Ce que les influenceurs oublient de vous dire sur Instagram

Si vous avez suivi mes 4 conseils dans l’article précédent pour bien démarrer sur Instagram (dans le cas contraire, je vous invite à le lire avant de démarrer cet article), vous devez naturellement vous posez les questions suivantes :  A quelle heure je poste ? Comment améliorer mon feed ? Combien de hashtags mettre en description ? Comment augmenter mon nombre de followers rapidement ? Rassurez-vous, vous êtes au bon endroit, car je vais vous révéler dans cet article les astuces des influenceurs sur Instagram. Ne croyez pas que c’est en claquant des doigts que demain vous aurez 100K followers, mais si vous vous tenez aux 5 prochains conseils, vous allez rapidement voir l’engagement sur votre compte s’envoler.

Commencez par vous faire un compte professionnel. Les gens dépensent leur argent dans des applications analytics alors que Instagram propose déjà cette fonction dans les paramètres (tout en bas) et devinez quoi ? C’est gratuit.

Enjoliver votre Feed, les étapes pas à pas.

Je demande toujours l’avis à une ou deux personnes extérieures après un shooting, car parfois, notre vision est profondément coincée dans un tunnel. La critique n’est pas facile à entendre surtout quand vous commencez, mais c’est grâce aux remarques de votre entourage que vous allez progresser…vite. Comme dit toujours un ami :  La critique est aisée mais l’art est difficile. Alors allez-y postez, testez, jusqu’à prendre des automatismes. Je remonte toujours dans les feeds de personnes certifiées afin de voir leur évolution au cours du temps. Je regarde la qualité du contenu, mais aussi la date, l’engagement et la récurrence à laquelle ils postent. Cela me donne une vague idée en combien de temps, ils ont atteint leur objectif : vivre de leur contenu.

Ce n’est pas le tout d’avoir de belles photos sur Instagram, le plus important, c’est d’avoir un joli feed personnalisé et singulier. Je vais être très honnête sur ce coup… personne, je dis bien personne ne s’abonnera à votre compte parce que vous avez fait une photo incroyable. Les gens vont cliquer vers votre profil avec certitude, vous laissez un like s’ils sont de bonne humeur. Mais s’ils se rendent compte que votre feed n’est pas à la hauteur, ils vont cliquer sur la petite flèche retour et passer leur chemin. Ce qu’il faut comprendre, c’est que sur Instagram, il ne suffit pas de faire la photo de l’année, il faut ensuite que tous vos posts soient en raccord et au même niveau que votre photo si vous souhaitez augmenter votre nombre d’abonnés.

Finis la théorie, je rentre dans le sujet. Pour créer un feed homogène, il est nécessaire de choisir un filtre (c’est un preset qui viendra s’appliquer sur vos photos). Deux solutions s’offrent à vous :
Soit vous décidez de choisir un filtre prédéfini sur Instagram soit vous utilisez des applications tierces comme VSCO ou Afterlight.

Ou bien ce que je recommande, c’est de créer votre filtre en partant des filtres prédéfinis par les applications ci-dessus. L’avantage, c’est que vous allez avoir un filtre vraiment inédit propre à votre compte. Jouez avec les contrastes, la luminosité, la saturation, essayez différentes combinaisons et trouvez VOTRE filtre.

Je vous conseille d’essayer votre filtre sur plusieurs photos avant, car un filtre peut bien rendre sur l’une et être complètement inadapté sur une autre. Il faut trouver le juste milieu. Vous pouvez même régler l’intensité de votre filtre global afin de rendre le contenu plus naturel. Enfin, il est toujours possible de jouer avec les paramètres comme l’exposition, la luminosité et contraste pour homogénéiser votre feed.

Ne restez pas figé sur un filtre. Ne le changer pas en permanence ou vous allez « casser » votre feed, mais prenez la décision de le changer au bout d’un certain temps. J’aime par exemple changer mon filtre à chaque saison, des tons plus froids en hiver et plus chauds en été.

Vous recherchez la perfection ? Prenez vos photos à la même heure ou par exemple lorsque le soleil se couche (golden hour) afin d’obtenir des teintes similaires.

À quelle heure ?

Maintenant que vous avez Instagram professionnel, vous allez pouvoir analyser les données de votre compte. Il est préférable d’attendre une bonne semaine avant de regarder quand votre audience est la plus active. Dans mon cas, c’est entre 18 h et 19 h lors de la sortie des bureaux. D’autres postent le matin quand tout le monde est à son arrêt de bus, d’autres préféreront pendant la pause déjeuner. Ici pas de règles, à vous de trouver le ou les bons créneaux à l’aide des fonctions pro.

