Je vous emmène vers la blockchain appliquée au sport à travers cette métaphore du Seigneur des Anneaux, rien que ça! C’est parti !

On le sait, la blockchain fait peur à tout le monde…enfin surtout à ceux qui ne s’y intéressent pas (encore) assez ! Il ne s’agit pas de faire une description de la forêt « numérique », de parodier cet article et le rendre aussi complexe que la lecture de l’épique ouvrage de J.R.R TOLKIEN (oui oui j’ai lu le chapitre sur la forêt!), mais quitte à écrire sur la technologie de la blockchain, autant que ce soit sportif et vivant !

Et si Frodon avait eu une crypto-monnaie dans son sac elfique pour envoyer des patates à Gollum ? Qui aurait gagné ? Est-ce que Legolas aurait aussi bien skaté sur son bouclier d’argent que Satoshi Nakamoto sur les cours boursiers en 2008 ?

Faisons le tour de table des acteurs de la blockchain dans le sport et dressons un constat clair : La blockchain est le maillon fort de l’industrie du sport.

Blockchain : Le Mordor de l’industrie du sport

La blockchain peut être définie comme une base de données dans laquelle on peut créer de l’information mais on ne peut ni la modifier ni la supprimer. Toute l’information est transparente et on peut y voir tout ce qui s’y passe. Il n’y a pas d’organe central de contrôle, c’est sans régulation.  Le code est maintenu avec des évolutions constantes… Bref en résumé c’est un registre de transactions distribuées, sécurisées et transparentes!

Les avantages de la blockchain dans le sport sont aujourd’hui encore mal évalués car mal connus. Cependant nous pouvons noter quelques axes d’études globaux applicables à plusieurs secteurs de marchés comme l’automobile ou bien l’agroalimentaire tout autant que le sport. La Blockchain est disruptive car elle permet de délaisser la quantité d’autorisations à demander aux banques pour n’importe quel transfert d’argent. (Donc en gros la blockchain permet à Gandalf de ne pas aller demander à son banquier Saroumane s’il a le droit de jeter un coup de baguette…cela lui aurait évité bien des problèmes, on s’en souvient ..! Bref passons)

Cette haute technologie à la fois complexe et passionnante devient actuellement le moteur numéro un de recherche et d’innovation dans le sport. C’est notamment le cas de l’incubateur français :  le Tremplin qui en a fait son axe principal de développement en 2019.

Acteurs du sport - Le tremplin plateforme de l'innovation

Acteurs du sport – Le tremplin plateforme de l’innovation

Le mouvement sportif français est aujourd’hui confronté à de nombreux challenges. Un nombre incroyable d’applications et d’objets connectés arrivent sur le marché et il n’est plus question de penser business sans penser omnicanalité et digital.

La technologie blockchain trouve de nombreuses applications dans d’autres industries, et change dès maintenant le paysage du sport professionnel en profondeur. Qu’en est-il du sport amateur ? En effet, le ministère des sports et deux fédérations sportives se sont associés au Tremplin afin de développer cette question du sport amateur. Un appel à projet a été lancé en mars 2019 sur le thème de la technologie blockchain pour développer la pratique sportive.

C’est le projet « Clubtoken » qui remporte le prix décerné par Roxana Maracineanu. Le concept offre de stimuler la participation des pratiquants à la vie d’un club. En utilisant comme monnaie le « token » : des points de fidélité sont alors échangeables contre des cadeaux ou des billets pour assister à des événements sportifs. Ce processus va permettre aux clubs de contrôler la sécurité et la transparence des transactions et de les tracer au sein même du club.

Si la blockchain vous semble être encore difficile à affronter, tel le chemin noir du Mordor, alors laissez-moi vous en dire plus concernant ses domaines d’application dans le sport.

Terrain de jeu pour la blockchain :

Force est de constater que la création d’un token et d’une monnaie d’échange décentralisée et sécurisée est la porte ouverte à beaucoup d’idées. Voici quelques exemples de sujets d’actualités dans lesquelles nous pouvons déjà trouver une start up qui propose une solution à l’aide de blockchain.

Les relations entre le clubs, les fédérations et les sportifs

Fantastec 

L’objet est de récompenser la présence et la motivation des supporters. C’est une plateforme qui permet aux fans de se connecter à leurs équipes sportives favorites et de pouvoir détenir une part de l’histoire du club grâce à un échange de transactions sécurisées.

Lympo

Lympo est une application qui permet de gagner de l’argent simplement en marchant ou en courant comme le célèbre Running Heroes, cependant, il est possible d’obtenir des récompenses et des produits via une blockchain sur le marché intégré à l’application.

Setteo

Setteo est un réseau social dédié aux sports de raquettes, cette application permet d’organiser plusieurs formats de compétition : des tournois en ligne, des tournois avec un calcul de ranking automatique, des tournois par équipes, des minis ligues. Le module « tournois » permet de réaliser toute la communication d’un événement. Il existe également un module « gestion clubs ».

La Fan expérience

Fantoken permet aux fans de voter pour une décision importante au sein d’un club, c’est un moyen pour eux de s’exprimer dans la communauté (de l’anneau :p) comme par exemple choisir les prochains joueurs talentueux. Bien sûr plus un fan s’engage dans la communauté et plus ce dernier gagnera des tokens pour ensuite pouvoir s’offrir des cadeaux et des réductions. C’est aussi ce que réalise la plateforme Socios.com

Swace

Il s’agit d’une application de jeu social à base de blockchain qui vise à révolutionner les interactions entre les utilisateurs. L’application lancera des challenges et en les réalisant, on y gagne des récompenses à travers la monnaie d’échange interne. Les marques peuvent mettre à profit ce système qui arrivera bientôt ! Pour en savoir plus voici quelques informations sur la nouvelle interface ici !

