[Guide débutant] Les 5 étapes d’un audit SEO réussi

Voici un guide débutant pour audit SEO. Il contient le processus en 5 étapes qu’il faut entreprendre pour passer en revue toutes les caractéristiques d’un site web qui rentrent en compte dans sa performance en référencement naturel.  Cela permettra de mettre en exergue les faiblesses actuelles et d’y remédier pour l’améliorer !

Le SEO est une pratique particulière qui ne vous laisse pas indifférent, soit elle vous intrigue, soit elle vous rebute, mais ce qui est certain c’est qu’elle est un élément essentiel à toute entreprise souhaitant exercer sur le web. Sans prétention, je vais tenter de vous donner ici les éléments essentiels à la réalisation d’un audit SEO qui vous fera passer pour un pro en référencement naturel.

Il est recommandé d’en réaliser à chaque nouvelle campagne de référencement et dans tous les cas assez fréquemment : un rythme d’un par trimestre est conseillé. Lorsque vous êtes spécialisé dans le domaine, il est bien évidemment conseillé d’en faire un à chaque nouveau client pour obtenir un panorama de la situation et agir en conséquence.

 

Étape 1 : Les mots clés sont les maitres mots

 

1) Analyse des mots clés visés

 

Lorsque vous commencez un audit SEO il faut d’abord se pencher sur l’ensemble des mots clés visés en déterminant la qualité et la pertinence de chacun. On cherche ici à savoir si la stratégie actuelle est pertinente par rapport aux objectifs et à la situation.

Une erreur très répandue est de vouloir absolument cibler des mots clés très concurrentiels qui ne seront jamais atteints car hors de portée. C’est une perte d’énergie, de temps et de moyens.

Il faut plutôt se concentrer sur des mots clés longues traines, c’est-à-dire plus précis et plus longs, qui permettent de se différencier plus facilement et qui attirent des prospects dont l’intention d’achat est (la majorité du temps) nettement supérieure.

 

GIF "That's make sense" - Audit SEO

 

Mais comment déterminer si les mots clés que l’on choisit sont les bons ?

Il faut qu’ils répondent aux 4 critères suivants :

  • Accessible : Il faut choisir des mots clés pas trop concurrentiels, donc plutôt de longues traînes, surtout pour les sites récents et qui n’ont pas encore gagné la confiance de Google. Votre plus grand allié ici : le réalisme.
  • Pertinent : il faut bien évidemment que vos mots clés soient en accord avec ce que vous proposez.
  • Spécifique : il faut se concentrer sur une liste limitée qui performe bien, c’est-à-dire 10, 20, 100 maximum en fonction des moyens à disposition.
  • Mesurable : il faut pouvoir mesurer les résultats de vos mots clés principaux. Vous pouvez utiliser ici l’outil Pro Rank Tracker.

Vous devrez ensuite décider d’un délai approximatif qu’il vous faudra pour atteindre les mots clés ciblés et déterminer une date butoir. Cette estimation vous permettra de poser un repère pour suivre l’avancée de vos actions.

 

2) Analyser la concurrence

 

Vous devez analyser la concurrence pour valider les mots clés que vous avez choisi et découvrir s’il existe des opportunités auxquelles vous n’auriez pas pensé. Ce benchmark a pour but de voir ce qui marche pour s’en inspirer si nécessaire. Il faut réussir à trouver la balance entre des mots clés trop ambitieux qui épuiseront vos ressources et des mots clés trop prudents qui ne vous apporteront que très peu de trafic.

L’outil que je vous conseille est la barre d’outil Moz, qui fournit les éléments qui nous intéressent ici : l’autorité de la page (PA) et l’autorité du domaine (DA). Vous trouverez ces éléments dans la page de résultats Google en tapant vos mots clés. On cherche ici à savoir si les DA des sites concurrents sont hors de portée ou pas. Par exemple un DA inférieur à 40 peut être envisagé, s’il est supérieur vous devriez miser sur autre chose.

