Interview de CHAN Jonathan (@ChanPerco) SEO/CM Promotion 2013 MBA MCI

Dans le cadre de la formation MCI nous avons réalisé l’interview d’un ancien élève de la promotion 2013, Jonathan Chan qui est maintenant Community Manager et Chef de projet SEO au sein d’Iprospect. Il nous a ainsi partagé son expérience avant, pendant et après le MBA MCI.

Question n°1 : Peux-tu nous raconter ton parcours avant d’intégrer le MBA MCI ? ­

Bonjour à tous, merci aux MBA MCI de la promotion 2016 de m’accueillir.

Je n’ai pas eu le parcours classique avec une école de commerce pour rentrer dans le MBA MCI puisque j’ai fait 4 ans d’économie-gestion à Paris II Panthéon Assas puis n’ayant pas réussi à trouver le bon Master II. Je suis passé à la CNAM où j’ai découvert la certification E-Marketing.

A partir de là, ce fut le déclic, j’ai tout de suite su que c’était là où je voulais m’orienter, par la suite une fois les cours à la CNAM terminés, j’ai mis suffisamment d’argent de côté afin d’intégrer la meilleure formation du web à mes yeux, le MBA MCI.

 

Question n°2 : Pourquoi avoir choisi le MBA MCI ?

A la base, j’étais en entretien avec d’autres écoles proposant sensiblement la même formation. J’ai arbitré selon les différents critères tels que la réputation, le contenu des cours, le suivi personnalisé des étudiants ainsi que mon ressenti lors de l’entretien.

J’ai conclu que le MBA MCI était le plus adapté pour moi parce qu’il proposait :

  • Des intervenants de qualité : Issus des entreprises qui ont réussi comme Jonathan Vidor (Jvweb), Yann Lemort (Acteur reconnu dans le milieu du SEO), Bruno Florence (Pignon sur mail) ou bien Yann Clayssen (Publicis ETO).
  • La réputation de l’école : Le fait que la formation est 1ère au classement SMBG et la présence active des anciens m’a confirmé dans mon choix.
  • Les locaux : Le Pôle Universitaire Leonard de Vinci qui dispose de nombreux équipements me rappelant les cités étudiantes. L’atmosphère par ailleurs m’a beaucoup plu par rapport aux autres écoles qui étaient beaucoup trop cloisonnées à mon goût.

 

Question n°3: Peux­-tu me citer 3 bénéfices que tu as retiré de cette formation?

Premièrement, une meilleure communication autour des réseaux sociaux grâce à l’impulsion d’Alexandre.

Le fait de s’ouvrir aux autres personnes s’intéressant au milieu du web et d’en discuter avec eux m’a permis d’apprendre de leur expérience et de mieux maîtriser les différents outils sociaux.

Deuxièmement, la versatilité des métiers du web.

En effet, je connaissais déjà les compétences en site comme le SEO, le Social Media, l’analytics mais il y a d’autres cours qui étaient tout aussi intéressants comme le display, la gestion de projet, les startups ou bien, comme cette année, les cours sur la robotique.

Enfin, le troisième bénéfice que j’en ai retiré est l’adaptation.

Travailler à plusieurs sous différents projets m’a beaucoup apporté afin de voir les points de vue des autres étudiants.

De plus, il est important de savoir s’adapter, cela nous rend plus tolérant au changement et aux nouvelles idées. Ce qui augmente le potentiel créatif du groupe, une qualité primordiale dans le milieu du web.

 

Question n°4 : Tu es très influent sur Twitter avec plus de 11 000 followers à ce jour. En quoi la formation t’a­ t-elle aidée ?

Capture d'écran Twitter Chan

La formation m’a permis de prendre un bon départ au niveau de l’influence sur mon compte Twitter, car il y a un effet de communauté où chacun se retweetait, ce qui augmente considérablement le potentiel viral de notre formation.

