On a souvent tendance à croire que pour diffuser un podcast, il suffit de contacter les plateformes d’écoute (comme Spotify,  Apple Podcasts, Deezer, Google Podcasts) et de leur adresser son fichier audio. En réalité, une étape préliminaire est indispensable: l’hébergement de ce fichier et la création d’un flux RSS ! Si on peut se méprendre, c’est que certaines plateformes de diffusion (comme Acast ou Soundcloud) sont également hébergeurs. Mais alors, c’est quoi exactement être hébergeur d’audio digital à la demande (AAD)? Pour Maxime Piquette, CEO et co-fondateur de la plateforme française d’hébergement de podcast, Ausha, c’est bien plus que stocker et distribuer des données: c’est accompagner les podcasteurs en leur fournissant des solutions simples pour “propulser leur production”. Maxime, à travers une interview, nous explique tout, et en podcast bien entendu ! Alors, faites glisser délicatement votre casque sur les oreilles, et découvrez l’épisode 19 du podcast “Let’s go digital” du MBA MCI.

En juillet 2018, Maxime Piquette et son co-fondateur, Charles de Potter, ont lancé Ausha. En seulement deux ans, avec plus de 2.700 podcasts hébergés, la start-up tourquennoise se positionne comme leader français sur le marché de l’hébergement de podcast. Les raisons de ce succès? C’est en proposant un outil innovant et plusieurs offres adaptées spécifiquement aux besoins des différents créateurs et producteurs de podcast, que la plateforme a pu se développer. Mais son succès, elle le doit également à ses premiers utilisateurs, des personnes très connectées faisant partie d’une communauté et qui se sont fait les ambassadeurs de la marque.

L'hébergement de podcast par Maxime Piquette, CEO et co-fondateur d'Ausha

Maxime Piquette, CEO et co-fondateur d’Ausha (copyright Ausha)

Dans cette interview (un peu technique, mais pas trop), Maxime Piquette a accepté de répondre à quelques questions autour de l’hébergement de podcast, de son marché, de son coût, des fonctionnalités offertes par la plateforme, du processus de diffusion mais aussi de monétisation.

 

Comment héberge-t’on un podcast et c’est quoi être hébergeur de podcast?

Effectuer soi-même l’hébergement d’un fichier audio, c’est possible, mais cela nécessite d’être plutôt touche-à-tout en informatique, et récupérer les informations liées à l’audience de son podcast reste très complexe. Ainsi, généralement, on fait appel à un hébergeur qui va stocker les données du fichier audio, réaliser ce qu’on appelle un flux RSS, gérer et distribuer ces données à travers un serveur. Maxime explique tout le processus, en soulignant que chez Ausha, être hébergeur, c’est simplifier le lancement et la présence sur les plateformes d’écoute des podcasts et les “propulser”!

 

Comment se compose le marché de l’hébergement de podcast et pourquoi avoir lancé Ausha, en 2018?

À l’international, il existe énormément d’hébergeurs, et parmi eux, plus d’une centaine sont spécialisés dans l’audio digital (Acast, Soundcloud, Soundcast, Podbean, etc). Dans l’hexagone en revanche, on compterait à ce jour seulement deux hébergeurs français spécialisés, Podcastics et Ausha.

Avant de lancer cette start-up, Maxime Piquette et Charles de Potter ont co-fondé Radioking, une société spécialisée dans la création et la diffusion de radio sur internet. Dans le domaine de l’audio digital depuis 7 ans, tous deux sont partis d’un constat: avec Internet, un nouveau mode de consommation des contenus, notamment de la vidéo, était né: une consommation en mobilité, à la demande, permettant à chacun de choisir son contenu dans un large catalogue. Et dans l’audio, ce qui permettait une consommation de ce type, c’était le podcast. Les deux compères ont compris rapidement qu’il y avait, non seulement, un vrai potentiel pour ce marché, mais aussi qu’il y avait une valeur ajoutée à apporter en proposant une solution pour simplifier le lancement alors complexe d’un podcast.

 

Combien coûte un hébergement de podcast chez Ausha et quelles fonctionnalités propose la plateforme?

