LE RETOUR DU VINYLE: zoom le Disquaire Day et les nouveaux acteurs 2.0

La renaissance du vinyle montre bien l’attachement émotionnel à la musique, c’est en fait le seul objet culte universel qui permet de réunir plusieurs générations Mais est-ce un phénomène retro tendance ? une lubie d’artiste ? le microsillon a-t-il encore de l’avenir ?

Disquaire en ligne, abonnement aux vinyl box, personnalisation de vinyle, marketplace, vinyle connecté… les activités innovantes se développent et le marché niche du vinyle, n’échappe pas à l’ère où le digital se met au service de la musique physique.

Zoom sur le Disquaire Day, les nouveaux acteurs 2.0 et les startups qui comptent en 2017.

LA RENAISSANCE DU VINYLE DANS LE MONDE

Le vinyle a connu ses heures de gloire dans les années 60. Mais la démocratisation du CD fin des années 80, l’arrivée du streaming musical dans les années 2000, le vinyle avait frôlé la disparition en 2007, mais ce marché est en constante progression depuis 10 ans.

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

Les chiffres clés du vinyle dans le monde

CHIFFRES CLES 2016 :
+72%
C’est la progression en volume des ventes de vinyles en France depuis 2015
Selon le Syndicat National de l’Edition Phonographique (SNEP), tandis que les ventes physiques baissaient de 2,5% sur 2016, celles du vinyle progressent pour la 5e année et ont atteint 1,7 millions d’unités en 2016.

+ 53%
C’est la hausse des ventes de vinyles au Royaume-Uni depuis 1991.
Selon le British Phonographic Industry (BPI), c’est un record inégalé depuis 25 ans avec plus de 3,2 millions vinyles vendus en 2016.

+11%
C’est la hausse totale des ventes pour les albums physiques aux Etats-Unis depuis 2015
D’après le rapport annuel 2016 de Nielsen, cela marque la 11e année de hausse consécutive avec plus de 13 millions de ventes pour les vinyles en 2016.

PERSPECTIVE 2017 :
1 milliard de dollars
C’est ce qui pourrait être généré par l’industrie du vinyle en 2017, d’après l’étude annuelle « Technology Media and Telecommunications Predictions » du cabinet d’audit Deloitte. Cela ne représente toutefois que 15 à 18% des ventes physiques et 6% des revenus totaux de l’industrie musicale puisque gardons en tête que c’est un marché de niche.

 

QUI ECOUTENT LES VINYLES AUJOURD’HUI ?

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

La musique joue un rôle central pour ceux qui écoutent des vinyles

Selon l’étude menée par YouGov aux UK :
les acheteurs de vinyles auraient entre 45 et 54 ans
– 66% disent que la musique aurait un rôle considérable dans leur vie
– 68% sont plus susceptibles d’aller dans les concerts pour voir leurs artistes préférés en live
– 59% sont contre le téléchargement illégal.
– 56% des acheteurs seraient plus réservés, introvertis et 69% assez solitaires…

A travers tous les articles que j’ai pu lire, je dirais que ceux qui écoutent les vinyles en France aujourd’hui sont plus hétéroclites :
les nostalgiques de la galette ronde qui ont encore une platine à la maison
les audiophiles qui aiment la qualité du son vinyle
les diggers qui adorent dénicher les éditions collectors ou rares dans les brocantes, les vide-greniers et surtout chez les disquaires
– tous ceux qui font partis de la culture rap, hip hop, rock et du DJing
– depuis quelques années, les hiptsers qui aiment l’objet culte et dont les jeunes ultra connectés raffolent sur Instagram
les jeunes de 18 à 35 ans qui n’ont pas connu les années fastes de l’effervescence du vinyle mais qui peuvent désormais les découvrir notamment grâce aux nouveaux acteurs du digital

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

70% des acheteurs ont entre 18 et 35 ans

David Godevais, qui organise le Disquaire Day, indique:

« 70 % des acheteurs de vinyles ont entre 18 et 35 ans » et « le pop-rock représente 70 % du marché ».

Les meilleures ventes 2016 le confirment : les derniers David Bowie, Renaud et le live acoustique de Nirvana.