 

Illustration outil MOZ - Audit SEO

Illustration de la barre d’outil MOZ

 

Cette analyse permet d’écarter en peu de temps une première salve de mots clés.

 

3) Rechercher des opportunités

 

Pour trouver des opportunités de mots clés facilement, utilisez les outils Google à disposition.

La Search Console de Google.

Le chemin à emprunter : Trafic de recherche > Analyse de la recherche > Sélectionner Impressions et Position > Trier la position de la moins élevée à la plus élevée

Les résultats qui apparaissent représentent les opportunités faciles à atteindre. En effet, vous générez des impressions sur ces mots clés alors que vous êtes classés très loin, alors si vous optimisez votre contenu dessus vous risquez d’obtenir de très bons résultats.

Le Planificateur de mots clés Google

Si vous n’êtes classé sur aucun mot clé, utilisez le pour trouver les opportunités qui pourraient vous intéresser.

Le chemin à emprunter : Rechercher des nouveaux mots clés et obtenir des données de volume de recherche > Saisir l’URL de vos concurrents dans « Page de destination » > Obtenir des idées > Trier le volume de recherche du plus petit au plus élevé

En effet, il est préférable de s’attaquer aux mots clés les plus atteignables dans un premier temps pour ensuite travailler sur les plus difficiles.

 

Étape 2 : L’audit technique, le nerf de la guerre

 

Passons à la deuxième étape de ce guide débutant pour audit SEO. Tout bon audit comporte une partie technique qui est la partie la plus complexe et qui mérite d’y consacrer un temps conséquent. Il y a plusieurs grands sujets auxquels il faut s’atteler pour optimiser la performance d’un site en identifiant les éléments impactant négativement la navigation des visiteurs potentiels.

 

1) Le temps de chargement

 

Le facteur le plus important est la vitesse de chargement de vos pages, qui impacte directement la navigation des internautes. Un temps de chargement de plus de 3 secondes est mauvais et vous fera perdre beaucoup de trafic. L’idéal est en dessous de 1 seconde, même si ce cap est difficile à atteindre.

 

People waiting - Audit SEO

 

Vous pouvez utiliser ces deux outils pour votre analyse : Pingdom et Google’s website speed tool.

 

2) Mobile friendly

 

Illustration mobile friendly

 

On le sait tous aujourd’hui, le mobile prend une place de plus en plus importante dans nos vies et notre consommation, et Google n’en est pas indifférent. C’est un critère déterminant pour votre performance SEO et si l’analyse n’est pas convaincante vous devez y remédier en faisant appel à une personne compétente.

L’outil : Google’s mobile friendly check.

 

3) La cannibalisation de mots clés

 

Il s’agit ici d’identifier les pages qui se battent pour le même mot clé et qui sont donc en concurrence directe. Vous devez faire en sorte de simplifier le travail pour Google et de mettre en avant vos contenus stratégiques et ainsi désoptimiser les contenus moins stratégiques. En effet le moteur de recherche veut de la qualité, de l’unique, du bien pensé et du relativement long. Les contenus courts et médiocres amèneront l’algorithme Panda a interpréter vos actions comme de la manipulation de mots clés et vous êtes susceptible de subir une prise de Kung Fu mémorable.

 

Sanction Algorithme Panda

 

Les cas les plus connus sont la page d’accueil qui concurrence une de vos pages internes ou un blog avec des articles fréquents sur un même sujet, mais il peut y en avoir d’autres. Pour mener à bien cette analyse vous pouvez utiliser Screaming Frog SEO Spider en saisissant l’url de votre site et analysant les titres de pages contenant des mots clés similaires.

 

4) Les redirections 

 

Vous devez vous concentrer sur les 4 types de redirections qui sont pénalisantes pour votre SEO et qu’il faut modifier.

Les redirections 302 :

Ce sont des redirections temporaires qui vous font perdre votre autorité. Changez-les en redirections 301. Utilisez Screaming Frog SEO Spider pour les identifier : Saisir URL > Response Codes > Filtrer : Redirection 302 > Export.

