L’intelligence artificielle a innové le processus de recrutement.

L’adoption de l’intelligence artificielle par les entreprises ne fait qu’augmenter d’année en année. Fait intéressant, le domaine des ressources humaines contribue à cette croissance. L’avenir du travail s’orientant vers le numérique et le télétravail, les divisions d’acquisition de talents sont surchargées de CV et de candidatures. Il est évident qu’ils pourraient avoir besoin d’aide. 


Pour comprendre ce processus, j’ai eu la chance d’interviewer
Badr BOUSSABAT, auteur du livre « L’intelligence artificielle, notre meilleur espoir » et « L’intelligence artificielle dans le monde d’aujourd’hui », conférencier sur l’intelligence artificielle, président de l’ONG AI TOGETHER, membre du Comité de gestion du Belgian Finance Center, chroniqueur TV, inventeur du concept de « Revenu Universel Augmenté ».

➡️ Quel est votre point de vue sur l’IA ?

Mon point de vue est positif sur l’intelligence artificielle, car l’impact est systémique. Cela signifie qu’il est possible de créer une nouvelle société sur de meilleures bases.

➡️ Selon une enquête, les professionnels des ressources humaines ont déclaré que la partie la plus difficile de leur travail consiste à identifier les bons candidats parmi un grand nombre. En quoi, l’intelligence artificielle peut-elle les aider à recruter ?

Ce qui est important de savoir, c’est que l’intelligence artificielle ne va pas créer de miracles dans le recrutement. Cela dit, elle va aider grandement les personnels RH, à trouver des candidats en fonction de leur grille personnelle de performance.

Ce qui est intéressant de savoir aussi, c’est que contre intuitivement, l’intelligence artificielle ne viendra pas remplacer le recruteur. C’est une erreur de croire cela. Cela signifierait que le processus serait totalement automatisé alors que nous savons très bien que pour tout ce qui gravite autour des soft skills ou de la personnalité d’un individu, l’intelligence artificielle est très loin aujourd’hui de pouvoir y décoder les caractéristiques. Mais les progrès sont nets.

Ce que j’envisage pour ma part dans le futur du recrutement, c’est qu’il y ait une combinaison entre l’IA qui aide le recruteur à trouver le bon candidat et, de l’autre côté, le pouvoir décisionnel entre les mains du recruteur qui peut allouer plus de temps dans les entretiens d’embauche.

Dans l’ère des données disponibles, une intelligence artificielle d’une entreprise peut plus facilement repérer les profils les plus intéressants pour le recruteur, mais cela doit être conditionné par un ensemble de caractéristiques constitué par l’entreprise. Il est évidemment peu efficace de chercher un candidat potentiel avec l’IA si l’entreprise n’a pas défini en amont les profils recherchés.

Pour cela, l’entreprise doit davantage se connaître en termes de projection/performance et surtout, évaluer les employés existants en pratiquant un suivi de leur parcours dans la structure. C’est extrêmement important, si l’entreprise ne se connaît pas, elle ne pourra pas avoir les bons candidats.

➡️ Pensez-vous que l’IA aide à la prise de décision partielle ?

L'intelligence Artificielle

Oui, pour ma part, l’intelligence artificielle, d’un point de vue spinoziste, nous permet de mieux connaître notre environnement. Le pouvoir en réalité de l’être humain devient important lorsqu’il perce la complexité des dynamiques qui l’entourent. Et ce qui est intéressant de savoir, c’est qu’une intelligence biologique est incapable, seule, de maîtriser toutes les données sans passer par un outil comme l’IA.

L’intelligence artificielle est un excellent accompagnateur pour déceler et comprendre son environnement. Dans la plupart des cans, il existe des corrélations implicites extrêmement complexes à saisir entre une situation A et une situation B. Grâce aux données, l’IA permet de nous donner plus d’informations ce qui, in fine, augmente notre capacité à prendre une meilleure décision par la suite.

Cependant, la responsabilité reste dans les mains du recruteur, « l’être humain ». Il est impossible aujourd’hui de pouvoir penser qu’une intelligence artificielle pourrait prendre des décisions seule. Mais, l’être humain ne peut éviter l’utilisation d’outils augmentés pour produire de l’information décisionnelle.