Passionné de vinyle ? Quel type de collectionneur êtes-vous ? Plutôt le Lifer, l’Obsessive, the Completist, l’Audiophile, ou même le Casual Collector, le Limited Edition Collector, ou encore le Nostalgist… Découvrez ici les 7 portraits dressés par Medium, que j’ai découvert sur le site du blog de Vinyl It.

 

OÙ ACHETER ET VENDRE VOS VINYLES ?

ACHETER VOS VINYLES CHEZ LES DISQUAIRES 

Rendez-vous le 22 avril 2017 pour le DISQUAIRE DAY ! 

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

Le Disquaire Day c’est LA journée annuelle à ne pas manquer, le plus grand évènement culturel, populaire et international consacré à la musique enregistrée et au vinyle, une sorte de black Friday pour les passionnés de musique. Consacrée aux disquaires indépendants, c’est la seule journée à rassembler l’ensemble des acteurs de la filière musicale : artistes, labels, distributeurs et bien sûr les disquaires.

Le Disquaire Day, qui fête sa 6e édition, est la version française du Record Store Day, né en 2007 aux Etats-Unis et au Royaume Uni. David Godevais, le directeur aussi du CALIF (Club Action des Labels Indépendants Français) indique:


« Au dernier Disquaire Day, on a engrangé un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros, contre 300.000 euros lors de la première édition ! Cela montre que le vinyle a retrouvé de la valeur »

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

Le Disquaire Day c’est :
plus de 250 disquaires indépendants mobilisés dans 90 villes en France mais aussi en Suisse, Belgique et Luxembourg
– l’occasion de découvrir des centaines de vinyles, rééditions, raretés, nouveautés, éditions limitées, productions françaises ou internationales, picture et coloured-discs…
d’écouter les artistes : jeunes, incontournables ou même cultes
le plaisir d’assister à des centaines d’évènements et de créer du lien avec les artistes : live, rencontres, dédicaces, expositions, projection …
Et tout cela grâce à ses disquaires de qualité qui se feront un plaisir de vous conseiller au mieux et de vous transmettre leurs passions.

Alors laissez-vous tenter ! Un évènement à partager en famille ou entre amis puisqu’il séduit toutes les générations.

Et si vous êtes un vrai mordu, sachez qu’il existe un Before le 20 avril à La REcyclerie, le Road Trip du 22 avril est consultable ici et un Closing est prévu les 22 et 23 avril pour partager vos découvertes.

 

Trouver un disquaire près de chez vous ou à l’étranger : recordstores.love

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

Appli collaborative pour trouver les disquaires

Quand on est amateur de vinyle, que l’on soit en France ou ailleurs, visiblement les recherches sur Google seraient souvent peu concluantes pour trouver un disquaire et surtout on ne trouve pas toutes les informations nécessaires.

De ce constat, Marcus Maack, un collectionneur allemand de vinyle et animateur de radio, a lancé en 2013 une carte collaborative pour diggers passionnés qui recense une grande partie des disquaires à travers le monde.

Sur son site recordstores.love, une application participative Google Maps permet de télécharger des photos et toutes les informations pratiques (horaires, spécialités, avis sur accueil magasin…). Plus de 5000 boutiques sont référencées pour le moment.

Sur le même principe, il y a également le site vinylhub.com, piloté par Discogs, et animé par une communauté active de près de 10 000 utilisateurs.

 

PROFITER DES ESPACES VINYLES DANS LA GRANDE DISTRIBUTION

Bien plus qu’une mode, le vinyle a retrouvé une place de choix dans plusieurs enseignes, qui font tout pour accompagner cette nouvelle demande et faire revenir les fans de musique en magasin : offres spéciales adhérents, exclusivité, précommande, code permettant de télécharger les MP3 des morceaux, livraison offerte…

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

Le vinyle à l’honneur à la Fnac de Beaugrenelle

A la Fnac : 107 magasins ont un coin dédié aux vinyles, celui de Paris 17e a même un espace de 60m2 ! Et quand on rentre dans celui de Beaugrenelle en ce moment, un rayonnage entier y est consacré, en plus du corner dédié plus loin dans la magasin. Olivier Garcia, directeur audio et vidéo du réseau indique :

« A Bordeaux, ville rock, on vend même plus de vinyle que de CD ! Ce qui marche le mieux, ce sont les rééditions rock, électro et rap. En octobre, nous avons fait une opération à bas prix et on en a vendu 250 000 ! On pourrait même en vendre plus, mais il n’y a plus assez de fabricants. »

En effet, en France il ne reste que l’usine MPO (Moulages plastique de l’Ouest) qui encore capable de produire des vinyles. Loïc de Poix, président du conseil de surveillance, souligne d’ailleurs :

« Heureusement, nous disposons encore des compétences en interne et d’un personnel réactif, capable de s’adapter aux mutations, quitte à revenir au métier précédent ».