L’heure où vous postez est vraiment importante, vous ne pouvez pas poster aléatoirement. Un post n’aura pas le même engagement en fonction de l’heure où vous postez. Je préfère toujours reporter un post au lendemain plutôt que de rater le bon créneau. En postant régulièrement à la même heure, vous habituerez votre audience à votre rythme. Créant une certaine harmonie entre vous et votre audience.

Bien connaître l’algorithme est un point fort face à vos concurrents. Par exemple à l’heure où j’écris cet article, fini l’utilisation des 30 hashtags comme il était recommandé l’année dernière pour gagner en visibilité. Ou encore, il ne faut pas utiliser plusieurs fois le même hashtags à répétition, car vous serez pénalisé par la plateforme.
Ce sont des petits détails qui vont vous permettre d’être plus visible sur le feed « organique » d’Instagram.

Stories


Là, c’est un point très important que 90 % des gens négligent : ils ne font jamais de stories Instagram. Quelle erreur ! Et je l’ai compris un peu tard aussi. Je discutais avec une de mes collègues l’autre jour sur son utilisation d’Instagram. Elle m’a dit qu’elle regardait quotidiennement toutes ses stories avant de descendre dans son feed. Qu’il était beaucoup plus simple pour elle de cliquer sur les stories d’en haut que d’aller trouver la personne en question. Donc qu’est-ce qu’il faut retenir de cette histoire ? C’est que les Stories vont vous permettre de créer un lien quotidien avec votre audience.

Certaines marques n’exploitent pas assez les stories avec la fonction avant arrière. On pourrait imaginer qu’avec la fonction avant – arrière vos followers pourraient intéragir pour faire tourner votre basket connectée sur elle-même ou changer les couleurs en cliquant sur suivant. Les stories permettent de créer une interaction avec les utilisateurs. La fonction poser une question par exemple est très intéressante pour connaître son audience et obtenir du feedback.

De même que sur vos posts, allez-y mettez un lieu et des hashtags dans vos stories, c’est comme cela que vous allez apparaître sur des recherches d’hashtags (surtout, que depuis cette année, on peut follow des hashtags donc utiliser cette fonction à votre avantage). Un hashtags bien placé par exemple pendant un événement ou dans un endroit précis au bon moment peut vous rapporter des followers qui ont les mêmes centres d’intérêts. Donc profitez-en ! Et si vous faites partie du gang anti-hashtags parce que cela montre que vous essayez de grappiller des followers, alors réduisez-les de façon à ce qu’il soit le plus petit possible.

Et enfin Soyez Sociable.

N’attendez pas de recevoir sans donner. C’est valable dans la vie et aussi sur les réseaux sociaux. Vous souhaitez recevoir un like ? Alors laisser un like plus un commentaire. Vous souhaitez que la personne s’abonne à vous ?  Likez, laissez un commentaire constructif puis abonnés vous. A moins de tomber sur les haters qui mettent des pouces rouges sur Youtube, si vous êtes généreux avec les autres pourquoi ils ne le seraient pas en retour ?

Finis le commentaire smiley ou le commentaire générique qui va sur toutes les photos du style « wow, trop bien ta photo », c’est non seulement typique des bots Insta mais en plus à force de mettre les mêmes commentaires ou d’utiliser les mêmes mots vous allez être catégorisé vous-même comme bot par l’algorithme. Il faut que vos commentaires soient constructifs, combien de fois, je vois des commentaires complètement à côté de ce que raconte la personne dans sa légende.

– « Super journée avec mon meilleur pote en train de skater, j’ai enfin plaqué pour la première fois le flip !  Trop heureux fallait que j’immortalise ce moment. Et vous, quel est votre sport du moment ? »
– « Trop bien ton sweat » (don’t)

Voilà une erreur à ne pas commettre même si l’intention est bonne, on comprend directement que vous n’avez pas pris le temps de regarder le post dans son ensemble. Pensez à lire ce que la personne exprime plutôt que de commenter directement sur ce que vous voyez. Elle en sera d’autant plus touchée si vous répondez à l’une de ses questions par exemple.

Quand je vous disais que vous ne réussirez pas sur Instagram en claquant des doigts, je ne plaisantais pas. Il va falloir Interagir avec votre communauté. Répondre aux commentaires et surtout aller commenter les photos de votre niche. L’important c’est que vous soyez constant et assidu. Vous verrez, le travail paye toujours un jour ou l’autre.

Ajoutez-moi sur Instagram @thibault_odiot, je répondrai avec plaisir à vos questions. Retrouvez-moi également sur https://www.creamyfox.com/ pour réaliser tous vos projets digitaux !

Par | 2018-11-13T11:47:37+00:00 mercredi, 7 novembre, 2018|Catégories : Content Marketing, E-commerce, Social Advertising|

À propos de l'auteur :

Etudiant MBA MCI Paris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.