Pour que nos enfants ne soient pas des consommateurs mais des acteurs du digital

Nous ne savons pas à quoi va ressembler le monde de demain, mais ce dont nous sommes certains c’est que l’avenir ne se fera pas sans l’introduction du numérique à tous les niveaux. Se pose la question de la formation : comment adapter les futures générations à un monde confronté aux grands défis de la révolution technologique ? Quelle éducation pour nos enfants dans un monde numérique ?

Nous vivons dans un monde en pleine mutation. En 30 ans, l’humanité est passée de l’utilisation du minitel comme support de communication au chatbot. Notre monde bouge à une vitesse folle grâce à l’avènement des nouvelles technologies. Cette transformation rapide impact tous les secteurs d’activité : de l’industrie à l’écologie en passant par l’éducation. Tous ces secteurs ont connu une révolution née de l’introduction des nouvelles technologies.

 

L’éducation 2.0 est d’autant plus d’actualité car :

– 85% des écoliers vont exercer un métier qui n’existe pas en 2030

– 47% des heures consacrées au travail vont être automatisées

 

Tout l’enjeu pour nos enfants sera d’avoir la capacité de développer des compétences en mouvement contenu.  Il y a 70 ans, une compétence avais une durée de vie de 20 ans. En 2025 la durée de vie d’une compétence sera de 1 an.

L’enjeu majeur pour les adultes d’aujourd’hui, est d’être en capacité d’accompagner les générations futures.

 

« Tu me dis, j’oublie,

tu m’enseignes, je me souviens,

tu m’impliques, j’apprends » Benjamin Franklin

 

L’exemple le plus symptomatique de la défiance des adultes vis à vis du numérique est l’usage de la tablette au sein du foyer.

L’usage de la tablette est perçu comme négative pour le développement des enfants. Les écueils qu’on retrouve souvent dans le discours des parents réside dans le temps passé devant les écrans. L’autre écueil s’exprime dans la passivité intellectuelle des enfants devant les tablettes (YouTube Kids est le premier visé par cette critique)

On retrouve souvent des régulations extrêmes du temps d’écran qui vont du :

  • Laisser l’enfant avec sa tablette (« Au moins, notre enfant nous laisse tranquille pendant ce moment »)
  • Contrôler fortement le temps d’écran afin de ne pas exposer l’enfant à une trop grande passivité devant l’écran.

Seulement 24% des parents sont favorable aux sites interactifs proposant des activités éducatives pour leurs enfants : source : statista, edelman ; Ipsos 2018

Toutefois, l’usage de la tablette permet un épanouissement éducatif si cet objet est utilisé à bonne escient. Si la tablette est organisée autour d’application exclusivement éducative et accompagné de la présence des parents. Cela peut être un formidable outil de créativité, et d’ouverture vers le monde.

Nous pouvons nous inspirer d’une société comme Projet Elsa  qui propose la location d’une tablette exclusivement configurer pour accompagner les enfants dans leur apprentissage par le biais de l’outil numérique.

 

De manière plus large, tout dépend de l’usage de l’outil informatique : soit nous le considérons comme un passe-temps récréatif soit comme un support d’action mobilisant de nombreuses compétences.

Pour résumer, voici une infographie qui résume assez bien dans quelle mesure le numérique peux être un support d’apprentissage pour former nos enfants au monde de demain.

Apprendre aux enfants à coder ? Oui, mais pas que …

Pour créer un logiciel informatique, nous avons besoin d’un langage de programmation, mais surtout d’une réflexion créative.

Pour écrire du code, il suffit de maîtriser sa syntaxe. Connaître sa syntaxe ne suffit pas à rendre des lignes de code tangible et organisé. Il faut surtout l’optimiser pour qu’il soit le plus lisible et structuré possible.

Le défi quotidien des développeurs réside dans leur capacité à résoudre des problèmes variés et très divers. La réponse à ces problématiques inédites ne se trouve dans aucun manuel. C’est la capacité à résoudre des problèmes, à les examiner sous tous les angles et à user de créativité qui permettra de trouver la réponse adéquate.

C’est pourquoi il est primordial pour un bon développeur de savoir allier la logique abstraite et la sensibilité artistiques. Il ne suffit pas de coder, il faut savoir créer quelque chose d’unique.

Pour sensibiliser les futurs développeurs à cette notion à la fois logique et esthétique de la programmation dès le plus jeune âge, rien de mieux que de passer par le jeu ! Comme pour une recette de cuisine, nous avons des ingrédients avec des proportions précises à respecter et une feuille de route. En somme, cuisiner c’est de la programmation.

L’enfant va s’approprier la recette par l’expérience et les sensations qu’il en tirera. C’est cette implication dans quelque chose qui compte pour lui qui va lui permettre de faire les choses au mieux. L’enfant ne se contente plus de suivre une recette : il se l’approprie et la rend unique, tel un bon développeur.

« les adultes peuvent apprendre à coder, mais seuls les enfants peuvent apprendre à être curieux » Source: http://www.slate.fr/story/171660/education-apprendre-code-developpement-informatique-enfants-inutile

Apprendre à coder à nos enfants, c’est surtout les aider à apprendre à apprendre.

Voici quelques exemples d’initiatives pour apprendre le code à nos enfants

  • Le Coding Goûter est un rendez-vous mensuel où des enfants et leurs parents s’emparent de différents outils de programmations, des jeux et puzzles algorithmiques, des environnements de développements, des langages :
  • http://codinggouter.org/doku.php
  • Les Fablab proches de chez vous proposent généralement des ateliers pour les enfants. https://www.fablabs.io/labs/map
  • CodingPark : partez à l’aventure et codez votre robot, à partir de 7 ans. codingpark.io
  • Colori : la méthode pour apprendre à coder dans l’esprit montessori, 3-7 ans. www.colori-montessori.com
  • Ze Fab Truck : découvrez l’impression 3D pour faire avec du numérique, 6-15ans. www.zefabtruck.fr
  • Vivaling : apprendre l’anglais ou le chinois avec un coach de langue en jouant en ligne, à partir de 8 ans. www.vivaling.com
  • She Can Code : ateliers de programmation et conférences métiers pour inspirer les filles aux métiers du numérique, 7-12 ans. www.shecancode.fr
  • Code Code Codec : programmer un robot pour qu’il puisse suivre une ligne, 7-14 ans. codecodecodec.com
  • Yokimi : défier l’intelligence artificielle dans des challenges de mathématiques, 9-15 ans. www.yokimi.fr
  • Wizicode : comprendre les enjeux de l’intelligence artificielle et à vous en servir pour être de bons citoyens numériques, à partir de 10 ans. www.wizicode.com

Pour finir, vous trouverez ci-dessous, un petit interview d’Emilie LENEL de la Start up Lily learn  présente lors du Startup For Kids 2019 qui s’est déroulé du 23 au 25 novembre à l’école 42, Paris.

Lily learn utilise le numérique pour développer les compétences de lecture des enfants

 

Sources:

http://www.slate.fr/story/171660/education-apprendre-code-developpement-informatique-enfants-inutile

http://www.slate.fr/story/75279/code-enfant-parent-apprendre-jouer

https://histoiresdepapas.com/pourquoi-et-comment-apprendre-a-coder-a-nos-enfants/