La Fnac n’hésite pas à commander des tirages exclusifs en petite série en les faisant précommander par ses clients. Selon Olivier Garcia :

« La réédition de Heroes de David Bowie en 45-tours a été la meilleure vente de Fnac.com pendant une semaine. »

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

Dans les Espaces culturels Leclerc, même engouement. Marie-José Cegarra, responsable du développement des 215 espaces culturels du distributeur indique :

« Les rayons sont parfois très importants. À Nantes, les 33 et 45 tours représentent même 12 % du chiffre d’affaires des disques physiques ».

Au Royaume-Uni, même LIDL contribue à la démocratisation du vinyle et se met à vendre des platines.

Aux Etats-Unis, le 2e vendeur de vinyles n’est pas un disquaire mais Urban Outfitters, une chaine branchée de vêtements à la mode.

 

CHINER VOS VINYLES SUR L’INCONTOURNABLE MARKETPLACE : DISCOGS

Quelles soient généralistes ou spécialisées, l’essor grandissant des plateformes comme Amazon, Cdiscount, Ebay, Fnac… est indéniable. Mais connaissez-vous DISCOGS ?

C’est LA marketplace référente et incontournable pour trouver la plupart des Cds et Vinyls dans le monde.

Fondée en 2000 part Kevin Lewandowski à Portland, la startup DISCOGS s’est donnée pour mission de construire la plus grande base de données et la plateforme collaborative internationale la plus complète.
Avec maintenant plus de 23 millions d’articles disponibles et des milliers de vendeurs, tout pour trouver en quelques clics des disques rares et trésors insoupçonnés.

Plus de 344 000 personnes y ont déjà ainsi contribué, et construit un catalogue de plus de 8 400 000 Références et de plus de 5 000 000 artistes.

A l’heure où j’écris cet article, il existe 24 144 120 références de vinyles sur le site.

Avec DISCOGS vous pourrez :
découvrir de la nouvelle musique
suivre votre Collection et votre Wantlist
contribuer à la base de données
acheter & vendre sur la Marketplace
Bref tout pour contribuer à créer une véritable communauté de passionnés.

En plus depuis l’année dernière, l’application officielle Discogs est téléchargeable gratuitement sur l’App Store et Google Play.

 

PERSONNALISER VOS VINYLES GRACE A VINYL IT

 

La révolution des usages et les nouveaux modes de consommations ont donné naissance à de nouveaux acteurs qui, pour s’installer dans le paysage musical du vinyl, ont du se réinventer et rivaliser de créativité. Je vous présente VINYL IT !

Sa promesse : « Mets ta playlist sur vinyle ».

Vous l’avez rêvé, ils l’ont fait ! La startup Vinyl It permet de personnaliser vos vinyles avec vos titres favoris, et de produire des gravures à l’unité. L’occasion de se faire plaisir ou d’offrir un cadeau très original à vos proches.

Je vous invite à regarder l’interview pour BFM Business de Pierre Creff, cofondateur de Viny It.

Mais Vinyl It s’adresse également à tous les labels qui n’ont pas les moyens ou le projet de presser des productions. Mathias Prost, fondateur de la marque avec Pierre Creff, indique, lors de leur interview pour l’Irma (le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles) que :

« Vinyl It permet de proposer des vinyles pour des artistes en développement en limitant les risques financiers, et de faire plaisir à leurs communautés tout en créant de nouveaux revenus. »

Chaque playlist créée étant un objet unique, Vinyl It les dépose comme un label. Ses fondateurs précisent que :

« Ça permet à des artistes comme Panda Dub d’avoir une page sur Discogs fournie alors qu’il a peu été pressé sur vinyle ».