➡️ L’utilisation de l’IA pour parcourir rapidement les CV, conduit souvent à des critiques de la part des demandeurs d’emploi. Ils soutiennent que la technologie réduit le CV d’une personne, à un simple oui ou non, basé sur une recherche par mots clés, alors que cette décision devrait être basée sur la qualité de son expérience et/ou de ses traits de personnalité. Quel est votre avis sur cette critique ?

Je suis totalement contre cette opinion qui règne. Elle trouve sa fondation dans la peur conditionnée par les films et documentaires.

L’intelligence artificielle augmente la responsabilité de l’être humain dans le processus de recrutement parce qu’elle offre plus d’informations grâce aux données, notamment récoltées par le Natural Langage Processing (NLP). Grâce à cela, le recruteur aura la possibilité d’approfondir ce qu’il émerge des interviews du candidat. Autrement dit, l’IA augmente le volume de temps disponible du recruteur pour analyser les soft skills.

En réalité, l’IA participera à valoriser le capital humain en lui offrant plus d’informations et davantage de temps pour réaliser ses fonctions professionnelles. Aussi, elle valorisera plus de l’interaction humaine qui est souvent dénaturée avec le screening traditionnel. Même d’un point de vue économique, le matching va être beaucoup plus intéressant entre l’entreprise et le candidat. Premièrement, le candidat ne se sentira pas lésé parce que son potentiel a été évaluer d’une manière plus humaine que celle d’aujourd’hui. Aussi, cela va diminuer le nombre de déceptions inutiles chez les candidats qui sont très nombreuses aujourd’hui. Par conséquent, cette combinaison entre l’intelligence artificielle et le recruteur va justement donner lieu à plus d’interactions humaines et enfin, augmenter l’efficacité dans la recherche de candidats.

➡️ Quelles sont les avantages de l’IA sur le recrutement ?

Au-delà des conséquences systémiques dans tous les secteurs, le recrutement sera impacté de façon positive parce que le processus de recrutement va être plus humanisé. Il est important de souligner qu’il y a une corrélation positive entre une automatisation des tâches dans le recrutement et une humanisation de ces mêmes tâches-là.

➡️ Selon une étude, on estime que l’IA remplacera près de 16 % des emplois RH au cours des huit prochaines années. Est-ce un mythe ou une réalité ?

C’est une projection parmi d’autres. Ce type d’études évalue les métiers qui vont disparaître, mais n’évoque jamais les métiers qui seront créés à la suite de l’implémentation d’une intelligence artificielle en entreprise. Lorsqu’une technologie émerge, le réflexe est d’affirmer que des emplois seraient détruits. Cependant, si nous analysons l’histoire longue, le taux de chômage n’a jamais été aussi bas depuis le début de l’humanité.

J’aimerais faire une petite parenthèse historique, parce que c’est très important de situer l’intelligence artificielle et la technologie dans le temps long. Avant la révolution industrielle, plusieurs machines avaient été soumises à la cour d’Angleterre pour accompagner et améliorer le développement de l’économie. Cependant, le pouvoir en place refusait systématiquement de breveter des machines parce qu’il pensait que des travailleurs seraient exclus du marché de l’emploi jusqu’à exercer une pression haussière sur le chômage, voire la pauvreté.

Pourtant, c’est l’effet inverse qui s’est passé lorsque les machines ont été intégrées. Le taux de chômage britannique n’a jamais été aussi bas depuis la révolution industrielle. L’intelligence artificielle va renforcer cette tendance historique.

➡️ Pour conclure, il faut prendre à bras le corps le développement par l’IA. Nous devons augmenter l’acceptabilité de l’intelligence artificielle pour le bien sociétal. C’est ce que j’essaye de faire à travers mes conférences et mes travaux.

 

Un peu de lecture :

https://explorers.mc2i.fr/lintelligence-artificielle-quels-enjeux-et-quelles-limites-pour-les-recruteurs

https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1497329-l-intelligence-artificielle-replace-l-humain-au-coeur-du-recrutement/