nicolas-rieul-group-mozoo

J’ai eu la chance d’interviewer récemment Nicolas RIEUL, un des experts du Mobile advertising en France, fraîchement débarqué outre-manche pour occuper le poste de Head of Traffic Management au sein du Groupe Mobile MOZOO.

 

Nicolas, comment es-tu arrivé chez Mozoo ?

Après l’EDC Paris j’ai intégré un petite start-up en tant que stagiaire, qui comptait déjà une dizaine de personnes toutes fraîchement recrutées et travaillant sur un marché en pleine croissance ; je parle évidemment du marché du marketing et de la publicité sur mobile.

C’est par hasard sur Twitter, alors que j’étais en voyage en Asie, que j’ai répondu à une offre. Puis, tout est allé très vite. Après un skype d’une qualité catastrophique depuis Katmandou avec Jules Minvielle, aujourd’hui CEO de Mozoo, j’intégrais cette entreprise 4 jours après mon retour !

En moins de 4 ans Surikate est devenu le groupe Mozoo, première régie mobile française, présent à Paris, Londres et maintenant New York. Beaucoup de chemin en très peu de temps !

Peux tu nous présenter le groupe Mozoo en quelques mots? 

Mozoo est maintenant un groupe de 50 personnes (UK, US, France) composé de deux sociétés, Surikate et Numbatequi grandissent chacune à une vitesse folle. Surikate est devenu la première régie mobile française et est spécialiste de la performance sur mobile. Numbate quant à elle, a été créée pour les campagnes de type « branding ». Pour cette dernière, les campagnes sont diffuséesgrâce à des formats uniques et avant tout innovants sur des sites mobile d’éditeurspremiums.

Au delà des formats mobile innovants et du service de qualité que propose le groupe Mozoo, la réelle différence réside dans la raison pour laquelle Jules, notre CEO, a créé ce groupe et pourquoi il continue aujourd’hui d’apporter une vraie différence sur le marché de la publicité mobile. Tout ce que nous faisons est d’abord pensé pour l’utilisateur et concentré autour de la qualité de son expérience mobile afin de l’exposer au format publicitaire le plus pertinent et logiquement le plus adapté au contexte dans lequel il se trouve.

 mozoo-mobile-group

Quels postes as-tu occupé ?

J’ai eu beaucoup de casquettes différentes depuis mon arrivée chez Mozoo, il a fallu s’adapter aux évolutions d’un marché jeune et dynamique qui recherche encore ses standards.

Surikate et Numbate investissent sans cesse en recherche & développement, afin de toujours proposer à ses clients les formats publicitaires les plus innovants et donc les plus performants. Cela m’a personnellement permis d’apprendre énormément.

J’ai été successivement Stagiaire Marketing, Traffic Manager, Account Manager, Consultant,  Responsable CRM,  Responsable User Acquisition et aujourd’hui Head of Traffic Management, Acquisition & CRM.

 

Responsable acquisition de trafic en quoi cela consiste exactement?

Concrètement je gère, depuis Londres et grâce à une équipe de 8 Traffic Managers, toutes les campagnes de publicité de Numbate et Surikate pour la France, le Royaume-Uni et les USA.

Notre travaille consiste à quotidiennement optimiser les campagnes de nos clients pour maximiser leur retour sur investissement.

 

Quelle est ta vision du mobile en France aujourd’hui? 

Aujourd’hui la plupart des annonceurs ont pris conscience de l’importance du média mobile dans la vie des consommateurs mais il faut dire que l’offre publicitaire actuelle est limitée et l’utilisateur souvent mis de coté, face à des formats publicitaires plats, souvent venu du web alors qu’il y a tant à faire avec un mobile (accéléromètre, géolocalisation, appareil photo, réseaux sociaux,etc.)

Le mobile est aujourd’hui le seul média de masse que le consommateur a sur lui en permanence (qui n’a jamais joué à Candy Crush aux toilettes ?), et auquel celui-ci y consacre 100% de son attention lorsqu’il l’utilise. De récentes études ne cessent de soulignerque le temps passé sur les smartphones est maintenant supérieur à celui passé à regarder la TV ou même à utiliser un ordinateur.

Il est donc plus qu’important pour une marque de communiquer là où se trouvent ses potentiels clients. Il est triste pour un marché en pleine expansion d’encore constater un très large écart entre la consommation media des utilisateurs sur le mobile et les investissements publicitaires sur ce même support.

Puis au final, quand on pense au déploiement rapide de la 4G (voire même de la 5G en Corée du Sud !), on se rend compte que cela ouvre la voie à de nouvelles opportunités pour nous publicitaires ce qui prouve que le marché du mobile est définitivement l’un des plus prometteur pour, au minimum, la prochaine décennie. Les évolutions technologiques vont nous permettre de créer des formats et des interactions beaucoup plus innovantes, ouvrant ainsi la porte à des expériences uniques et réellement engageantes pour les utilisateurs !

 

Au UK ? 

Le Royaume-Uni est le marché le plus dynamique d’Europe en termes d’investissements publicitaires sur le mobile. Les annonceurs ont pris l’habitude d’inclure le mobile dans le leur plans média et n’hésite pas à mettre le prix fort, même pour de simples tests. Ils partent du principe que des budgets trop bas ne permettent pas de collecter assez de data pour avoir des résultats vraiment représentatifs.

 

As tu remarqué des différences notables entre ces deux marchés, lesquels?

Au delà du cliché, il faut dire que les anglais sont plus pragmatiques, même dans ce domaine. Quand ils testent un nouveau support et qu’ils y trouvent un bon retour sur investissement, ils n’hésitent pas à réinvestir de manière régulière. Ainsi, ils participent grandement à la standardisation du marché et des processus qui s’en suivent, notamment en agence media.

 

A titre perso : plutôt Apple ou non apple?

Pour moi, c’est BlackBerry ou rien. (Rires)

 

Connaissais tu avant notre entretien le MBA MCI? 

Oui.

 

Si Oui, comment en as tu eu connaissance? 

Par Vincent Tessier, Head of Mobile à La Place Media et un de vos dignes représentants et rédacteur du très bon site marketingmobile.co.

 

Fin d’Interview

Je remercie fortement Nicolas RIEUL de m’avoir accordé son précieux temps et d’avoir accepté de répondre à mes questions.

 

Pour suivre Nicolas sur les réseaux sociaux :

Facebook : Nicolas Rieul

Twitter : Nicolas Rieul

Linkedin : Nicolas Rieul