Search – évolution et reconnaissance vocale

L’évolution du search et la reconnaissance vocale

Le search vocal

Il y a une vingtaine d’années, le meilleur logiciel permettant une reconnaissance vocale se trompait sur quasiment un mot sur deux (43 %). Aujourd’hui, grâce aux avancées de la technologie, la reconnaissance vocale a un taux d’erreur par mot proche de 6 %. Le niveau de compréhension de la parole est donc proche de celui d’un humain. Imaginez comment le search peut être utilisé pour communiquer avec internet.

Toutes ces avancées permettent d’améliorer les chatbots, intelligences artificielles et assistants vocaux. Demain, ces solutions permettront de proposer des produits capables d’accompagner leurs utilisateurs dans leurs différentes activités quotidiennes.

Qui n’a jamais utilisé sa voix sur son téléphone en prononçant les mots « OK Google… » ou « Dis Siri… » ? Avec : Google now pour Google, Siri pour Apple, Cortana pour Windows et Echo pour Amazon ? La recherche vocale est de plus en plus utilisée.
Comscore prévoit que d’ici 2020 : 50 % des recherches effectuées le seront par la voix. Cette explosion de la recherche vocale est sans doute l’un des plus grands bouleversements qu’ait connu le monde du search.

C’est comme avoir l’ordinateur de Star Trek qui obéit à notre voix !

 

Passer d’un mot-clé à la conversation

Dorénavant les internautes ne ciblent plus des mots clés pour leur recherche. Ils utilisent un langage naturel en posant des questions précises auxquelles ils attendent des réponses claires :

–« OK Google… peux-tu me trouver la pizzeria italienne la plus proche ? »,

–« OK Google… peux-tu me trouver des baskets pour homme à moins de 100 € ? ».

Google a indiqué en mai 2016, que 20% des recherches sur Android et sur son application mobile se font sous la forme de requêtes utilisant la voix. Ce ne sont pas encore les 50% annoncés par Comscore, mais c’est un chiffre suffisamment important pour être pris en compte par les marketeurs.

Pourquoi utilise-t-on la recherche vocale ?

utilité de la recherche vocale - search

Des recherches de plus en plus humaines

En plus de la contextualisation de la recherche qui se complexifie,  les requêtes parlées sont de plus en plus humaines. En effet, les questions posées à l’assistant vocal sont pratiquement identiques à celles qui pourraient être posées à un être humain. Celles-ci comprennent : un sujet, un verbe et généralement un complément.

Les recherches vocales comportent plus de mots que les recherches textuelles

mots-recherche-vocale-textuelle - search

L’utilisateur a donc tendance à formuler des questions complètes commençant par les mots : « qui », « quoi », « où », « comment », « pourquoi » et « quand ».

Les questions formulées sont plus susceptibles d’être des recherches vocales

croissance-des-questions-formulees

Conséquences pour les entreprises

Dorénavant, les assistants virtuels n’agissent plus en fonction de simples commandes vocales. Ils intègrent également les intentions et comportements des utilisateurs et les aident pour passer de l’intention à l’action.

Grâce à cela, les annonceurs peuvent identifier très précisément à quel niveau du parcours d’achat se trouve le consommateur. Par exemple, si le consommateur demande : « quelle est la différence entre une paire de chaussures Running et une paire de chaussures de salle de sport ? », c’est très certainement que celui-ci est en prospection. Par contre, s’il demande : « où puis-je acheter des Nike de Running ? », c’est que celui-ci est prêt à passer à l’action.

La formulation des questions détermine le degré d’intention de l’utilisateur

degre-dintention

Pour les entreprises, cette mutation mène vers une relation consommateur-marque plus fine. Le fait de ne plus taper deux mots derrière un écran d’ordinateur, mais dénoncer des requêtes à 5–7 mots dans des situations très contextualisées font que ces requêtes ont des besoins encore plus immédiats et pertinents qu’auparavant. Cela implique que les marketeurs doivent identifier des mots-clés génériques et concurrentiels, ainsi que des expressions spécifiques (les mots-clés de longue traîne) pour balayer largement les requêtes des internautes.

La réponse donnée par le moteur de recherche doit également être pensée en fonction de l’heure de la journée et le lieu (géolocalisation) où la requête est effectuée.

Enfin, le contenu des sites Internet ne devra plus être pensé de la même manière. Dorénavant, il faut créer un contenu de qualité en rédigeant des phrases pouvant être utilisées lors de recherches vocales par les internautes. Par exemple, nous pourrions trouver sur une page d’un site Internet vendant des baskets de Running la question suivante : « quelle est la meilleure basket de Running en ce moment ? ». Cela nécessite donc de réfléchir en amont aux formulations des requêtes vocales que peuvent utiliser les internautes. Il faut commencer à anticiper cette évolution SEO qui est en marche…

Sources :

Par |2016-12-16T09:39:42+02:00lundi, 5 décembre, 2016|Catégories : E-commerce|Mots-clés : , , |

À propos de l'auteur :

#mbamci interested in #startup #marketing #digital #innovation #IoT #food #mer linkedin: http://bit.ly/thomasBcyLink
kayseri escort aydın escort denizli escort çanakkale escort bursa escort