Mais comment ça marche ? Très simplement. Pour les consommateurs comme vous et moi :
– il faut d’abord créer vos compte
– sélectionner vos titres parmi le catalogue existant (titres disponibles selon le style, le label ou si c’est une édition limitée) ou en téléchargeant votre propre musique (si vous êtes un artiste)
– puis créer votre macaron avec les images de votre choix
– et enfin créer votre pochette personnalisée directement en ligne.
Il ne restera plus qu’à régler votre commande de 45€ et votre vinyle sera livré sous 15 jours.

Avec une audience 100% vinyle en ligne, Vinyl It est devenu disquaire en ligne. Il propose également différents services pour une meilleure expérience client, grâce à son blog, ses invités experts et même son chatbot conversationnel « Béber » qui fait ses recommandations quotidiennes sur la page Facebook.

Même si l’ambition des 2 fondateurs est que:

« Vinyl It deviennent un disquaire en ligne reconnu en France et la référence mondiale du vinyle personnalisé »,

ils poursuivent les projets innovants en espérant faire une 2e levée de fonds au Cargo. Leur rêve confié à l’occasion d’une interview pour l’Irma :

« Internaliser la production dans un vinyl shop où les clients pourraient « digger » en attendant que leurs disques soient fabriqués dans la partie « fablab ».

Une alliance parfaite entre le vintage et les nouvelles technologies.

 

RECEVEZ CHAQUE MOIS 1 VINYL BOX AVEC LE VINYLE CLUB

Le succès des box n’est plus à démontrer. D’après le livre blanc de Ziqy, le marché de la box par abonnement se porte bien avec 25% de croissance en 2016. Près de 600 000 Français sont désormais abonnés avec près de 250 d’offres différentes sur le marché. Que ce soit dans le domaine de la beauté (Birchbox, MyLittleBox, Sisley…), du food (Cook it, Gourmibox…), de la culture geek (Wootbox)… tous les secteurs sont concernés et celui des vinyles aussi.

Ce que propose le LE VINYLE CLUB ?

Ecouter la musique autrement et découvrir chaque mois chez vous 2 vinyles neufs : une perle du 20e siècle pour les nostalgiques et une pépite du 21pour les nouvelles générations. L’occasion de retrouver le plaisir de l’objet, la chaleur et la qualité d’écoute mais aussi rituel qui l’accompagne : sortir de sa grande pochette et le déposer religieusement sur sa platine…

Vous avez déjà une platine ?
La formule Vinyle idylle est faite pour vous pour 35€ / mois.
Pas de platine ?
Aucun souci le Vinyle Club vous l’offre grâce à la formule Blonde Platine à 35€ / mois également.
Pour vous donner un point de repère, sachez qu’il faut compter en moyenne 23€ par mois pour une box tous secteurs confondus, mais aucun ne propose un objet aussi culte que le vinyle.

Abonnement flexible, qualité des produits, livraison facile, paiement sécurisé, visiblement le Vinyle Club a tout prévu pour vous faciliter la vie. Alors pourquoi ne pas vous laissez tenter ?

Et si vos étagères ont encore besoin d’être comblées, sachez qu’il existe aussi des vinyl-box chez LATOUCH qui propose 2 vinyles par mois sélectionnés par les disquaires du monde entier, le Wax Buyers Club avec ses éditions rares et limitées, et le nouveau service d’abonnement vinyle lancé en 2017 par le label hip-hop Stones Throw

 

SAVIEZ-VOUS QUE LE JUKEBOX A VINYLE FAIT AUSSI SON RETOUR ?

Le retour du vinyle et ses acteurs digitaux 2.0

Le prototype du Jukebox CR1209A de Crosley

 

En 2017 la marque CROSLEY décide de rééditer, 25 ans après, une magnifique pièce de collection : son original Jukebox CR1209A.

Exposée au CES de Las Vegas, elle a même rassemblé des foules de curieux selon Mashable. Ils ont pu découvrir ses nouvelles fonctionnalités, 21e siècle oblige : bluetooth, télécommande et mode aléatoire.