 

Explication redirection 302 - Audit SEO

Différence entre Redirection 301 et 302

Les redirections 301 en chaîne :

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Et bien non. Faites simple pour garder votre autorité. Il faut rediriger directement chaque page de la chaîne vers la page de destination finale. Utilisez ici aussi Screaming Frog SEO Spider : Configuration > Spider > Advanced : Always Follow Redirects > Saisir URL > Reports : Redirect Chains.

 

Chaine de redirections 301

Chaine de redirections 301

L’oubli de redirection 301 de la version « non www » vers la version « www » :

Elle résulte en deux sites dupliqués et vous fait également perdre de l’autorité. Vérifiez-la avec Redirect Checker.

L’oubli de redirection 301 de la version « non sécurisé » (http) vers la version « sécurisé » (https) :

Pour vérifier ce point, enlevez simplement le s de votre URL sécurisé et appuyer sur Entrer, la redirection devrait se faire automatiquement. Si non, vous devez la mettre en place.

 

5) L’indexation

 

Votre site doit être bien référencé, donc dans son intégralité, si vous souhaitez avoir la possibilité d’obtenir du trafic organique.

L’élément principal à analyser est le fichier robots.txt qui sert à guider les robots des moteurs de recherche mais qui peut comporter des erreurs fatales. Il faut bien vérifier que ce fichier est propre et que l’indexation du site par les moteurs de recherche est bien autorisée. Il faut principalement faire attention à la commande « Disallow: / » qui dit aux robots de ne pas indexer le site ou une partie.

 

Image Fichier Robots.txt - Audit SEO

 

Il faut également posséder une sitemap car cela aide à l’indexation. Sous WordPress, Yoast la crée automatiquement. Si le site n’est pas sous WordPress, il faut alors le créer par soi-même et il existe des tutoriels pour cela.

 

6) Le duplicate content

 

L’algorithme Panda de Google lutte contre les contenus dupliqués et votre indexation peut réellement être pénalisé si vous ne faites pas attention à ce critère.

Les sites e-commerce sont les plus touchés à cause des fiches de produits similaires, qu’ils dupliquent tout simplement. La meilleure alternative reste de consolider les variations des mêmes produits sur une même fiche et de rédiger ensuite des contenus uniques pour chaque page. Vous pouvez trouver des conseils à ce sujet dans cet article : e-commerce : guide pratique du seo-friendly.

Dans tous les cas, il faut éviter à tout prix les contenus de ce type. Pour trouver les pages qui contiennent du contenu dupliqué ou très similaire, vous pouvez utiliser Siteliner.

 

7) Les erreur 404 avec jus de référencement

 

Erreur 404

 

Toutes les erreurs 404 ne sont pas néfastes, elles permettent à Google de désindexer les pages concernées et donc de ne pas les laisser accessibles par les internautes.

Les erreurs 404 néfastes pour le référencement sont celles possédant des backlinks. Elle diminue le DA du site. Pour conserver cette autorité, il faut les rediriger vers des pages de même thème, ou au pire des cas vers la page d’accueil.

Vous pouvez utiliser Google Search Console pour identifier ces erreurs : Exploration > Erreurs d’exploration > Not Found.

 

8) L’architecture du site

 

Beaucoup de sites internet sont construits en ne réfléchissant qu’à ce que les futurs consommateurs veulent y voir et en ne pensant pas le référencement en amont. Il faut bien entendu optimiser le site pour les utilisateurs mais ne surtout pas négliger les moteurs de recherche. Il faut réussir à trouver un équilibre et satisfaire les deux, pour offrir aux uns comme aux autres une navigation optimale.

 

9) La structure des URLs

 

Les URLs sont importants pour optimiser les résultats de référencement mais il faut être très prudents lorsqu’on se demande si l’on souhaite modifier leur structure.

