FoodTech : les Millenials révolutionnent l’alimentation

Les Millenials sont les consommateurs d’aujourd’hui…et de demain. 200 millions de posts au sujet de la Food sur Instagram, 1,5 milliard de requêtes sur Youtube…Qui sont ces passionnés de Food, quelles sont leurs habitudes de consommation ? Comment leurs pratiques vont-elles révolutionner le monde alimentaire et la restauration, et amplifier le phénomène FoodTech?

Les Millenials fans de (good)food !

 

Appelés « génération Y », les Millenials sont nés entre les années 1980 et le milieu des années 90 ; ils pèseront, en France, la moitié de la population active en 2020.

Leur relation avec l’alimentation n’est pas seulement une affaire de démonstration sur les réseaux sociaux – une personne sur deux de cette génération postent des photos de plats- mais une histoire d’amour qui est bien différente de celle qu’entretiennent leurs aînés. Et cela impacte toute l’économie de la « Food ».

Les Millenials partagent des valeurs communes autour de la santé, de l’éthique, de la communauté, de l’individualisme et de l’expérience, mises en scène avec style et personnalité – comme la vague de la tendance Unicorn Food le prouve.

Locavore, Bio, Durable, Equitable, Fait maison, Artisanal, « Sans » gluten, « Sans » colorants etc…autant de buzzwords qui suscitent l’intérêt des Millenials et symbolisent une génération en quête de simplicité, de transparence, d’empathie et de compassion…une génération qui prône les valeurs communautaires, de solidarité et de cohésion sociale, tout en exprimant fièrement son individualité et son souhait de « customisation » – y compris en ce qui concerne ses choix alimentaires – afin de satisfaire ses besoins toujours changeants.

Cette passion pour la Food s’est transformée en un véritable mouvement – « You are what you eat » – qui permet à chacun d’affirmer aux yeux des autres son identité.

Ils consomment plus de snacks, ne prennent pas d’entrée, mangent moins de fromages et de desserts. Le repas se structure autour d’un plat unique.  Autre tendance : le bio explose auprès de cette cible , plus touchée par la vague du naturellement sain car ultra informée sur le food bashing. » Diane Fleutiaux – Strategic Business Unit Director – Kantar Worldpanel.

Les aliments sucrés et petits plaisirs remportent aussi l’adhésion des millenials qui s’accordent des pauses snacking en dehors des repas, ce qui porte à 3,8 leur prises de repas par jour…

Une évolution des habitudes alimentaires pour le meilleur ou pour le pire ?

Les Millenials et le snacking

Infographie Kantar TNS

En termes de tendances, c’est très positif  : on mangera mieux demain car les millenials sont nés pendant la crise environnementale et ils sont donc sensibles à ces enjeux ; » Kevin Camphuis – Cofondateur de Shake Up Factory.

Les Millenials, FoodTech addicts

Fans de nouvelles technologies, ils sur-utilisent le numérique : 59% utilisent leur smartphone dans la cuisine pour réaliser des recettes, la moitié d’entre eux souhaite utiliser une imprimante 3D alimentaire dans l’avenir, et leur engouement pour les applications alimentaires ne cesse d’augmenter.

 

Millenials mode d'emploi

Infographie Kantar TNS

 

Les Quatre grandes habitudes des Millenials

Dans son rapport sur la Future Foodtech, L’Innovore épingle 4 tendances clé qui boostent l’économie digitale de l’Alimentaire :

 E-nutrition

Les Millenials veulent manger sain : des applications se sont développées autour d’algorythmes savants pour déterminer les besoins en vitamines, protéines en fonction des individus, ou pour contrôler l’apport en calories, selon leurs données physiologiques et comportementales – déclarées par l ‘utilisateur ; en fonction des résultats, les utilisateurs peuvent recevoir des produits adaptés : la Data au service de l’hygiène de vie. Au sein de la génération Y, 4 personnes sur 10 utilisent ces applications.

 Delivery

La livraison de plats à domicile a été portée par les Millenials : 61% déclarent se faire livrer régulièrement ou de temps en temps.

Les applications destinées à commander de la nourriture sur son smartphone sont légion – elles proposent soit :

  • un restaurant comme la Fourchette
  • des plats préparés par l’opérateur lui-même (plateforme en full-stack). Blue Apron aux US fut le pionnier en la matière, suivi en France par Frichti, Nestor, Foodchéri…Autant de propositions alléchantes qui séduisent de plus en plus tous les consommateurs en quête de praticité, rapidité et cuisine saine.