Sachant toutefois que les 16 premiers modèles ont tous réservés par des collectionneurs qui ont dû débourser près de 12 000$ l’unité. Mais comme le dit l’adage, quand on n’aime, on ne compte pas 🙂

 

ET POUR FINIR, 4 INNOVATIONS INSOLITES AUTOUR DU VINYLE

Comme vous le savez peut-être j’adore les innovations, donc je ne peux m’empêcher de vous partager 4 découvertes. Je ne les développerais pas ici, ce pourrait faire l’objet d’un nouvel article, mais si vous êtes curieux, je vous invite vivement à cliquer sur les liens pour en savoir plus.

Pour résumer, de nouveaux acteurs croient en l’avenir du vinyle et son potentiel d’innovation. Les campagnes de crowdfunding sur Kickstarter se succèdent et les projets les plus fous sont en cours de développement :

4 start-ups innovantes autour du vinyle

– la startup auvergnate Yes it is propose de rendre interactif les vinyles en créant REVIVE : le 1er vinyle connecté du monde ! Projet d’ailleurs récompensé au CES.
la platine connectée LOVE aura tout pour plaire aux Millénials, qui pourront d’écouter leur vinyle depuis leur smartphone en se connectant à une application dédiée.
– à l’instar du Walkman en 1979 ou du Discman en 1984, le vinyle va maintenant posséder son 1er lecteur portable au monde : ROKBLOK
– et comme nous sommes en 2017, MAG-LEV Audi a même réussi à créer une platine défiant la gravité : la 1ère platine de vinyle en lévitation ! Incroyable non ?

 

POUR CONCLURE
Je savais que la filière du disque était plongée depuis plusieurs années dans une très forte crise. Mais j’ai découvert en lisant le préambule du site du Disquaire Day, que les disquaires en moins de 20 ans, avaient perdu près de 90% des magasins indépendants au profit de rayons de disques dans les grandes surfaces et sans doute aussi à tous les nouveaux acteurs du digital. Ce chiffre est colossal !
Alors certes je suis pour l’innovation, il vaut vivre avec son temps et je veux comprendre le monde dans lequel nos enfants vont évoluer et peut être devenir eux-mêmes acteurs. Ceux qui sont nés dans le streaming n’en sortiront probablement pas, il faut être réaliste. Mais il y a des objets intemporels, cultes qui doivent perdurer et le vinyle en fait parti !

Alors continuez d’acheter des vinyles où vous voulez, puisque le monde est devenu ATAWAD (Any Where, Any Time, Any Device) mais sortez aussi de chez vous et allez voir aussi nos amis les disquaires 🙂

 

J’espère que cette enquête au pays des vinyles 2.0 vous a plu. Si vous avez envie de faire un bond cette fois dans le futur, presque 70 ans après la création du vinyle, découvrez ici mon 1er article sur les intelligences artificielles qui composent de la musique.

 

SOURCES

BPI, SNEP, Nielsen, Deloitte, YouGov, Greenroom, the Vinyl Factory, Elise News, Medium, blog Vinyl it, Disquaire Day, Traxmag, Record Store Day, DISCOGS, Noisey, Vinyl It, Irma, le Vinyl Club, Ziqy, Latouch, Waxbuyers Club, Stonesthrow, Yes it is, le journal de l’éco, Vinylhub, Télérama musique, le Parisien, la Tribune, Mix Mag, Numérama, les Numériques, vidéo platine Love, Journal du Geek, Rokblok, Makery, vidéo platine Rokblok, MAG-LEV Audio, vidéo platine lévitation, Kickstarter, Crosley, Mashable, Numérama

 

CREDITS PHOTOS
Vinyl is back: PeopleImages/iStock by Getty Images (femme vinyle) et Canva (logo) – Groupe de jeunes adultes: Rawpixel/iStock by Getty Images – Disquaire: Pexels / CC Pixabay – Vinyle Club : site du Vinyle Club – Jukebox : dossier de presse Crosley – Vinyle et platines 2.0: site Kickstarter et dossiers de presse.

 

 

À propos de l'auteur :

16 ans d'expérience chez Publicis Groupe. Passionnée par la richesse du monde digital et des innovations technologiques. MBA en cours spécialisé Marketing et Commerce sur Internet #mbamci. Thèse en cours sur la Musique 3.0 #musique #streaming #Innovation #IA #tech #startup #Digital #SEO #socialmedia