En effet, lorsque l’URL d’origine est bien référencée il faut effectuer une redirection 301 pour conserver l’autorité sur le nouvel URL, mais cette redirection peut parfois ne pas la transférer et le référencement sera alors affecté pendant une période indéterminée.

Avoir des URLs optimisés pour le référencement est sans aucun doute un atout de taille sur le long terme mais il faut accepter de sacrifier un peu de trafic organique au début. Si vous ne souhaitez faire aucun sacrifice, alors ne les modifiez pas. Mais dans le cas de pages ou de sites qui ne sont pas bien référencées, il ne faut pas hésiter à revoir leur formulation pour optimiser le positionnement.

 

10) Les URLs suroptimisés

 

Les URLs sur-optimisés sont les URLs qui utilisent le bourrage de mots clés pour tenter de duper Google. Ce dernier les voit d’un très mauvais œil et au lieu d’améliorer le référencement du site, ils pourront le pénaliser fortement. Il se peut que ce bourrage de mots clés apparent ne soit pas voulu et il faut alors repenser l’arborescence pour simplifier le parcours.

 

GIF Simplifier

 

Un exemple d’URL suroptimisé : http://www.pantalons.fr/pantalons/pantalons-carreaux

Après modification, il devrait ressembler à cela : http://www.pantalons.fr/pantalons-carreaux

 

11) Les liens internes

 

Le maillage interne du site internet doit être pertinent et ne pas perturber les moteurs de recherche. Les textes d’ancre des liens doivent comporter des mots clés exacts, c’est quelque chose de logique et qui paraît aller de soi mais beaucoup de sites le font mal et en sont pénalisés.

« Le texte d’ancre est le mot ou texte visible par l’internaute et qui sert de support à un lien hypertexte. »

Identifier ce type de problèmes est un processus fastidieux et très chronophage dans un audit, c’est pourquoi le mieux est de respecter les règles d’optimisation dès la construction du maillage interne et inclure des mots clés exactes ou partiels dans la quasi-totalité des liens.

 

Étape 3 : Analyse des pages, entre qualité et optimisation

 

« Google ne classe pas des sites…il classe des pages. »

La 3ème étape de ce guide débutant pour audit SEO est l’analyse des pages. Ici, deux éléments rentrent en compte : la qualité du contenu et l’optimisation de la page. Ils ne fonctionnent pas l’un sans l’autre et obtenir un bon référencement nécessite de travailler sur les deux conjointement.

 

1) La qualité du contenu : la partie visible de l’iceberg

 

C’est la partie la plus longue car la plus importante. Il faut déterminer si votre stratégie de contenu fonctionne ou non en analysant vos landing pages et toutes les pages de votre site, d’où l’importance de la définir en amont pour garder une cohérence globale et avoir un cap à tenir. Il est primordial d’avoir un ou plusieurs avis extérieurs qui sont plus susceptibles d’être plus objectifs que celui du/des créateurs.

 

GIF regarder à la loupe

 

Le contenu doit être optimisé pour vos lecteurs et pour Google. Il doit être :

  • unique et original
  • utile et informatif pour vos clients idéals
  • meilleur que celui de vos concurrents
  • engageant  (« vous » et « votre » à utiliser)
  • précis et correct (ne comportant pas d’erreur ou d’invention)
  • assez long
  • sans fautes (de grammaire ou d’orthographe)
  • sans liens cassés
  • sans trop de publicités
  • les commentaires doivent être modérés pour ne pas contenir de spam ou de trolls avec des liens vers des sites douteux

 

2) L’optimisation des pages

 

Pour analyser chaque page, il faut effectuer les vérifications suivantes :

  • le mot clé visé pour la page est présent et en une seule fois dans la balise title
  • le mot clé est présent une fois dans la META description
  • le mot clé est présent dans le premier paragraphe du contenu
  • le mot clé est présent dans l’URL, qui est courte et optimisée pour le référencement
  • le mot clé doit être présent dans la balise ALT de la première image
  • le mot clé est présent dans la dernière phrase du contenu
  • le mot clé exact est présent dans les textes d’ancres des liens internes

 

Étape 4 : Analyse de l’expérience utilisateur, des indicateurs clés

 

On cherche à savoir si les visiteurs sont satisfaits de leur navigation et s’ils intéragissent bien avec le contenu et le site en général. Ici, Google Analytics est votre meilleur ami car il fournit les données qui nous intéressent.