Je n’ai pas constaté à ce jour d’autres formations aussi soudées que la nôtre sur Twitter. En plus, un des points forts est que nous sommes aussi bien présent virtuellement que sur le terrain avec régulièrement des couvertures des principaux événements du web.

Une fois que j’ai terminé la formation, j’ai continué à tweeter ce qui m’a permis en outre d’être invité dans des événements type #AngersFrenchTech le mois dernier où j’ai pu imprimer des objets en 3D mais aussi rencontrer et échanger avec les MBA MCI des autres promotions.

Imprimante 3D

Question n°5 : Tu as un réseau intéressant. Peux-tu nous parler également des contacts que tu as noué au sein de ta promo ? Le réseau des anciens est-­il actif ?

Le MBA MCI est une grande aventure, je ne vous apprendrais pas grand-chose en disant qu’il y a forcément des amitiés qui se créent.

Sur ma promotion de 2013, je suis resté en contact avec certaines personnes qui demeurent actives dans ce milieu. Certains travaillent dans des agences, d’autres sont passés chez l’annonceur, alors que quelques uns ce sont mis à leur compte ou ont créé leurs startups. Enfin, une petite partie est allée à l’étranger notamment en Australie, Suisse voir en Nouvelle Calédonie.

Cela ne m’empêche pas non plus d’être en contact avec les autres promos, je pense par exemple à Stéphanie Lévy de la promo 2014 avec qui j’échange régulièrement sur Twitter.

Contrairement à d’autres formations, je trouve qu’il existe une forte communauté au niveau des anciens. La semaine dernière, je suis allé à la conférence de Viuz (Marketing Remix) sur la programmatique où j’ai pu retrouver des anciens issus du MBA MCI. Il est rassurant de se dire qu’à chaque événement, on retrouvera une personne issue de cette formation, cela prouve qu’on est bien implanté.

L’ambiance est conviviale, je note une certaine bienveillance des anciens, ils aident les nouveaux à s’orienter.

 

Question n° 6 : La promotion FT accueille des étudiants issus de parcours très différents : des étudiants de M1 souhaitant continuer leurs études ainsi que des professionnels souhaitant ajouter une corde à leur arc : que t’a apporté cette richesse de profils ?

Il est évident et on ne le répétera jamais assez que la diversité est une force.

Les jeunes vont apporter leur énergie et leur créativité tandis que les professionnels apportent leurs connaissances et leur expérience. Echanger avec les personnes ayant chacun des parcours différents permet de comprendre et résoudre les problèmes selon les différents points de vue.

 

Question n°7 : Si tu avais un conseil à donner à un étudiant qui hésiterait à se lancer dans l’aventure MBA MCI, quel serait-­il ?

La passion, si tu aimes le milieu du web et que tu es curieux. Je lui/la conseillerais de ne pas hésiter et de foncer pour tenter la formation des MBA MCI qui en outre bénéficie d’une réputation qui a été crée par toutes les promotions.

Pour ceux qui sont dans la promotion, je leur préconiserais de ne pas avoir peur de tenter de nouvelles choses car même si vous échouez, vous apprendrez de vos échecs afin de vous améliorer. Il s’agit du mode de pensée des grosses boîtes du web et des startups.

De plus, je vous conseille de profiter de ce temps car vous êtes dans les meilleures dispositions pour découvrir et une fois dans le milieu professionnel, cela sera beaucoup plus difficile.

 

Image blog

Question n°8 : Peux-tu nous parler de l’image/notoriété du MBAMCI auprès des annonceurs, agences, et startups ?

Concernant l’image et la notoriété dans l’ensemble, elle est plutôt bonne. Je parle du MBA MCI mais les autres formations du web issus du pôle, comme l’IIM, sont également connues, certains ont même atterri dans notre boîte chez iProspect.

La plupart des acteurs du web et les recruteurs jugent la formation sérieuse, ce qui facilite la tâche pour la recherche de stages.

Néanmoins, je vous conseille de ne pas tout miser dessus mais aussi sur votre motivation et vos compétences.

Il arrive que certaines entreprises, surtout les annonceurs, privilégient le nom de l’école et non la formation (Bienvenue en France…), il faudra donc valoriser les avantages de notre formation.

 

Question n°9 : Qu’est ce qui t’as décidé à devenir Community Manager ? Qu’est ce qui te plaît dans ce métier ? Quelles sont tes missions ?

Je tiens à préciser que le Community Management n’est pas mon job principal, il prend une partie de mon temps mais je suis tout d’abord Chef de Projet SEO.

Je vais donc détailler mes deux postes.

Le SEO, car j’aime aider les entreprises à développer leur business sur la source de trafic la plus importante du web. Il y a constamment des nouvelles techniques à apprendre sur les 3 fondamentaux du SEO qui sont la technique, le contenu et la popularité et une actualité riche où il faut s’adapter à chaque changement d’algorithmes de Google.

En SEO, je suis en poste agence dans une équipe de spécialistes en SEO, je travaille donc pour des clients qui ont signé pour des prestations iProspect.

Mes missions sont les suivantes :

  • L’audit SEO (détection des points bloquants et améliorations)
  • L’audit de Netlinking
  • La réalisation de benchmarks SEO
  • Faire des reportings des performances
  • Etablir des plans d’actions sur la rédaction de contenu et le netlinking
  • Suivi du client

Le SEO me fait travailler le côté analyse, le goût des chiffres, le code, il s’agit d’un travail plutôt introverti.

Concernant le SMO, l’anecdote est que j’ai eu ce poste lorsque les 2 fondateurs de Viuz qui passaient chez nous, voulaient me voir pour me remercier de mon activité sur Twitter.

A partir de là, j’ai rencontré le responsable communication avec qui j’ai parlé du potentiel des réseaux sociaux de iProspect et à partir de ce moment j’ai réussi à avoir ce poste. Le fait d’être actif sur Twitter m’a donc permis d’accélérer ma carrière.

Je travaille mes missions de Community Manager en tant qu’annonceur, c’est à dire seulement pour la marque iProspect.

Je gère le temps du mieux que je peux, mes missions sont les suivantes :

  • Animation des différents comptes d’iProspect dont les principaux sont Facebook, Twitter et Linkedin.
  • Création et gestion de contenu du site et du blog afin de les relayer sur les plateformes sociales. (Voir ma fiche auteur)
  • Veille et reporting de la marque.
  • Couverture occasionnelle sur les événements auxquels iProspect participe (Salon E-commerce 2015, Marketing Remix, EBG…)
  • Bonus : Je dispense des formations sur l’usage des réseaux sociaux pour l’ensemble des brands de Dentsu Aegis Network (Isobar, Carat, Vizeum…).

Le Community Management est un travail dans lequel je dois être force de proposition, aller au contact des personnes, un travail plus extraverti. Finalement, mes deux postes sont complémentaires.

 

Question N°10 : Quel a été ton meilleur souvenir/anecdote pendant la formation ?

J’ai beaucoup de souvenirs en tête mais je retiens trois choses :

  • La richesse des cours
  • L’échange entre les intervenants
  • La grosse beuverie à chaque fin des travaux de groupes  🙂 .

 

Anciens MBA MCI

(Allez on ressort une vieille photo :D)

Profitez de chaque instant de cette année de formation, ça passe très vite ! Plus tard, vous vous remémorerez l’ensemble des bons souvenirs de votre promotion.

Interview Jonathan Chan MBA MCI

De gauche à droite: Joanna Zeitoun, Xavier Comte, Johnathan Chan, Célia Face, Tamara Mouzannar, Barbara Pointeau

Equipe Webinar, de gauche à droite: Joanna Zeitoun, Xavier Comte, Jonathan Chan, Célia Face, Tamara Mouzannar, Barbara Pointeau

Par | 2015-11-26T14:35:42+00:00 jeudi, 26 novembre, 2015|Catégories : Interviews anciens MCI, Interviews de professionnels|Mots-clés : , , , , |

À propos de l'auteur :