Comme de nombreux secteurs d’activités, le secteur luxe a connu la digitalisation de son industrie, une véritable e-transformation. Les conséquences sont multiples et impactent toute la chaîne de valeur du secteur. Au final l’e-transformation améliore la performance des entreprises tout en proposant des produits et des services plus adaptés aux attentes et aux nouvelles habitudes digitales des consommateurs.

L’objet ici est de porter notre attention sur ce qui se passe sur la variable distribution de l’univers du luxe, et comment le web vient impacter à la fois les modalités de distribution et digitaliser le point de vente. On se situe donc ici :

Chaîne de valeur Luxe

1) Que se passe-t-il en matière de distribution pour les marques de luxe ?

Voici une étude qui fait le point sur le comportement des consommateurs luxe et les enseignements de ce que le web a apporté à la distribution en matière de nouveaux services spécifiquement digitaux et en parcours cross-canal, pour au final proposer une relation marque-consommateur plus personnalisée, conformément aux codes du luxe finalement.

 

2) Que de passe-t-il au niveau du point de vente de luxe ?

Si internet enrichit la relation des marques de luxe vers leurs cibles, permet de composer des services personnalisés et proposer des expériences clients augmentées grâce au cross-canal, le digital vient aussi impacter le point de vente. Voici une étude qui présente la digitalisation du point de vente des marques de luxe et les principes qui en sous-tendent les tendances.

Les vidéos contenues dans cette étude ne pouvant pas être lues depuis slideshare, voici ci-dessous les vidéos correspondantes :

Le SoLoMo par Louis Vuitton : l’application Amble 

Le concept store Karl Lagerfeld à Paris St Germain

Le concept store de Burberry à Londres Regent Street

La vision du marketing digital pour une marque de Luxe par Angela Arhends, CEO Burberry

 

Cette étude est une extraction d’une étude plus globale sur l’e-transformation du secteur du Luxe. Chaque année, les étudiants du MBAMCI sont invités à analyser la transformation induite par internet, le web et le digital dans le cadre d’un module de cours intinutlé « e-transformation », et d’en faire la restitution aux autres étudiants du programme. Cette année, notre groupe s’est intéressé à l’industrie du Luxe des grands groupes européens.

 

Pour retrouver une étude plus complète d’où sont tirées partie des informations de la première présentation, rendez-vous sur mon article Du luxe 2.0 à l’expérience utilisateur (UX) !