Comment  Google Tag Manager a bousculé votre vie de webmarketer?

Vous utilisiez depuis toujours google analytics ou autres petites merveilles du web analytics. Pages vues, taux de rebond , entonnoirs de conversion n’avaient plus aucun secret pour vous. Au bureau ou à l’agence, vous faisiez figure de rock star en parlant d’UTM et de tags analytics. 

Les challenges du tag management

Google tag manager challenge

Et puis un jour , une couche supérieure s’est installée. Elle a fait de vous le petit Poucet du web analytics :  Google Tag Manager.

Tel Guizmo à qui on aurait donné à manger après minuit, vous réalisez alors que le volume de codes sous-jacent sur votre site (webanalytics, remarketing, fonctionnel) se multiplie des que vous optimisez votre stratégie digitale. Vous êtes obligé de solliciter continuellement votre développeur pour qu’il insère des codes de suivis . Vous sentez bien que votre site s’alourdit et que sa performance s’en fait ressentir.

C’est à ce moment la que l’éclatante vérité vous saute à l’esprit !  Vous allez devoir faire un appel à un système de tag management tel que Google tag Manager .

 

Qu’est-ce que Google Tag Manager ( ou GTM)?

Google Tag Manager fait  parti de ces systèmes de gestion de tags qui permettent d’optimiser l’organisation des balises  que vous positionnez sur votre site web ou sur votre appli mobile. Il vous donne accès à un back-office dédié où vous pouvez retrouver et paramétrer l’ensemble de vos balises .

Comme de nombreux outils édités par Google, il est entièrement gratuit et est accompagné de tutoriels pour une prise en main autonome et rapide.

Avant je multipliais l’insertion de balises, mais ça c’était avant …

A ce moment de la lecture vous vous dites surement  » Ok super mais comment ça marche? »

Avant, lorsque vous deviez modifié un élément au sein de votre plan de taggage, vous vous retrouviez à soudoyer  votre développeur afin qu’il modifie page par page l’encodage de votre site.

Résultat : même avec la meilleure volonté, au mieux vous faisiez face à un décalage du tracking, au pire certains éléments passaient complètement à la trappe faute de temps et de réactivité.

Mesurer le ROI

ROI du Google Tag manager

Aujourd’hui, Google Tag Manager vous propose de regrouper l’ensemble de vos balises dans un conteneur unique. Le code GTM est alors intégré une première fois sur le site  et ne nécessite pas une nouvelle intervention à chaque campagne.

Une fois cette manipulation effectuée , vous pouvez gérer vos balises vous-même directement depuis la plateforme Google Tag Manager. Quelle que soit la fonction de vos balises, celles utilisées dans Google Tag Manager transfèrent des données de votre site vers l’outil. Plutôt que d’insérer le code de chaque balise à la main à différents endroits de votre site, vous utilisez une interface unique.

 

 

Le conteneur repose sur 3 éléments :

Comment implémenter Google Tag Manager

Implémentation Google Tag Manager

  • La balise ( code de suivi ) qui va répertorier les données
  • La macro qui définit la valeur qui doit être associée à la balise ( url, navigateur etc…)
  • La règle qui va indiquer ce qui va déterminer le déclenchement de l’ensemble des éléments suite à une interaction sur une page, au chargement d’un élément etc…

Différents types de codes sont paramétrables depuis l’outil, il ne vous reste plus qu’à déterminer les pages de votre site sur lesquelles les implémenter . Vous devenez alors le « seul maitre à bord » , libre à vous de déterminer  ce que vous souhaitez suivre ( ex: consultation d’une page, clic sur une bannière etc… ) , et le déclencheur ( ex: +5 s de visionnage d’une vidéo, retour + 2 fois sur une même page etc…).

Google Tag Manager, du web analytics : oui mais pas que

Depuis Google Tag Management, vous pouvez bien sûr paramétrer vos balises google analytics mais bien plus encore: adwords, adsense, double click ou même Linkedin. Vous disposez d’une bibliothèque d’API très fournie et mise à jour régulièrement.

Au delà d’un simple recueil de données, Google Tag Manager peut alors vous permettre d’automatiser différentes actions sur votre site:

  • Paramétrer une campagne de remarketing pour des internautes ayant consulté des pages spécifiques
  • Gérer l’ouverture d’une pop-in à des moments-clés du parcours de navigation
  • Tracker les conversions depuis Linkedin
Les API disponibles sur Google tag manager

API disponibles dans Google Tag manager

Ces petits plus qui feront que vous ne pourrez plus vous en passer :

  • La console de débugage ( pour repérer les erreurs javascript)
  • Le système de versionning ( pour vous permettre de revenir en arrière en cas d’erreur)
  • L’adaptation aux SDK pour les applis mobiles

Avec l’explosion des possibilités que nous offres la gestion des tags, Google Tag Manager est un incontournable pour le quotidien du webmarketeur.

Sources :

Site Officiel

Formation analytics