 

Google Analytics

 

1) Le taux de rebond

 

C’est le taux de visiteurs qui repartent après être arrivés sur un site internet. Il dépend énormément du type de site (il sera très important pour un site d’images fun mais beaucoup moins pour un blog informatif sur un sujet qui intéresse). Il faut tout de même essayer de garder un taux de rebond en dessous de 70%. Cet élément permet de voir si le visiteur est bien quand il atterrit chez vous.

 

2) Le temps moyen passé sur le site

 

Plus les visiteurs restent, plus vous avez de chance de les convertir. Cet élément dépend également du type de site concerné et de son domaine, du contenu et de sa qualité, s’il est marchand ou pas et la largeur de l’offre. Il est cependant un indicateur primordial pour savoir si les visiteurs se sentent bien sur le site et si la navigation est agréable. Il faut vraiment chercher à éduquer et installer la confiance, pour ensuite convertir.

 

3) Objectifs atteints

 

Il faut penser sa stratégie de référencement naturel dans le but de convertir in fine, quelle que soit la mesure utilisée (client, prospect, abonné à la newsletter, follow, …). Un site internet est développé pour avoir des résultats et il faut donc les définir et les suivre pour avancer petit à petit et faire évoluer la stratégie. Le SEO sert à rendre le site visible sur internet, mais si la conversion n’est pas réalisée à la fin cela n’a pas d’intérêt et il faut donc penser ventes.

 

4) Pages de sortie

 

Analyser les pages à partir desquelles partent vos visiteurs est très important pour comprendre s’il y a des soucis et comprendre leurs comportements. Une page avec un très gros taux de sortie n’est pas forcément un signe alarmant, il se peut tout simplement que les visiteurs aient trouvé ce qu’ils cherchaient et donc poursuivent leur navigation ailleurs. Mais il est aussi probable que ce soit l’inverse et que le visiteur n’ait pas trouvé ce qu’il cherchait par manque d’information pertinente, de clarté ou de facilité dans la navigation.

Google Analytics permet d’analyser ces données. Il faut bien se concentrer sur le taux de sorties en pourcentage et non le nombre de sorties, car le second ne prend pas en compte le trafic total et n’est donc pas pertinent. Les pages avec un taux de sortie supérieur à 70% méritent une attention particulière.

 

5) Visiteurs récurrents

 

Les visiteurs qui reviennent est un très bon indicateur pour voir si le contenu que vous proposez offre une réelle valeur ajoutée à vos utilisateurs et les pousse à revenir. Si ce n’est pas un problème de contenu, cela peut venir de soucis techniques mais si vous en êtes à cette étape, c’est que cela doit être vérifié.

 

Étape 5 : Le profil de liens, comprendre et optimiser sa réputation

 

La 5ème et dernière étape de ce guide débutant pour audit SEO concerne votre profil de liens. Les liens entrants ou backlinks qui pointent vers votre site est un indicateur très important pour votre référencement parce qu’il permet de vous offrir une légitimité auprès des moteurs de recherche et de garantir la fiabilité de votre contenu. C’est pourquoi il est primordial d’en analyser les différents aspects.

 

1) La pertinence et l’autorité

 

Vérifier la pertinence et l’autorité de tous vos liens entrants est un travail de titan et il serait inimaginable de le faire manuellement. Pour obtenir une image globale du profil de liens il vous faudra utiliser Ahrefs (pour l’export) et Majestic (pour l’analyse).