 Locavorisme

Les Millenials sont séduits par la consommation de produits locaux, produits dans la région et dans le respect de l’environnement. Les applications destinées à trouver via son smartphone des acteurs de l’économie locale se développent : La Ruche qui dit OuiMooveat

Elles mettent en relation des producteurs locaux et des consommateurs soucieux d’acheter des produits qui respectent l’écologie, souvent certifiés Bio et permettant à l’économie locale de rayonner.

 Food porn

58% des millenials ont posté sur les réseaux sociaux des photos de plats qu’ils ont consommés, à l’aide d’applications qui permettent de les photographier et les partager. Elles sont conçues avec des filtres ou encore templates destinés à embellir les aliments. Les fonctionnalités permettent de partager les photos sur les réseaux sociaux des utilisateurs.

Millenials et Foodporn

 

Les Millenials fans de restauration…d’un certain type

 

Amateurs de snacking, les 18-35 ans affectionnent particulièrement les repas sur le pouce, le midi comme le soir (Source Etude Food Service Vision ). Cela représente 29% de leurs usages hors-domicile, pour une dépense moyenne de 43 € par mois.

Hyper-connectés, ils pratiquent davantage le digital dans le domaine alimentaire que les générations précédentes. Ils choisissent des restaurants rapides en consultant internet pour 72% d’entre eux. 57% sont sensibles à l’e-réputation de l’établissement qui influe sur leur choix.

Les Millenials sont en quête d’authenticité mais aussi de fun, de plaisirs gourmands mais sains, accessibles à moindre prix mais fabriqués à proximité et respectant l’écologie.

La restauration assise n’est pas pour autant délaissée par la génération Y , qui dépense 72 € par mois dans ces établissements en France, alors qu’elle enregistre une désaffection croissante aux Etats-Unis ; le casual dining, le fast casual – à l’image des enseignes Chipotle et Shake Shack (How we connect with fans) – y remportent un gros succès auprès des 18-35 ans, qui y voient une solution rapide, saine et « transparente » : cette restauration communique en effet beaucoup plus sur la provenance des aliments, une attente clé pour cette génération (53% préfèrent que les produits soient locaux).

Au restaurant, les Millenials postent des photos de plats, des avis…40% utilisent les technologies pendant leur repas.

Voici les réponses des 18-34 ans interrogés sur leurs usages et leurs souhaits ; en bleu, les actions effectuées au cours du dernier mois, en violet les actions qu’ils auraient effectuées s’ils en avaient eu la possibilité (disponibilité ou connaissance de la technologie).

Millenials et nouvelles techno

Sondage réalisé par l’Association Nationale des Restaurants

Les attentes des Millenials en termes de technologies pour la restauration sont fortes, et révèlent un besoin de commodité, auquel internet et les applications peuvent répondre.

Dans un proche avenir, les technologies sur table (pour passer commande, jouer ou payer l’addition), le paiement par mobile (déjà présent aux US et en Asie) et, pourquoi pas, les robots volants intégreront progressivement les restaurants soucieux d’attirer une clientèle connectée en quête de nouvelles expériences.

Les opportunités sont bien là. Les Etats-Unis sont plus avancés aujourd’hui sur la Food Tech car l’alimentation y est plus fonctionnelle qu’en Europe…mais la France est en train de prendre conscience de ses atouts : un leadership mondial dans l’agroalimentaire et la distribution, et surtout un savoir-faire en matière alimentaire. Kevin Camphuis

Boostée par cette génération, la Food Tech, qui regroupe les acteurs dans les nouvelles technologies de la fourche à la fourchette, a de beaux jours devant elle.

Sources :

FoodServiceVision

Kantar TNS

L’Innovore

Spoonuniversity.com

Restoconnection

Par | 2017-08-31T11:33:00+00:00 jeudi, 31 août, 2017|Catégories : E-commerce, Entrepreunariat & Startups|Mots-clés : , , |

À propos de l'auteur :

Spécialiste marketing en restauration commerciale, expérience dans groupes internationaux Compass et SSP Food Travel Experts
Dirigeant & Founder ADN Value, société de conseil en marketing dans la restauration – création de concepts, positionnement de marques, veille internationale, réponse aux appels d’offre –
Prépare le MBA Marketing du Commerce sur Internet à l’Institut Léonard de Vinci – passionnée par #digital #retail #travel #food and #restaurants, #foodtech #startup