désinstallent l’application après l’avoir utilisée régulièrement. Ce chiffre s’explique par le fait que les utilisateurs, dit « utilisateurs dormants », les lisent uniquement lorsqu’ils les trouvent utiles. Ainsi on constate que les notifications peuvent être un frein à notre productivité car l’utilisateur ne lit plus toutes ses notifications.

L'acceptation de notifications pouvant être un frein à la productivité

 

Sources
Blog du modérateur  graphique_2017/08
L’acceptation de notifications pouvant être un frein à la productivité

Les notifications provoquent une nuisance sonore principalement dans les espaces de co-working. En vibrant ou en provoquant un son plus ou moins fort, elle attire l’attention de l’utilisateur mais aussi de ses collègues. Tous les utilisateurs sont alertés de la même manière sans distinction de fréquence  et d’effet sonor. Ces alertes ne prennent pas en compte le type et la pertinence de l’information au cours de la journée. Les utilisateurs devront traiter par eux-même l’information de la notification pour reconnaître sa préférence.

L’étude de l’American Psychological Association,démontre que les notifications sont un frein à la productivité, car une notification perturbe autant qu’un appel téléphonique. Au regard de ces interruptions fréquentes, l’utilisateur s’accorde en moyenne 8 secondes  pour la comprendre. Il est confronté à plus de messages et s’accorde moins de temps pour les comprendre, ainsi les erreurs de compréhension sont plus fréquentes.

Comment réduire les notifications nuisibles à la productivité ?

Certaines entreprises cherchent des solutions pour améliorer la productivité en proposant une nouvelle méthode de classification des informations. Twist est une plateforme permettant le travail collaboratif entre les différentes équipes sans interrompre un interlocuteur par des notifications si l’information n’est pas essentielle à l’accomplissement de la tâche.

“On  a créé notre produit pour résoudre nos problèmes [d’utilisation de Slack], d’une part les notifications incessantes, donc tu peux pas te concentrer sur ton propre travail […]. Mais si tu coupes les notifications t’es plus présent dans le chaîne [de discussion] de travail. ”

Hugo Fauquenoi growth manager de DoIst interviewé par Gabriel Gourovitch du podcast Growth Markers

Afin de réduire l’insatisfaction des utilisateurs et la sur-information qui réduisent la perception d’informations pertinentes, Apple a créé un système permettant de gérer les notifications nuisibles en ne les affichant plus sur l’écran de verrouillage. Habituellement, l’utilisateur devait aller dans les paramètres de son smartphone pour les générer  individuellement. Le nouveau système de gestion d’Apple permet de regrouper les notifications d’une même application afin de centraliser l’information et permettre une meilleure distinction des différentes informations. Apple permet aussi de les mettre en silencieux  et de ne pas les afficher sur la page de verrouillage afin de ne pas perturber l’utilisateur pendant son sommeil.

“En période de gros challenge [pour être productive]: je coupe mon téléphone à 19h, les notifications je les enlève; j’utilise le soir [le téléphone]  en mode nuit, car […] le téléphone retarde la sécrétion de mélatonine (hormone qui du sommeil) [car le sommeil est très important pour être en forme]”

Sarah Daninthe interview du podcast Le gratin”

De prime abord, les notifications sont perçues comme améliorant l’efficacité et la perception de l’information. Elles restent un frein à la productivité des travailleurs. Elles fournissent trop d’informations au même niveau de priorité, sont transmises trop fréquemment et leur message n’est pas toujours explicite. Pour être plus productif, il faudrait un système de notification intelligent qui permettrait de recevoir les informations importantes selon notre avancée dans le projet et la tâche qui est en train d’être effectuée. Il faudrait aussi pouvoir définir la réception de certaines notifications en fonction de l’heure de la journée ou des actions de l’utilisateur. Le mode managérial doit s’adapter à ses nouvelles contraintes. Des stratégies d’optimisation et de gestion des notifications sont en cours de développement, les prochaines évolutions permettront peut-être d’améliorer la production sans interrompre l’utilisateur. 


Sources : Blog du modérateur – Duperrin – INSEE – American Psychological Association – Growth Makers – Le Gratin – blog MBAMCI 

Par |2018-12-20T13:57:51+02:00vendredi, 21 décembre, 2018|Catégories : E-Business, E-commerce|

À propos de l'auteur :

Gourmande d'analyse, de codage avec un fort intérêt pour le marketing culinaire . Voyagez avec moi dans le marketing pour être productif avec notre #mobile #mbamci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

kayseri escort aydın escort denizli escort çanakkale escort bursa escort