Le fonctionnement d’une marketplace ou place de marché

Souvent lorsque j’évoque les marketplaces, la gestion de flux, le dropshipping… mon interlocuteur me regarde avec de grands yeux et me lance un grand « euh…. » et j’ai l’impression d’être un scientifique qui utilise un jargon incompréhensible pour expliquer comment fonctionne le monde.

Aussi dans cet article, nous essaierons de vulgariser le fonctionnement des marketplaces et vous permettre de faire les bon choix si vous êtes un e-commerçant ou souhaitiez le devenir.

Quelques chiffres 

Qu’elles soients généralistes (Amazon), semi-spécialisées (Fnac.com) ou spécialisées (Manomano.com) les marketplaces occupent une place de plus en plus importante au sein du e-commerce. En effet selon la Fevad, le volume d’affaires des marketplaces représente 28% du volume d’affaires total des sites qui les hébergent.

La tendance n’est pas prête de s’arrêter et Olivier Ravel, Directeur de l’activité e-commerce au sein d’Accenture Interactive en France estime que 53% de la croissance du e-commerce proviendra des marketplaces.

Mais qu’est-ce une marketplace ou place de marché en français ? :

« En français, une place de marché est une plateforme de vente en ligne où sont proposés des espaces réservés à des vendeurs indépendants moyennant un abonnement et une commission sur les ventes »

(source https://www.shokola.com/le-blog/article-marketplace)

La définition que nous donne Shokola est assez claire, cependant les caractéristiques et fonctionnement de chacune sont très divers. Aussi intéressons-nous au choix de votre marketplace.

Choisir sa marketplace

Les marketplaces sont devenues indispensables à tous les commerçants, petits ou grands : elles permettent d’accroitre la visibilité, développer le chiffre d’affaires, vendre à l’international, déporter son stock, déléguer le SAV… bref beaucoup d’éléments positifs pour les rejoindre.

Mais comment choisir la ou les bonnes ?

400 marketplaces sont disponibles en France et bien entendu vous n’allez pas vendre sur les 400 en même temps, cela n’aurait aucun sens. Il vous faut d’abord vérifier que la catégorie de produits que vous souhaitez vendre existe déjà sur le site (« on installe toujours un bar à côté d’un autre bar » pour celles et ceux adeptes des analogies) et que cette catégorie fait partie des catégories performantes de la marketplace.

Soyez sûrs d’associer votre clientèle à celles des marketplaces choisies : l’audience du site est-elle en adéquation avec vos clients ? Vous pouvez généralement demander ces données à la marketplace. N’oubliez pas que la marketplace a autant besoin de vous que vous avez besoin d’elle, c’est du donnant-donnant, avec tout de même un léger avantage pour cette dernière.

Voici les 10 marketplaces par chiffres d’affaires début 2017

Ca y est, vous avez choisi la ou les marketplaces où vous souhaitez vendre vos produits et vous pensiez en avoir fini ? et bien il vous faudra encore décrypter plusieurs éléments très importants.

Derrière votre futur business, il existe un business déjà bien présent composé de commission, d’abonnement, de pubs, de SAV… que les marketplaces ont mis en place (et non, elles ne travaillent pas gratuitement).
Sachez par exemple qu’Amazon vous prendra entre 8% et 25% de commission sur une vente, plus les frais de stockage si vos produits sont stockés dans les entrepôts Amazon et enfin un abonnement mensuel de 39€ (vous pourrez simuler vos marges directement sur Amazon avec la calculette. Bref, vos charges commencent à s’accumuler et impactent directement votre résultat d’exploitation.

Votre business plan et business model sont donc cruciaux dans votre lancement ou non sur une marketplace, ne les négligez surtout pas . Réfléchissez à comment vous allez assurer le SAV, l’expédition, la communication suite à une réclamation, prenez votre temps avant de vous lancer.

La création d’une marketplace

Les marketplaces ont fleuri et on trouve actuellement des thématiques très variées : elles peuvent se créer spontanément comme ManoMano (crée en 2013 par deux passionnés du bricolage et ayant fait leurs armes professionnelles dans la finance), mais aussi dériver d’un site déjà bien implanté (ex Fnac.com) qui étend ainsi le nombre de visiteurs de son site.

 

Christian Raisson et Philippe de Chanville de ManoMano

La plus grande marketplace Amazon a débuté en 1994 en se spécialisant dans la vente de livres, et maintenant vous trouverez pratiquement tous les produits sur celle-ci.

Devant le succès des marketplaces, plusieurs éditeurs tels Mirakl, Izberg, Wizaplace créent des marketplaces sur mesure. Vous pouvez aussi installer un plugin sous WordPress ou acheter un module sous Prestashop afin de créer votre propre marketplace.

 

La visibilité sur les marketplaces 

La concurrence est plus qu’intense sur les marketplaces et nécessite de respecter scrupuleusement les guidelines de mise en ligne et les best practices qui évoluent en permanence et qui peuvent parfois paraître obscures (par exemple l’algorithme d’Amazon n’est pas connu et le « test and learn » est souvent de mise).

Il est parfois recommandé de se faire accompagner par des agences de référencement qui vont vous conseiller exactement comme pour du SEO/SEA tel que le propose Iprospect avec Ishopping (https://www.iprospect.com/fr/fr/produits/ishopping/).

La publicité est devenu indispensable sur les marketplaces comme sur les réseaux sociaux (Facebook par exemple) et je vous invite à lire l’article de Karine Lemettre sur l’impact d’Amazon sur le marche publicitaire https://mbamci.com/amazon-acteur-marche-publicitaire/

L’écosystème des marketplaces

Avec la multiplication des marketplaces, tout un pan de l’économie de service s’est développé en se basant sur ce qui se faisait déjà pour les sites d’e-commerce purs.
La logistique, les solutions de paiement, les agences SEO, les gestionnaires de flux… proposent des solutions de plus en plus personnalisées et pointues.

L’illustration ci-dessous présente l’écosystème e-commerce et on observera que la marketplace est un élement parmi tant d’autres de cette économie.

ecosystème ecommerce

ecosystème ecommerce

 

Comment gérer plusieurs marketplaces ?

Vous ne vendez que sur Amazon, vous pourrez-vous en sortir sans problème. Maintenant que se passe-t-il si vous souhaitez vendre sur 10 marketplaces en même temps ?

Des éditeurs de solution de gestion de flux ou d’intégration de flux tels Neteven, Iziflux, Shoppingflux existent et vous assurent la diffusion technique de vos flux (prix, promotion, fiches articles, catalogue…).
N’oubliez pas que votre fonction première en tant que commerçant est de vendre et de ne pas perdre du temps dans des tâches qui peuvent être accélérées et automatisées.

Fonctionnement d’une plateforme de management des marketplaces NETEVEN

 

Vous l’aurez compris, se lancer sur une marketplace n’est pas une chose aisée et demande d’analyser votre marché, vos clients, connaitre les fonctionnalités, particularités de chaque place de marché. La compétition est rude et il vous faudra actionner plusieurs leviers (SEO, ads, commercialité…) afin d’émerger au-dessus de vos concurrents qui eux feront exactement le même travail de fond que vous.

Par | 2018-06-01T13:57:39+00:00 vendredi, 1 juin, 2018|Catégories : E-Business, E-commerce|

À propos de l'auteur :

10 ans d'expérience dans le retail et passionné de digital. #ecommerce #digital #startup

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.