Le digital a transformé les modes de consommation et le comportement d’achat des clients ces dernières années. En conséquence, les boutiques se digitalisent de plus en plus, et poussent  l’expérience client plus loin vers le 3.0

Le 3.0, qu’est ce que c’est?

Le 3.0 ou tout simplement le web des objets connectés fait référence à l’extension d’internet et au développement de la technologie 3D, en outre la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

La réalité augmentée est une technologie qui consiste à superposer à une scène de la vie réelle des informations ou des images virtuelles par l’intermédiaire d’un smartphone ou d’une tablette, alors que la réalité virtuelle consiste à s’immerger en temps réel dans un univers virtuel grâce à un casque.

Ces technologies ont longtemps été réservé au domaine industriel, mais se démocratisent aujourd’hui pour le grand public dans plusieurs secteurs tels que les jeux vidéos, l’habillement ou encore les cosmétiques.

Selon une étude réalisée par la société américaine Super Data Research, le marché de la réalité virtuelle devrait atteindre 861 millions de dollars à la fin de l’année 2016. Tandis que, celui de la réalité augmenté atteindrait 120 milliards de dollars d’ici 2020 d’après celle réalisée par le cabinet Digi Capital.

L’évolution des modes de consommation

Le nombre de transaction en ligne a augmenté, il est passé de 9 à 23 transactions entre 2008 et 2015 (source: Fevad – ICE).

Malgré cette évolution, le canal d’achat préféré des consommateurs reste le magasin. 43% des acheteurs utilisent leurs mobile en magasin pour avoir des informations sur les produits. De ce fait, 52% des achats en parfumerie et en cosmétiques se font en ROPO.

De l’expérience client à l’expérience 3.0

Depuis peu, on assiste à un développement de l’implantation d’outils et dispositifs  interactifs avec les clients au seins des magasins. 

En Octobre 2015, l’enseigne Sephora a ouvert « Sephora Flash » une boutique digitalisée qui se trouve à la rue de Rivoli dans le 4 ème arrondissement de Paris.

Plusieurs services y sont disponibles:

  • 2 hôtesses d’accueil 3.0 nommées « Flash » qui ne sont autre que des robots Nao vous y attentent
  • un miroir à selfie pour se prendre en photo et avoir la possibilité de le partager sur les RS
  • des casiers permettant de recharger son smartphone

Boutique sephora flash

Pour pousser l’expérience encore plus loin la société L’Oréal a inauguré son premier Beauty Store connecté parisien en Septembre dernier. La marque a investi dans un espace très digitalisée et propose de tester ses produits sur grand écran via ses applications de réalité augmentée:

  • MakeUp Genius: l’application lancée en Mai 2014 permet de tester les produits tels que les rouges à lèvres, eyes liners, ou mascara. Téléchargée par 20 millions d’utilisateurs, elle fait en parti le grand succès de la boutique.
  • Nail Genius: en avant première dans la boutique, cette application une permet de tester tous les vernis à ongles de la marque. Elle sera disponible en téléchargement en Mars 2017.

Réalité augmentée, l’atout pour séduire!

En conclusion, les services et applications digitales en magasin séduisent de plus en plus les clients. Avoir la possibilité de se projeter permet un achat facile et rapide, de gagner du temps, et donc de tester plusieurs produits. Pour les entreprises, ils permettent d’être connectés au client, de donner une expérience unique et en attirer de nouveaux.


La marque compte bien aller plus loin, mais cette fois ci dans le domaine de la réalité virtuelle. Elle souh
aite relever de nouveaux défis dans la formation de nouveaux coiffeurs à par une application disponible gratuitement sur un casque de réalité virtuelle.

loreal-matrix-vr

loreal-matrix-vr-beaute