3 offres sont proposées avec un tarif variant de 11€/mois, pour un premier podcast, à 99€/mois, pour du multi-émissions en illimité. Au-delà de l’hébergement basique, la plateforme facilite la distribution des podcasts grâce à une connexion simplifiée à toutes les plateformes d’écoute (Spotify, Apple Podcasts, Deezer, Google Podcasts, Stitcher, Tune In etc). Elle offre aussi de nombreux outils de visibilité (le clip vidéo, le smartlink, des pages dédiées comme la page podcast etc) dont la plupart sont présents dès la première offre, et chez Ausha, on y met un point d’honneur! Sur les offres supérieures (et c’est une différence par rapport à beaucoup d’autres plateformes d’hébergement), les tarifs sont dégressifs dès lors qu’on souhaite avoir plusieurs podcasts.

 

La plateforme d’hébergement de podcast permet-elle de choisir ses plateformes de diffusion, et inversement, celles-ci sélectionnent-elles les podcasts intégrant leurs catalogues?

Dès lors qu’un podcast est publié, son flux RSS peut être utilisé par n’importe quelle plateforme, sans même aucune action de la part du podcasteur ou du producteur de podcast. De ce fait, on ne peut pas sélectionner là où on veut être diffusé ou non. Mais, même si la problématique assez rare, pour certaines plateformes, comme Deezer ou Spotify, un filtrage est possible. Les plateformes de diffusion quant à elles (la plupart, pour ne pas dire toutes) acceptent tous les podcasts, la seule limite étant d’ordre juridique.

 

En quoi consistent les fonctionnalités de la plateforme d’hébergement facilitant la visibilité des podcasts?

L’option “clips vidéos” permet de générer automatiquement une mini vidéo de 30 secondes à partager sur les réseaux sociaux:

“Sur les réseaux sociaux, on sait que la vidéo est le format qui est le plus engageant (10 fois plus que n’importe quelle autre publication). Donc, si vous avez envie de créer de l’engagement sur vos publications, si vous avez envie qu’elles soient plus visibles, (…) que ça amène vers du clic, il est préférable d’utiliser la vidéo.”

Avec la fonctionnalité de partage automatique sur les réseaux sociaux (pour l’instant uniquement sur Facebook et Twitter), la visibilité des podcasts s’en trouve grandement facilitée.

Enfin, au-delà de la page podcast et du player audio personnalisé, la plateforme permet de générer un smart link: Il s’agit d’une page affichant l’ensemble des liens (souvent nombreux) vers les différentes plateformes diffusant un podcast. Il présente l’avantage, lorsqu’on souhaite partager son podcast sur un réseau social notamment, de n’avoir à partager qu’un seul lien. Il facilite aussi l’écoute en permettant à l’auditeur de choisir sa plateforme favorite pour une écoute directe.

 

Les créateurs de podcast peuvent accéder aux statistiques d’écoute, mais de quoi sont-elles constituées?

Il s’agit des statistiques propres à son podcast, consultables en temps réel directement sur la plateforme d’hébergement. La donnée présentée la plus importante, c’est le nombre d’écoutes réalisé sur une période sélectionnée (avec un filtrage possible par épisode) et affiché sous forme de courbe d’audience. Les autres données accessibles sont les sources d’audience et la géolocalisation des écoutes. Enfin, les offres supérieures permettent d’accéder à deux autres statistiques: celles relatives aux pics d’audience et celles permettant d’avoir un suivi sur ses positions dans le classement Apple Podcasts. Le profil des auditeurs et la durée d’écoute sont des données, quant à elles, beaucoup plus complexes à collecter. Maxime nous explique pourquoi.

 

Certaines prestations communes à tous les forfaits varient de manière progressive. Comment se différencient-elles ?

En fonction du forfait choisi, ce sont le nombre d’émissions pouvant être hébergées (de 1 à 5 jusqu’à de l’illimité), la durée d’encodage mensuel (de 5 et à 30 heures) et le nombre d’utilisateurs (1, 3 ou 8) qui varient.

