Désolé mesdames, mais les hommes sont à l’honneur avec Merci Alfred. Messieurs si vous cherchez un resto planqué, une idée pour draguer ou une sortie inédite ce site lifestyle vous garantit trois bons plans par semaine directement dans votre boite mail.

http://www.mercialfred.com/index.html

La génèse

MylittleParis, la startup au succès  foudroyant, fondée par Fanny  Péchiodat qui proposait une newsletter contenant des bons plans aux Parisiennes et rachetée par le groupe Auféminin, souhaitait une déclinaison Masculine.

Guillaume Declair sera l’un des acteurs et fondateurs de ce cousin Alfred en 2011.

http://www.mylittleparis.com/

Merci Alfred, ce voisin qui vous veut du bien

Les recettes de la réussite sont identiques, le ton est décalé et original et le site est rempli d’informations pratiques. Des dénicheurs vont sillonner Paris à la recherche de bons plans sur la nuit ou les restos. Par exemple, afin que l’on soit toujours en avance sur les futurs place to be. Bien évidemment, avec 200000 abonnés à la newsletter , le bon plan confidentiel l’est beaucoup moins à la réception de cette dernière.

Le Business Model

Merci Alfred représente encore une part infime du groupe , le site visait l’an dernier un peu plus de 0.7 millions d’euros de revenus avec une croissance d’environ 50%. En comparaison Mylittleparis a généré 14 millions d’euros de chiffres d’affaire en 2014.  Les recettes de Merci Alfred proviennent quasi exclusivement du « native advirtising »  et du Brand content.

Merci Alfred se revendique comme étant un média digital lifestyle, dont les abonnés sont tous acquis via le bouche à oreille.Le site compte 15000 followers sur twitter et 75000 abonnés sur Facebook. L’équipe ne se considère pas vraiment comme un site de destination. Ce qui compte, ce sont les abonnés à la newsletter qui lui garantissent encore un taux d’engagement supérieur à 50% après 3 ans d’existence.

Ils misent sur leur complicité avec son lectorat et séparent les newsletters éditoriales (deux fois par semaines) de celles sponsorisées par un annonceur (une par semaine), en signalant clairement ces dernières comme telles. Parmi les annonceurs qui ont déjà acheté une campagne d’e-mailing, on retrouve notamment SONY ou De Fursac.

Depuis un an, le site développe de nouveaux formats comme l’infographie qui connait un grand succès notamment sur les réseaux sociaux. Certaines sont sponsorisées par un annonceur sur un thème pensé en collaboration avec l’équipe tel que celle qui indique « comment se déplacer à Paris« , en partenariat avec la marque Piaggio. Elles sont partagées en moyenne 20000 fois à chaque sortie.

http://www.mercialfred.com/comment-se-deplacer-a-paris-.html.

hook merci alfred

 Le Mobile First

Afin de diversifier leurs revenus, Merci Alfred se lance dans le E-commerce. La newsletter était déjà sous format mobile, mais depuis Mars 2015, une nouvelle application dénommée Hook a fait son apparition. Elle vous accompagne durant la semaine avec un bon plan par jour , comme le cadeau de dernière minute qui fera plaisir à votre compagne le vendredi, en passant par la playlist qui vous permettra de bien commencer la semaine et pour finir les 3 articles que vous n’avez pas pu lire durant  la semaine et qui seront à votre disposition le dimanche.

L’idée est que l’appli hook soit dans la poche de tous les hommes de France, cette application vient en appui du site purement E-commerce  Alfred Made https://www.alfred-made.com/welcome, depuis lequel une fois par mois un produit sera soigneusement sélectionné par l’équipe et proposé à la vente. Les premiers produits ont eu un succès non négligeable, plus de 1000 ventes sur une courte période (1 mois).

Par ailleurs , avec le soutien d’un groupe implanté à l’international tel qu’ Auféminin.com , Merci Alfred veut devenir l’acteur incontournable du lifestyle mondial.