Vous pouvez alors identifier si des liens entrants proviennent de sites qui n’ont rien à voir avec votre domaine et qui ne sont alors pas pertinents. Faire supprimer des liens non pertinents nécessitent d’en faire la demande et il est utile d’en avoir une liste dans le cas où vous obtenez une pénalité de Google.

 

2) La diversité

 

Le plus important à cette étape est de penser à rendre votre profil de liens le plus naturel possible pour les algorithmes. Sans entrer dans le détail de tous les types de liens existants, il faut juste faire en sorte de les diversifier au maximum (annuaires, sites de niche, forums, commentaires de blogs, etc…).

 

3) Le ciblage

 

Il s’agit ici de la destination des backlinks que vous avez obtenu, dirigent-ils vers la page d’accueil ou vers une page précise sur votre site ? Pour une stratégie SEO basée sur le contenu, il serait plus normal que la majorité de ces liens pointent vers des pages précises, mais en règle générale et pour construire une autorité homogène sur le site, il faut tenter d’avoir des liens sur l’ensemble des pages.

 

4) Diversification des textes d’ancre

 

La bonne pratique est d’avoir un pourcentage de textes d’ancre contenant un nom de marque supérieur à celui des textes d’ancre contenant un mot clé exact, mais le must est d’en avoir une grande majorité. Il faut chercher à obtenir le plus possible de liens entrants provenant de domaines uniques différents (mais toujours pertinents), car Google voit cela comme un signe de légitimité.

 

5) La vitesse de propagation

 

La vitesse de propagation des liens doit être la plus constante possible et ne pas comporter de grosses irrégularités pour ne pas être louche. Une augmentation très rapide peut signifier des liens entrants frauduleux, mais une diminution brusque également. En effet, les liens provenant de faux sites sont susceptibles d’être supprimés alors que ceux provenant de vrais sites le sont très rarement.

 

En conclusion…

 

Le référencement de votre site internet doit faire partie intégrante de votre stratégie si vous souhaitez performer sur internet. Il faut bien garder en tête que c’est tout simplement un canal marketing pour développer son activité. Améliorer vos performances SEO pour obtenir du trafic organique peut être un processus long et fastidieux mais les retombées en valent la peine et seront plus que bénéfiques sur le long terme si vous menez cette bataille intelligemment.

Avec ce guide débutant pour audit SEO, vous avez maintenant tous les éléments essentiels à la réalisation d’un audit efficace. Ces 5 étapes vous permettront d’analyser la situation et d’identifier les points sur lesquels vous devez travailler pour obtenir des améliorations. Maintenant à vous de jouer..! 

 

GIF à ton tour

 

Sources :

 

https://www.tophebergeur.com/tutoriels/seo/guide-debutant-seo/

https://www.webmarketing-conseil.fr/audit-positionnement-et-outils-statistiques-pour-optimiser-le-referencement-dun-site-internet/

http://www.laurentbourrelly.com/guide/

https://www.drujokweb.fr/blog/audit-seo/

http://www.decoeur.be/ameliorer-referencement-google/

https://www.seomix.fr/comment-apprendre-le-referencement/

https://www.journalducm.com/2017/02/24/21-astuces-seo-optimisation-site-internet-15036/

Par |2018-02-19T20:32:33+02:00lundi, 19 février, 2018|Catégories : Search Marketing, SEO|

À propos de l'auteur :

Passionné par le #digital, l'#innovation, et les #startups. Étudiant #MBAMCI promotion 2018 #mêmepaspeur

Un commentaire

  1. Waoo 15 novembre 2018 à 16 h 48 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Il est instructif et intéressant; et il a englobé tout. Juste un petit ajout, en suivant la structure du sitemap demandée par Google, nous pouvons identifier facilement les erreurs et traiter les pages concernées. Pour cela, nous pouvons utiliser l’outil gratuit de Google : Google Search Console. En effet, il est très utile lors de l’audit de référencent naturel.
    Meilleures salutations,

Les commentaires sont fermés.

kayseri escort aydın escort denizli escort çanakkale escort bursa escort