Comment financer sa carrière sportive ?

Combien de sportifs mènent une vie si rude et payent si cher le prix du labeur pour accéder au haut niveau ? Sérieusement, une fois avoir passé les études supérieures, lorsque nous n’atteignons pas un niveau de référence, alors tout s’effondre. Pas de reconnaissance, pas de nom et pas de perspective….et c’est un léger déclin qui s’accentue avec le temps.

[…Là tout de suite me vient une image de Frodon avec son anneau et Sam qui le porte comme un sponsor porte son sportif. Un aller et retour vers la montagne du destin…! Whaou !…]

Voici 3 applications à base de blockchain pour aider ceux qui souhaitent dès leur plus jeune âge à se faire financer et être soutenu dans leur performance : SportyCo, une plateforme de crowdfunding basée sur la blockchain.  Globaltalent, un marché d’échange et de financement d’athlètes et de clubs. Enfin, Netscouters, une plateforme d’investissement dans le football pour accéder aux compétences des joueurs et collaborer avec les secteurs publics pour contribuer à la promotion du potentiel d’un joueur, d’un club ou d’une ligue.

La lutte contre le dopage

C’est avec des entreprises comme Sportdecisions que l’on peut aujourd’hui dématérialiser les contrats sportifs et en faire des smart contracts. Cette interface permet d’afficher les résultats sportifs et la paie des joueurs. Thierry Pétillat le directeur général, énonce la nécessité de développer une solution de gestion 2.0 des contrats sportifs après avoir accompagné pendant 5 ans les collaborateurs du Paris Saint-Germain. A cette époque, il était à la direction financière et générale de sociétés de médias au sein de la cellule audit de KPGM.

Woleet est une autre stratégie blockchain pour le sport qui permet d’ horodater des données et de fournir des preuves d’existence, de signature numérique, de sceau et de tampon. Avec ce type de technologie il serait plus pratique de justifier d’un contrôle anti-dopage. Les preuves générées sont vérifiables sans recourir à une tierce personne partout dans le monde et n’importe quand.

Comment favoriser le développement d’un événement et son organisation ?

La création d’une plateforme décentralisée de type blockchain permettrait de garantir l’authenticité d’un billet acheté et/ou revendu sur le marché secondaire. Cela stoppe donc la circulation de faux billets, puisque la vente est uniquement générée par la plateforme sans variation des prix. De ce fait on assure une maîtrise du marché secondaire. Le token sort donc gagnant !

Une telle plateforme permettrait aussi à celui qui l’utilise de pouvoir partager des photos, des vidéos de l’événement et des commentaires  tel un réseau social.

Enfin, le système des smart contracts peut également permettre aux organisateurs d’événements de créer une assurance annulation. Cela permettrait aux fans d’obtenir des indemnisations automatiques sans être obligé de fournir des preuves administratives.

On peut aujourd’hui recenser près de cinquante projets de tokenisation dédiés au sport. Les thématiques sont : L’engagement des spectateurs, les paris sportifs, les marketplaces dans le sport et le financement.

Les Jeux Olympiques Paris 2024 – Perspectives d’avenir

 La nomination de Paris 2024 est un tournant important que l’Etat a choisi de saisir pour être à la hauteur dans cet écosystème devenu numérique.  La France a en effet du retard sur l’exploitation de ses données et sur l’utilisation de celles-ci. Il est important que la culture sportive laisse la place à plus de récolte de données (grâce à la blockchain également!)et d’analyses technologiques poussées. Face à nos concurrents européens, il semblerait que peu de moyens et d’hommes soient sollicités afin d’étudier les données de performances sportives en France. Cela doit rapidement changer.

Désormais, les grands clubs, les villes influentes telles que Paris ou Montpellier et des grands tournois internationaux comme Roland Garros cherchent des partenaires afin de s’accoutumer aux nouvelles priorités qu’impose le digital. Il faut désormais récolter la donnée et développer de nouvelles solutions grâce à la donnée. L’objectif ? Favoriser la pratique sportive et répondre aux problématiques des acteurs du sport.

Si l’Etat et les grandes villes continuent d’utiliser leur capacité de financement pour des projets alliant innovation et sport, nous serons en bonne route pour nous réaligner avec les pays concurrents tels que les Etats-Unis ou la Chine d’ici quelques années. (« et pouvoir jeter notre token dans le volcan !! »)

Le sujet de la thèse que je présenterai à la fin de mon parcours MBA MCI  permet de mettre en exergue le constat de l’écosystème sportif sous l’influence du digital en France. Il sera question de répondre à une série d’insight des diverses parties prenantes de l’industrie du sport et de pouvoir trouver des solutions d’innovations grâce au digital.

A très vite sur un prochain article !

 

Sources :

https://www.pwc.fr/fr/assets/files/pdf/2019/04/fr-pwc-ambitions-2024-comment-la-blockchain-et-ses-applications-peuvent-permettre-de-developper-l-industrie-du-sport.pdf

https://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/Club-token-laureat-du-hackathon-sport/1004605

https://www.setteo.com/

https://www.fcfl.io/home

https://www.socios.com/

https://globatalent.com/about

sports-decisions.com