 

Les offres supérieures donnant accès aux statistiques relatives aux pics d’audience et au classement Apple Podcasts, permettent aussi de distribuer son podcast sur YouTube et d’utiliser des webhooks. En quoi ça consiste?

Avoir son podcast sur YouTube peut avoir un fort impact de visibilité: mettre son podcast sur cette plateforme permet d’élargir son audience, de devenir visible d’un public qui ne connaît pas forcément l’univers du podcast, mais aussi d’apparaître dans les résultats de recherche de Google et YouTube, les deux plus gros moteurs de recherche mondiaux. La plateforme française propose ainsi une option permettant de convertir les fichiers audios en vidéo diffusée automatiquement sur YouTube. Les webhooks quant à eux permettent d’automatiser des actions.

 

Offrant plusieurs outils pour monétiser son podcast par la publicité, la plateforme d’hébergement de podcast Ausha est-elle aussi une régie publicitaire?

Comme une régie publicitaire, la start-up tourquennoise propose des solutions (à travers l’outil Soundcast) pour monétiser son podcast, mais ce n’est pas une régie publicitaire en tant que telle souligne Maxime. Ces solutions de monétisation sont réservées aux podcasts hébergés chez Ausha, et les podcasteurs qui restent libres de les utiliser ou non, peuvent toujours faire appel à des régies publicitaires tierces s’ils le souhaitent.

 

Comment fonctionnent les options de monétisation automatique et manuelle ?

Dès lors qu’un podcast atteint 5000 écoutes mensuelles, l’option de monétisation automatique est disponible. Après l’établissement d’un brief sur le podcast enregistré dans la marketplace, une équipe interne, experte en monétisation, va faire matcher les nouvelles campagnes publicitaires disponibles avec les podcasts pertinents. Du ciblage de podcast et de message publicitaire, à la répartition des revenus générés, en passant par le CPM, et l’évolution du message publicitaire, Maxime nous explique tout!

Réservée aux forfaits supérieurs, la programmation manuelle de campagnes publicitaires permet aux utilisateurs, qui reçoivent directement des demandes d’annonceurs ou qui pratiquent le host read (ou sponsoring), de programmer eux-mêmes une publicité au début du podcast. Ils peuvent sélectionner une période et/ou un maximum de nombre d’écoute sur lequel cette publicité sera diffusée.

“Dans ce cadre là, c’est un outil technique qui est mis à disposition des utilisateurs, et Ausha ne perçoit aucun revenu.”

 

Les marques et entreprises utilisent de plus en plus le podcast comme un outil publicitaire et de brand content: en quoi la labellisation de la plateforme Ausha par l’ACPM et Médiamétrie encourage -t’elle cette tendance ?

Labellisée par l’ACPM et Médiamétrie, la plateforme d’hébergement permet à ses utilisateurs de bénéficier d’une mesure d’audience certifiée. Maxime nous explique en quoi consiste cette labellisation et l’intérêt commun qu’elle représente pour les annonceurs et les podcasteurs. Aussi, le podcast est un outil formidable pour les marques et les entreprises de tous secteurs et de toutes tailles. Celles-ci s’emparent du format depuis plus de 2 ans maintenant, et cet engouement pour le podcast de marque qui ne cesse de s’amplifier, va se pérenniser:

“On n’est qu’au début, parce qu’on est encore dans une période d’évangélisation auprès des marques, mais pas uniquement, même auprès des auditeurs.”

 

Conclusion

Être hébergeur de podcast, c’est bien plus que stocker, gérer et distribuer les données d’un fichier audio. Lorsque l’on place l’intérêt et l’accompagnement du créateur au coeur de sa mission comme le fait Ausha, héberger un podcast, c’est aussi mettre tous les moyens possibles à la portée des utilisateurs pour propulser leur production et la monétiser. Les marques et les entreprises qui jouent un rôle essentiel dans cette monétisation, doivent pouvoir accès à une mesure d’audience certifiée. Le podcast de marque est aussi un outil efficace pour développer les marques et les entreprises, et, il a encore de très beaux jours devant lui!

 

Pour (ré)écouter l’interview:

  • Youtube

Pour découvrir les autres épisodes du podcast “Let’s go digital”:

Pour aller plus loin: