Lorsque l’on parle de transformation digitale appelée aussi transformation numérique, notre attention générale se porte sur les nouvelles technologies. Elles engendrent de nouveaux usages et de nouvelles façons innovantes de communiquer, ce qui entraîne des évolutions comportementales profondes. A un tel point que le sujet en devient plus culturel que technologique, un véritable enjeu sociétal. Face à cela, bon nombre d’entre nous se sentent désorientés et dépassés, percevant l’inéluctabilité du digital comme une menace et non une opportunité. Inévitablement, amorcer le changement, c’est faire face à des inquiétudes et des résistances souvent les résultats de méconnaissances. Cette problématique se retrouve dans tous les secteurs y compris celui de l’Art. Afin que cette évolution certaine ne soit pas subie, il est nécessaire que la société nous donne à tous, les moyens de la comprendre et que nous puissions l’assimiler.

« Comment réussir la révolution numérique sans que celle-ci soit source d’exclusion et d’anxiété? »

L’association de l’Art et de la Science, ces deux disciplines de connaissance qui ont donné naissance à l’Art numérique nous apporte peut être une part de la solution. Les créations numériques sont à l’Art ce que la transformation digitale est à notre société. L’implémentation de nouvelles technologies disruptives qui viennent bousculer les Arts traditionnels (peinture, dessin, sculpture).

Qu’est ce que l’Art Numérique?

« L’Art numérique est un ensemble varié de catégories de création utilisant les nouvelles technologies et dispositifs numériques comme le langage, les ordinateurs, l’interface ou le réseau. Il est porté par la puissance de calcul de l’ordinateur et le développement d’interfaces électroniques autorisant une interaction entre le sujet humain, le programme et le résultat de cette rencontre. »

La création numérique s’est développée en déclinant des genres artistiques bien identifiés comme par exemple la photographie ou l’audiovisuel.

Son essence réside dans le décloisonnement des disciplines et l’interaction avec « l’humain ».

Un exemple réussie de dialogue entre Arts et Sciences

Le Laboratoire d’Excellence en physique des plasmas à Paris et le Centre Pompidou se sont penchés sur la question de l’interdisciplinarité et du décloisonnement, après avoir identifié la méconnaissance du grand public sur les corrélations entre Art et Science.

Pendant une année des scientifiques, des artistes et le grand public se sont interrogés sur ces corrélations à travers l’expérimentation d’installations de créations numériques.

Les artistes et les scientifiques de ce projet ont associé leurs disciplines pour mettre en place la grande exposition interactive et immersive : « Arts et Sciences des Plasmas ».

Avec pour objectif de créer une expérience pluridisciplinaire et pluri sensorielle pour le visiteur. Afin qu’il comprenne de lui-même  les notions de « matière », « couleur » et « lumière » inhérentes à l’Art et la Science. Plus précisément, ce que ces notions signifient du point de vue du scientifique et du point de vue de l’artiste:

La matière

En Physique le plasma c’est le quatrième état de la matière qui représente 99% de notre univers visible (foudre, aurore boréale, soleil, étoiles…). C’est aussi notre vie de tous les jours (éclairage, circuits intégrés, énergie, santé, sécurité, agronomie…).

Au même titre que pour la science, la matière est fondamentale pour l’artiste. Elle est la base, l’origine de toute œuvre.

La Lumière

Dans sa définition propre et scientifique, la lumière est un ensemble de radiations électromagnétique visibles ou non, émises par un corps incandescent ou luminescent.

Pour l’artiste c’est ce qui donne des couleurs aux objets, révèle le monde et permet son interprétation quelle qu’elle soit.

« Si la physique révèle la nature de la lumière du soleil, l’Art étudie sa représentation, son rendu. »

La couleur

De la lumière découle la couleur. En terme scientifique, la décomposition de la couleur s’appelle la spectroscopie. Dans des termes plus populaires, on l’appelle prisme ou arc-en-ciel.

L’explication de ces phénomènes scientifiques à travers des œuvres artistiques numériques, a permis à des milliers de visiteurs de découvrir et d’apprendre tout en étant acteur.

Ce que nous montre la médiation croisée entre Arts et Sciences, c’est que du mélange des disciplines résulte la création positive. Cependant cette création est positive car elle est partagée et expliquée au plus grand nombre.

Quelques unes des réponses pour réussir la révolution numérique de notre société et pour qu’elle se fasse ensemble, réside dans l’interdisciplinarité, le décloisonnement et la pédagogie.

 

Sources :

bit.ly/2D0Sn8k 

https://www.dannyrose.fr/InsidePlasma.html 

https://www.aquaportail.com/definition-11416-lumiere.html

https://www.centrepompidou.fr/arts-et-sciences-des-plasmas

https://www.1min30.com/dictionnaire-du-web/transformation-digitale-numerique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_num%C3%A9rique